Partagez | 
 

 La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Chrysalis


» Messages : 448
» Pièces : 114
» Age : 19



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Chrysalis Chélicère
Classe: Princesse éjectée du trône
Boite à objets:



MessageSujet: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Mer 22 Jan - 21:22

Identité



    ★ Nom : Chélicère.
    ★ Prénom : Chrysalis, charmant n'est-ce pas?
    ★ Âge : 16 ans, et malheur à qui dit que je ment!
    ★ Race : Blackling.
    ★ Camp : Celui qui m'arrange, et puis c'est tout!
    ★ Groupe : étrangers



Description Physique




    Chrysalis : Tiens, j’me demandais quand vous alliez me la poser cette maudite question.
    TRES BIEN ! Puisqu’il faut bien en passer par là… allons-y !

    Veill : Ne t’avise même pas de mentir gamine, ce n’est pas digne…

    Chrysalis : DE MON RANG ! Oui je sait, et maintenant mets-là en veilleuse papy, j’explique !
    Bon… comme vous avez pu le constater, j’ai une carapace foncée, presque noire, comme la moyenne des gens de mon peuple.
    Comment on voit que c’est une carapace ? Le lustre et la rainure en V au niveau de mon cou sont assez explicite il me semble !

    Même si ma carapace est assez sombre, j’ai une plaque dorsale d’un magnifique vert émeraude, ainsi que trois bandes du même vert protégeant mon ventre.
    Je tiens debout sur deux pattes, bien entendu, et même si les articulations de mes pattes arrières ressemblent un peu à celles d’un animal j’y arrive très bien, bon, je suis pas la championne du 100 m mais je tiens en place.

    Mes bras n’ont rien de spectaculaire, si ce n’est un petit détail… je n’ai pas de doigts, ils se terminent en « sabots » solides et percés de multiples trous, mes jambes se terminent de la même façon.
    Ça ne veut pas dire pour autant je ne peux pas prendre des choses avec ou que je suis une cata ambulante, loin de là, en fait leur surface fait un peu velcro, comme des pattes d’insectes, grâce à ça je peux manipuler des trucs et même marcher au plafond, sisi, je peux !

    Veill : Pour ce qui est du chapitre Cata ambulante ce n’est pas sûr !

    Chrysalis : Mais tu vas me laisser finir oui !?
    Bon, même si ils sont pas mal quand même, j’aime mieux manipuler des choses par télékinésie.

    J’ai aussi deux ailes, c’est vrai que je ne suis pas une championne de voltige non plus, mais je peux quand même flotter en l’air, même si c’est pas très discret avec cet espèce de « BZZZZZZ » casse-pied.
    Elles ressemblent à des ailes d’insecte d’un beau bleu transparent, mais leur contour est un peu déchiqueté, en fait vous vous en rendrez vite compte, toute ma personne est un peu plus ou moins abîmée, ce n’est pas dû à un bain de lave un peu trop long ou à un accident quelconque, je suis née comme ça, c’est tout.
    Quant à la taille, je suis dans la moyenne de mon espèce…

    Veill : *s’éclaircit la gorge*

    Chrysalis : …un rien au-dessous de la moyenne…

    Veill : … Chrysaliiiiiiiiis !

    Chrysalis : C’est bon ! J’suis rachtoque !
    J’lai dit ! Je suis vraiment petite comparé à ma *grrr* sœur.
    Disons que je fais à peu près de la taille d’un Toad… avec le chapeau.

    Mais je fais plus grande à cause…de ma corne.
    LA ! Vous êtes contents ? J’ai abordé les deux sujets dont je déteste parler le plus !
    Pour en revenir à ma *grrr* corne, la plupart des personnes de mon espèce l’ont légèrement courbée et assez courte, voire comportant un cran pour les cas particuliers, comme les magiciens.

    Mais moi, je suis un record en la matière, ce machin au milieu de mon front est horriblement tarabiscoté et fais beaucoup de centimètres en trop !
    Vous croyez que ça a de l’allure ? C’est ridicule et en plus je me la cogne tout le temps, ça fait supermal à force! La douleur va direct’ dans le cerveau, supermal que je vous dis !

    Bref, passons ENFIN à la partie de ma personne que j’apprécie, c’est-à-dire mon visage.
    J’ai un assez joli visage, mes yeux ont deux iris, un vert sombre et un autre plus clair à la périphérie, j’ai la pupille fendue verticalement.
    Mon museau est assez court, j’ai une belle paire de canines, quand je souris elles se voient très bien.

    J’ai de jolis cheveux bleus, un peu membraneux et troués, mais très acceptables quand même, j’ai aussi une queue faite de la même matière et dans le même état.
    Je crois n’avoir rien oublié… Ah si, un détail très important : je porte une couronne, d’un joli noir décoré de pointes bleues.
    Oui, je suis de la royauté, non je n’ai rien volé à une princesse, patientez un peu pour entendre la suite !



Description Mental




    Chrysalis : Ah, le mental maintenant, au travail donc.

    Veill : Horriblement empotée, bouchée, maladroite, impossible à vivre et complètement stupide !
    Voilà en résumé ce qu’est cette espèce de petite furie !

    Chrysalis : Boucle-la vieux shnock ! J’ai pas besoin de ton avis de vieux gâteux !
    Bref, j’ai beau être pleine de qualités, j’ai aussi des défauts, et pas autant que ce vieux gaga essaye de vous en faire gober !

    J’ai un caractère têtu, oui c’est un défaut mais aussi une qualité, je ne lâche pas le morceau facilement, quand je veux un truc, je m’entête et je l’ai !
    Je suis également un rien opportuniste, oui j’ai pas peur de mettre les pattes dans des trucs pas terribles pour obtenir ce que je veux, si j’dois faire le larbin pour atteindre mon objectif, je l’ferais, avec la grimace, mais je le ferai.

    Je suis rancunière, si tu m’fais un truc pas terrible je m’en souviendrai longtemps et ma vengeance sera mémorable, ça tu peux en être assuré.
    J’ai le sang chaud aussi, je m’énerve vite et je me mets en rogne quand ça l’exige, que tu sois prince ou mendiant tu seras traité à la même enseigne, et si tu dois atterrir la tête la première dans la poubelle pour ton insolence c’est ce qui se passera.
    J’manque un peu de manières, c’est pas faux, j’suis un petit peu empotée aussi.
    J’fonce parfois un peu trop, j’réagis sans réfléchir et je me casse souvent la figure en essayant de faire un truc trop vite.

    Bon, au tour des qualités maintenant.
    J’aime le travail bien fait, quand je dois faire un truc et que je suis motivée je le fais très bien.
    Mon crane n’est pas vide, il est même bien rempli et ce qu’il y a dedans je m’en sers, et très bien même !
    J’suis pas cupide, ni cruelle, ni arrogante, ni mégalo (enfin si, un petit peu), ni tyrannique, je ne suis pas vraiment quelqu’un de mauvais, c’est tout.

    Les trucs du genre « dominer le monde » c’est pas mon truc, je laisse ca aux professionnels.
    Je joue parfois les super-héroïnes, mais c’est jamais voulu, la plupart du temps... c’est jute que quand je vois un bébé brailler j’vais chercher sa tétine parce que ça me fait pitié de le voir chouiner, c’est tout.
    J’essaye de rester neutre, pas besoin de prendre parti, je n’ai pas vraiment besoin de ça, j’ai plus important à faire que de mettre les sabots dans une guéguerre quelconque.

    Ah, et aussi je sais tenir ma parole, peu importe ce qui me tombera sur le coin du pif, quand je promets je tiens ma promesse !
    Si t’arrives à être mon ami, du moins si t’arrives à entrer dans mes bonnes grâces, je peux te jurer que jamais je te laisserai tomber, jamais de la vie, t’auras toujours une épaule sur laquelle t’appuyer et une personne fidèle sur qui compter, loyale jusqu’au bout !

    J’ai une dernière qualité, et même ça le papy peut pas me le retirer, j’aime mon royaume, et je ne le lâcherai jamais, je me suis promise de devenir une princesse exemplaire et c’est ce que je vais faire !
    Je deviendrai tellement bien qu’on entendra parler de moi jusqu’au royaume champignon, non mais !
    En plus…les célébrités du royaume champignon elles ont la classe, va falloir que je bosse si je veux me faire un nom. (Vous pouvez m’avoir des autographes dites ?)




Pouvoirs/Compétences




    Pouvoiiiiiirs, allez, voyons voir ce que j’ai dans l’arsenal !
    D’abord, ce que j’ai comme trucs physiques :

    Voler : Bah… juste bourdonner dans les airs, je ne vais pas hyper-vite ni hyper-loin, mais c’est bien pratique de temps en temps.

    Marcher sur les murs : Marche uniquement à quatre pattes, hou le gros cafard !
    Pas cool, mais utile de temps en temps.

    Sens : les Blacklings sont une espèce cavernicole, en toute logique ma vue est donc un peu plus forte que celle d'un humain lambda.
    J'ai aussi un bon nez, moins performant que celui d'un de vos petits animaux de compagnie, mais suffisant pour retrouver une personne à l'odeur.

    Bon, voyons la magie, soit la seule chose à laquelle sert ce machin au milieu de mon front !
    Voilà mes principales aptitudes offensives, à coté il y a une foule de petits sorts additionnels que j’utilise à des buts moins...brutaux, mais je ne vais pas tout citer.

    Tous les sorts que je possède sont à base de mana, une énergie particulière, bien connue des magiciens.

    Télékinésie : Du bouquin au rocher de 100 kilos que je vais t’éclater dans la figure, je peux faire flotter tout un tas de trucs en l’air et les expédier ou je veux, je peux aussi faire flotter des bulles de liquide.

    Rayon d’énergie : Bah, un beam de magie verte, plus ou moins condensé selon l’énergie que j’y mets.

    Grimoire : La seule chose à laquelle papy sert, si j’en ai besoin je jette un œil dedans et j’utilise un sortilège, mais c’est pas pratique parce que lire ou combattre, faut choisir !

    Overcharge mana : Quelque chose qui arrive lors de certaines occasions critiques, la mana contenue dans mes réserves se libère brutalement, surchargeant mon organisme d'énergie.
    Durant cet état limite de transe, mes veines deviennent lumineuses ainsi que mes yeux et la pointe de ma corne surchauffe sous l'excès d'énergie.
    Lorsque je suis dans cet état, je ne sait en général pas ce que l'amont monstrueux d'énergie va provoquer.
    Ca peut être bien... ou pas terrible, ca dépend de la chance.




Histoire





    Chrysalis : Bon, je crois qu’on a fait le tour… ah non, il reste quelque chose : ma petite histoire.

    Veill : Puis-je planter le décor ? Je n’ai qu’un rôle secondaire depuis le début de la présentation !

    Chrysalis : D’aaaaacord, ça m’ennuierait de ressortir mes leçons de géographie et d’histoire.

    Veill : AHEMHEMHEMHEM ! Commençons par parler un peu de l’endroit où commence notre histoire.
    Le berceau de notre royaume est l’île Noirciel, c’est une île de taille moyenne, assez éloignée des terres.
    Elle n’est pas représentée sur la majorité des cartes et la plupart des gens évitent d’accoster sur cette île.

    Il y a plusieurs raisons à cela, tout d’abord elle est considérée comme un endroit fort peu fréquentable, la bordure est constituée de marécages, rendant l’accès difficile à l’intérieur de l’île.
    Ensuite c’est un vrai nid à fantômes, le ciel est en permanence couvert d’une couche nuageuse (très probablement générée magiquement) qui ne laisse pas passer la lumière du jour, excepté au coucher et lever du soleil, la résidence parfaite pour tous les mauvais esprits qui se respectent !
    Le centre de l’île est très boisé, avec quelques zones de marécage à certains points, et peu importe l’endroit où on se trouve c’est lugubre à souhait.

    De plus il n’y a aucune habitation et les pires légendes courent sur l’intérieur de cette île, il y rôderait des choses étranges qui, à force de rester sous la noirceur du ciel, auraient le cœur et le corps rongé par l’obscurité : les Blacklings.

    Ces légendes sont les seuls témoignages que le monde extérieur retient de notre existence, la vérité c’est que, si la surface est déserte, les sous-sols sont très animés !
    Tout le sol de l’île est une vraie fourmilière, toute la population Blackling vit là, dans cette grande métropole souterraine creusée sous l’île.
    Nous nous sommes faits très discrets pendant des siècles, sans le moindre contact avec l’extérieur, à force de s’installer toujours plus bas comme des Taupi-taupes et de rejeter le monde extérieur… on nous à purement et simplement OUBLIES !

    Les seules personnes à se souvenir de nous sont peut-être les anciens des royaumes voisins, voire personne du tout.

    Le royaume Blackling n’a rien à envier aux autres royaumes en termes de politique ou de direction, ses richesses sont assez basses dans tous les domaines, mis à part dans deux choses : les joyaux et l’or, c’est qu’on en a amassé beaucoup à force de creuser !
    La famille Chélicère règne sur l’île depuis longtemps, le plus ancien roi connu…

    Crysalis : POPOPO ! Terminus ! Si tu dois bavasser sur l’histoire de l’île encore longtemps on va stagner, à mon tour de parler.
    Bref, je suis de la famille Chélicère, l’une des deux héritières du trône pour être exacte, l’autre étant ma sœur : Calliphora.
    Je n’ai pas souvenir d’avoir connu mes parents, la seule chose qu’il me reste c’est juste une impression de profonde bienveillance à leur propos.

    Calliphora et moi ne nous ressemblons pas du tout, tout d’abord ses yeux et sa carapace sont de couleur rouge et ses « cheveux » sont blancs, elle se fait tout le temps des espèces de permanentes ridicules pour faire en sorte d’avoir l’air féminine.
    Ah, et elle est de taille normale, ELLE, on ne dirait même pas que c’est moi l’aînée, de quelques jours, mais l’aînée tout de même !

    L’autre différence c’est que Calliphora est bien plus difficile à vivre, si quelqu’un doit devenir un tyran c’est bien elle, elle a toutes les qualités qu’il faut pour postuler : tyrannique, cruelle, mégalo, avide de pouvoir, hargneuse, forte en magie… bref, la panop’ du bon méchant.

    On a toujours vécu dans des mondes un peu différents, elle devant le miroir à se maquiller, le grimoire de sorts à apprendre ses leçons ou bien devant la cour à faire des caprices et à commander son monde, surtout ses généraux en fait.
    Moi dans les galeries à me salir les sabots, dans les rues à jouer avec un groupe de gamins de passage, dans la grande salle à mettre des coussins péteurs sur les sièges ou encore en train de voleter dans les conduits d’aération pour voir le lever du soleil.

    C’était comme ça presque tous les jours, au grand dam de notre précepteur, un petit Blackling tout sec avec une moustache qui traînait par terre, la seule personne que j’aie jamais regardée de haut en fait.

    Le seul enseignement qu’il nous dispensait durant lequel je ne dormais pas était celui de gestion du royaume, j’avais VRAIMENT envie de devenir un exemple en termes de dirigeante, Calliphora quant à elle baillait ouvertement et terminait toujours par la fameuse phrase justificative : « Je m’en fiche, tout ça c’est comment faire plaisir au peuple, ça sert à rien le pouvoir si on s’en sert comme ça ! »

    Quand je vous disais que c’était un méchant en devenir…Ça a duré à peu près comme ça jusqu’à notre couronnement, le jour de nos seize ans, je suppose que c’est jeune, mais le royaume commençait à devenir ingérable sans direction correcte, donc les conseillers ont un peu « compressé » l’âge auquel nous devions être nommées dirigeantes.

    La veille, Calliphora à fait une annonce : elle m’imposait un match de magie à l’issue duquel la gagnante remporterai la couronne et la direction du royaume.
    La perdante perdrait tout pouvoir et sa résidence serait choisie par la gagnante, bien qu’ayant une pension fournie par la famille royale ainsi que la possibilité de retenter sa chance un an plus tard, jour pour jour.

    Je ne sais pas dans quel vieux bouquin de loi elle a trouvé cette espèce de chausse-trappe, toujours est-il que la loi était viable et que le match était censé être fair-play, étant du même niveau magique qu’elle malgré ma « somnolence » en cours, j’ai accepté.
    Le match se déroula le lendemain, on avait dépoussiéré la vieille arène exprès et il y avait pas mal de monde dans les gradins, de la royauté et du peuple en part presque égales.

    On s’est placées l’une en face de l’autre et on a fait chauffer nos cornes, sauf que celle de Calliphora luisait avec un éclat…pas très honnête, trop noir, trop malsain.
    J’ai même pas eu le temps de réagir qu’avant même que l’arbitre donne le coup de sifflet annonçant le début du match, je me prenais une rafale de magie noire à faire froid dans le dos en plein milieu de la figure.

    C’était très déroutant, l’usage de magie noire avait été banni du royaume et tous les ouvrages la concernant détruits il y avait des siècles, comment pouvait-elle utiliser quelque chose d’aussi interdit ?
    J’ai fait un vol plané et ai terminé mon élan une fois de retour sur le sol en glissant sur le dos, m’écorchant grassement la carapace dans le processus, c’était comme se prendre un boulet de canon dans la tête, j’ai eu l’impression que mon nez allait s’enfoncer dans mon visage.

    J’ai senti aussi sec un poids m’écraser la gorge, en ouvrant les yeux j’ai vu le visage de ce sale cafard de Calliphora à quelques centimètres du mien, souriant comme si elle venait d’ouvrir un de ses cadeaux de noël.

    « -Game Over frangine, a-t-elle murmuré, c’est trop bête que tu ne sois pas là pour me voir prendre la couronne, là où je t’envoie tu ne risques pas de revenir de sitôt. »

    Des huées et des sifflements sont venus interrompre sa tirade, le public n’appréciait pas ce genre de choses non plus.

    « -SILENCE ! A rugi ma sœur, envoyant une seconde rafale de magie noire au milieu de la foule, SILENCE QUAND LA REINE PARLE, RAMASSI D’AVORTONS ! »

    J’ai vu rouge et ai expédié une rafale de magie à mon tour, en plein dans son hideux visage, Calliphora a fait un sublime soleil en arrière et est retombée sur le bord de l’arène.
    Je me suis remise sur mes sabots en chancelant et me suis essuyée le museau, ça faisait VRAIMENT mal.

    « -Personne ne touche à mon peuple, personne. »

    J’ai repris une décharge de magie noire dans le dos avant même de comprendre ce qui se passait, mais elle ne venait pas de Calliphora, en tournant la tête j’ai pu voir un groupe de Blacklings en armure noire arriver au pas de charge.

    Les tirs d’énergie se sont mis à pleuvoir sur mon dos, réduisant mes ailes en une sorte de charpie bleue, tout était calculé depuis longtemps, Calliphora avait une idée derrière la tête depuis le début et je n’avais rien vu venir… j’ai eu vraiment honte, du moins j’aurais pu si je n’étais pas sur le ventre en train de me débattre pour rester accrochée au monde réel.

    J’ai senti un sabot presque maternel me fermer les yeux, réduisant mes efforts pour reste réveillée à néant et me plongeant dans l’inconscience.

    « Bonne nuit, petite sœur, cauchemarde bien, susurra la voix de Calliphora à mon oreille, je m’occupe du royaume, nous avons quelques conquêtes à faire et des guerres à mener contre la surface.
    Je te laisse ta couronne, elle n’a plus aucune valeur de toutes
    manières. »


    ---------------------


    J’ai rouvert les yeux… puis les ai clignés plusieurs fois pour voir s’ils marchaient, parce que je ne voyais absolument rien.
    Je me suis remise précautionneusement sur les fesses, toujours sans rien voir…le sol était plutôt mou et froid, avec une odeur de pourriture.
    J’ai fini par comprendre que j’étais à la surface, en plein milieu de la forêt, la partie de l’île ou il ne fait pas bon vivre, la partie la plus crainte par les Blacklings.

    En tâtonnant autour de moi j’ai trouvé une bourse, en passant le sabot à l’intérieur j’ai senti des objets ronds : des pièces d’or, Calliphora avait tenu sa promesse et avait été loin dans l’ironie…

    « -Tu me paiera ça, Calliphora ! Ma vengeance sera terrible! » Ai-je grondé à voix basse.

    J’ai lacé un sort d’illumination, créant une lumière verte du bout de ma corne, les environs immédiats étaient juste quelques arbres, le reste disparaissait dans l’ombre.
    Pas un bruit, pas un son, pas un soupir n’égayait l’air, il faisait un froid surnaturel et l’obscurité était oppressante, pas étonnant que les Blacklings aient choisi de vivre en sous-sol !

    J’ai entendu un claquement, j’ai sursauté brutalement et me suis collée à un arbre, regardant dans tous les sens… avant de me rendre conque que le claquement n’était produit que par mes crocs s’entrechoquant frénétiquement.
    J’avais la trouille de ma vie, je devais me dandiner les pattes serrées pour éviter de perdre le contrôle de ma vessie et la faible lumière dispensée par ma corne tremblotait, n’arrangeant rien.

    J’ai longuement réfléchi à ce que je devais faire… la seule « entrée » vers les souterrains était protégée par un très ancien artéfact : la « larme de Veill », un objet protégeant l’accès au souterrains en créant une barrière magique.
    Personne n’avait jamais pu la briser, ce joyau était ce que nous possédions tous de plus précieux, mais je pensais trouver au moins une entrée secondaire.

    Malgré cet espoir plus qu’illusoire, il fallait que je trouve l’entrée.
    Je me suis mise à marcher entre les arbres, embarquant la bourse avec moi pour plus de précautions.
    Plus d’une fois j’ai failli me mettre à courir en battant frénétiquement des ailes, croyant entendre un bruit dispensé par un esprit malfaisant ou autre chose du genre.
    De toutes façons, vu l’état épouvantable de ces dernières, mieux valait pas essayer de sauter d’une falaise pour voir si je pouvais prendre la voie des airs.

    J’en ai aperçu effectivement plusieurs, éteignant à chaque fois ma lumière pour éviter de me faire repérer, des choses spectrales, qui ne sont plus vivantes depuis longtemps.
    L’une d’entre elles s’est approchée à moins de cinq mètres, semant dans l’air un froid encore plus vif que celui déjà présent, j’ai eu le bon réflexe de me cacher dans un buisson déplumé lorsqu’elle est passée, on aurait dit une sorte de tortue.

    Le terrain est devenu marécageux, je me suis mise plus à patauger pour avancer qu’à véritablement marcher.
    J’ai marché, marché, marché, droit devant moi, comme une automate, jusqu’à ce que je tombe sur un obstacle… un peu plus gros qu’un arbre.
    Un énorme mur en pierres taillées bloquait la route, au vu de son état il était là depuis un moment, et en plus il était bâti sur du solide, ne s’enfonçant pas dans la boue du marais.

    J’ai reculé de quelques pas, mais la noirceur du ciel ne m’éclairait pas vraiment sur ce qu’était vraiment ce mur, en regardant attentivement il est apparu qu’il s’incurvait vers la droite et vers la gauche.
    Un édifice probablement rond donc, une tour ?
    Mais qui irait construire un tour à l’extérieur au beau milieu du marais, ça n’avait aucun sens !

    Je nageais dans l’incompréhension, et comme je n’allais pas rester plantée là à attendre qu’un esprit vienne me trouver ou que je me noie dans la boue du marais, j’ai fait le tour de l’édifice, cahin-caha.

    J’ai fini par trouver la porte, elle était tellement pourrie que je n’ai même pas eu à la forcer, à peine poussée elle s’est détachée de ses gonds et a chuté à l’intérieur de l’édifice avec un fracas audible à des kilomètres à la ronde.
    J’ai paniqué et me suis précipitée à l’intérieur, à force d’avancer en silence depuis une bonne heure j’avais perdu l’habitude du bruit, j’ai grimpé l’escalier en colimaçon qui s’ouvrait devant moi à toute vitesse… ca a pris un certain temps, vu qu’il était vachement long et tarabiscoté.

    J’ai fini par arriver au bout, j’ai poussé la porte, celle-là était en meilleur état et j’ai dû faire exploser la serrure avec une décharge magique pour l’ouvrir, j’ai couru à l’intérieur et ai barricadé la porte avec tout ce que je trouvais et qui n’était pas fixé au mur, une fois la porte verrouillée j’ai consenti à augmenter légèrement la luminosité de ma corne.

    J’avais débouché dans une grande salle ronde, couverte d’étagères chargées de livres du sol au plafond, au centre de la pièce il y avait un grimoire de cuir rouge posé sur un bureau.
    Il y avait une chose frappante avec ce livre, c’est que malgré la quantité impressionnante de poussière et de toiles d’araignées collées partout dans la pièce, le livre était comme neuf et très propre.
    Je me suis approchée prudemment, et j’ai aperçu une note sous la poussière, je l’ai ramassée, époussetée, et lue à voix haute :

    « Nourris-moi d’encre, les mots écrits avec te dispenseront leur savoir, réveille-moi et je te récompenserai de cela. »

    J’ai attrapé l’encrier voisin, chose curieuse, il était plein et l’encre n’était pas sèche.
    J’ai soupiré, visiblement c’était la seule chose à faire, et de toutes façons c’était ça où les fantômes, j’ai ouvert le livre d’un coup sec et ai versé le contenu de l’encrier sur les pages en fermant les yeux, très fort.
    Au début il ne s’est rien passé, à part que le livre a absorbé l’encre comme du papier buvard, mais ensuite…

    Les le livre s’est mis à luire et une violente bourrasque de vent venue de on ne sait où a fait tourner les pages à toute vitesse, embarquant toute la poussière du lieu en une violente tornade qui s’engouffra par une fenêtre, restée ouverte.
    La fenêtre s’est claquée violemment, se refermant derrière la bourrasque, puis des chandelles se sont allumées un peu partout dans la pièce avec de petits « poufs » magiques.

    J’ai jeté un regard plein d’appréhension sur le livre, un texte s’est mis à apparaître sur le papier ainsi que des illustrations, je me suis penchée précautionneusement et ai lu le gros titre.

    « Traité sur les autres royaumes »

    Curieuse, j’ai plongé dans la lecture du livre.
    En un mot ? Passionnant ! Je ne pensai pas qu’il existait des choses aussi formidables en dehors du royaume de Noirciel, tout ceci était vraiment intéressant…
    J’ai dévoré le traité de bout en bout, j’ai fini par arriver à la rubrique « artéfacts magiques ».

    J’ai senti un sourire large comme jamais s’élargir d’un bout à l’autre de mon visage…
    Etoiles de puissance, fleurs diverses, pièces, objets rares et puissants… ces royaumes étaient une véritable bonbonnière !

    J’ai doucement commencé à rire… puis de plus en plus fort… rien qu’un seul de ces objets précieux me rendrait imbattable, de quoi faire se cacher Calliphora sous son lit en appelant son nounours en peluche au secours !

    Mon rire a finalement atteint son paroxysme avec la découverte des artéfacts obscurs, ma décision fut alors prise : j’allais voyager jusqu’à ces mystérieux royaumes et en rapporter un artéfact qui me donnerait assez de pouvoir pour reprendre mon royaume.

    «HYAHAHAHAHAHA! HYAAAAAHAHAHA!
    HYAHYAHYAHYAHYA!»


    Veill : Et c’est là que j’entre en scène !
    Vous savez, on ne dirait pas comme ça, mais j’étais un mage cornu très puissant de mon vivant, la vieillesse venue, j’eux l’idée de sceller mon âme et mes connaissances à l’intérieur d’un grimoire pour pouvoir continuer d’illuminer le monde de ma présence éclairée.

    Aussi, quand un rire particulièrement machiavélique me tira de mon sommeil, j’eus le réflexe de me matérialiser au-dessus dudit grimoire et de me renseigner sur l’origine du bruit.
    Je peux déjà vous dire à quel point j’étais surpris en voyant une jeune Blackling rire aux éclats devant un portrait fidèlement reproduit de l’Astre noir, presque autant que de me rendre compte pêle-mêle qu’elle avait trouvé mon repaire, était visiblement de la royauté au vu de la couronne sur sa tête et possédait le signe distinctif de tous les mages cornus : une corne à la forme très spéciale.

    Je refermai le livre vigoureusement, la coupant au beau milieu de son rire.

    « Désolée, future jeune mage cornue, ce genre de lectures n’est pas de ton âge ! »

    La jeune Blackling stoppa net son rire et me regarda avec des yeux… comment dire…

    Chrysalia : Carrément choqués ! Vous imaginez, vous, un fantôme de vieillard Blackling barbu avec une robe de chambre et des lunettes rondes qui vous apparaît devant le nez ?
    J’ai immédiatement tenté de prendre la poudre d’escampette, et le vieillard s'est mis à me courir après en faisant glisser le bouquin sur le sol, il a fallu pas mal de tours du bureau avant que je finisse par me calmer.

    J’ai fini par lui expliquer toute l’histoire, pourquoi j’étais ici, qui j’étais, ce qui m’était arrivé dans les moindres détails.
    Après le mythique lissage de barbiche en marmonnant « je vois, je vois… » il a fini par se présenter en tant que « Veill le sage, mage Cornu au service de la famille royale… » accompagné de tout un tas de titres pompeux qu’il serait trop long d’énumérer ici.

    Puis il m’a appris une chose, l’espèce d’horrible machin au milieu de mon front ne servait pas exactement à me cogner partout, mais à contrôler une magie bien plus puissante que le commun des mortels ne pouvait utiliser.
    Je me suis soudainement rappelée une chose :

    « -Hé ! Minute papillon ! Si c’est la larme de Veill qui protège les souterrains et que vous êtes ce même Veill qui l’aurait créé, vous ne pourriez pas annuler la barrière ? »

    « Tu sembles bien renseignée, mais même si j’étais encore vivant, je ne pourrais pas la briser.
    Ce n’est a seulement moi qui l’ai crée, mais une grande quantité de mages avant moi ont utilisé leur force pour créer ce joyau, je ne peux donc rien faire pour toi.
    Néanmoins, je peux t’enseigner la maitrise de la magie, pas que ça me plaise d’avoir une disciple avec des idées dangereuses et visiblement totalement immature, mais je me dois de respecter la tradition.
    En plus, je pourrai te surveiller, histoire que tu ne fasses rien d’idiot !»


    Bien entendu, ça ne m’a pas vraiment plu d’entendre ça et on s’est criés dessus, je peux vous dire que ce n’était pas la dernière fois que ce genre de choses arrivaient !
    Mais, malgré son fichu caractère le vieux a tenu sa promesse, me servant de prof, de grimoire et occasionnellement de défouloir, comment ça ce n’est pas poli envers un fantôme ?

    Le vieillard en question avait un sacré répondant et se défoulait autant que moi durant ce genre de disputes.
    Jour après jour, mes compétences en magie ont progressivement augmenté, j’devenais vraiment douée, même si le vieux répondait toujours de la même manière à mes progrès :

    « BOF ! Je faisais déjà le triple à ton niveau. »

    Ça avait le don de me faire grincer des dents, mais j’avais besoin de ses cours alors je m’accrochais.
    Et puis un jour, la maxi-boulette, la maxi GIGA boulette.

    C’était en cours de magie, comme d’habitude, le vieux essayait de me pousser à débloquer mon potentiel maximum, malheureusement…
    J’étais en train de me concentrer au maximum sur ma corne, mais à part beaucoup d’étincelles verdâtres, rien ne se passait.
    Le vieux s’est mis à piétiner, du moins il essayait, mais en tant qu’ectoplasme ca n’faisait pas beaucoup d’effet.

    «-Crénom ! Un peu de nerf, une larve rachitique et baveuse sortie de l’œuf réussirait mieux que toi, au moins elle aurait la même taille ! »

    Veill : Il me semble que la scène valait le coup d’être vue de l’extérieur, je suppose que le fait d’être insultée a dû lui donner un sacré coup de sang.
    L’aura magique autour de sa corne a triplé en l’espace d’une demi-seconde, faisant trembler la fenêtre et tout ce qui était en verre dans la pièce comme des feuilles dans la tempête sous la pression magique.

    « Je suis pas… PETITE ! »

    Une violente onde de choc sortit de sa corne, brisant et fracassant tout ce qui était susceptible d’être brisé ou fracassé et faisant voler une grande quantité de choses dans les airs, dont mon livre, j’ai eu soudain peur pour mes lunettes, mais ces dernières n’étaient plus faites de matière solide depuis longtemps, bien heureusement.
    Après cela, elle sembla se calmer un peu, puis me regarda d’un air interrogateur :

    « Heu… y’a eu une tornade ici ou quoi ? »

    Je n’eus pas le temps de répondre qu’un sifflement aigu sortit du tas de fioles brisées qui jonchaient le sol dans une flaque de liquide multicolore fumant.

    « C’est quoi le mélange de tous ces liquides ? »

    « Heu… Nitro---»

    Et la tour explosa.

    -----------------------

    Chysalis : Là, on pouvait dire que c’était le pompon !
    Lorsque le paysage à cessé de mélanger haut et bas, j’étais en train de filer à toute berzingue dans le ciel bleu, les débris de la tour ainsi que papy en train de hurler comme un hystérique m’accompagnant dans mon vol gracieux !

    J’ai regardé en arrière et ai vu les restes de la tour et l’île Noirciel devenir minuscules à l’horizon, pas étonnant vu notre vitesse.
    J’allais décidément trop vite pour espérer ralentir avant la fin de l’élan… je me suis prise à regarder le ciel.

    « ESPECE D’ABRUTIE INCONSCIENTE ! REGARDE CE QUE TU AS FAIT BOUGRE D’ANDOUILLE ! NOUS ALLONS MOURIIIIIIIIIR ! »

    « Woah… alors c’est ça le ciel quand il n’y a pas de nuages ? C’est tellement beau… »

    « TU M’ECOUTES OUI ?! »

    « Arrête de criser pépé, on va bien finir par redescendre, avec un peu de chance on atterrira près du royaume Champignon.
    Je pense que la première chose que je ferai avec mon artéfact, ce sera de nettoyer le ciel de Noirciel de ses horribles nuages. »


    « Oh nooooooon ! Fit Veill en se mettant une claque dans la figure, ne me dit pas que tu as encore cette idée fixe ! »

    Et nous voilà, volant vers une destination inconnue, espérant ne pas tomber sur du dur à l’arrivée, et d'arriver au royaume champignon, s'il vous plaît!




Derrière l'écran t'es qui?



    ★ Pseudo ? J'en prends tellement de différents que c'est dur d'en retrouver un.
    ★ Votre Âge ? 16
    ★  Fille ou garçon ? fille!
    ★  Pour vous Mario est ? Un vrai miraculé, vu tout ce que les développeurs lui font subir!
    ★ Comment as tu connu le forum ? un loooongue chaine de partenaires.
    ★ Ton avis sur le forum ? Coolissimo!
    ★ Une dernière chose à dire ? Non, merci, sans façons.






Dernière édition par Chrysalis le Lun 5 Mai - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Plum ❅
✬ Snow Princess ✬
✬ Snow Princess ✬


» Messages : 19044
» Pièces : 549
» Localisation : N'importe où
» Age : 26



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Plum
Classe: Princesse des Neiges
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Mer 22 Jan - 21:43

Eh bien en voilà un personnage fort intéressant que nous avons là :D

Je te souhaite la bienvenue sur MK, tu es validée chère Chrysalis ^^

(Au passage superbe fiche ;)


« Étoile des Neiges»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Peachy-Hime
Queen of Mushroom Kingdom ★
Queen of Mushroom Kingdom


» Messages : 14453
» Pièces : 473
» Localisation : Dans mon château bien sûr ♥
» Age : 24



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Peach Toadstool
Classe: Princesse
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Mer 22 Jan - 22:28

Bienvenue dans le royaume, super fiche! Et moi qui croyais les partenaires ne servaient à rien xD.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpg-km.com En ligne
avatar

Chrysalis


» Messages : 448
» Pièces : 114
» Age : 19



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Chrysalis Chélicère
Classe: Princesse éjectée du trône
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Jeu 23 Jan - 11:17

C'est très agréable d'être validée rapidement et d'avoir un petit compliment en prime, en résumé...

VOUS ETES GENIAUX! \o/




Tiny Green Queen can do great things.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Turtlshy Paratroopa


» Messages : 1185
» Pièces : 114
» Localisation : En avant pour sauver le monde! ~
» Age : 16



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Turtlshy
Classe: Aventurière timide et courageuse
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Jeu 23 Jan - 11:24

Bienvenue!

Chrysalis ne sera pas une des antagonistes de la série My Little Pony?
Si tu en es une fan de cette série, sache que moi aussi j'en suis une!

Fiche superbe, aussi! :)


Peur? Moi? Mais moi je suis en train de voler...
La peur dont tu parles se trouve loin en bas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chrysalis


» Messages : 448
» Pièces : 114
» Age : 19



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Chrysalis Chélicère
Classe: Princesse éjectée du trône
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Jeu 23 Jan - 12:02

YEAH! Bro-hoof! /)

(C'est effectivement ce personnage, du moins une version anthropomorphe avec une histoire made in moi.)




Tiny Green Queen can do great things.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Plum ❅
✬ Snow Princess ✬
✬ Snow Princess ✬


» Messages : 19044
» Pièces : 549
» Localisation : N'importe où
» Age : 26



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Plum
Classe: Princesse des Neiges
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Jeu 23 Jan - 12:08

Chrysalis -> Oui on sait qu'on est géniaux *se prend une énorme brique*

Ça fait toujours plaisir de voir des nouveaux membres arriver sur le forum, je te souhaite qu'une chose : Amuse toi bien :D


« Étoile des Neiges»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

Turtlshy Paratroopa


» Messages : 1185
» Pièces : 114
» Localisation : En avant pour sauver le monde! ~
» Age : 16



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Turtlshy
Classe: Aventurière timide et courageuse
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Jeu 23 Jan - 13:23

(\ Yay! ^^

On espère que tu RP bien, aussi! :)


Peur? Moi? Mais moi je suis en train de voler...
La peur dont tu parles se trouve loin en bas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maka Albarn


» Messages : 1030
» Pièces : 114
» Localisation : Pourquoi je le dirai? ;)
» Age : 18



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Maka Albarn
Classe: Humaine
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Jeu 23 Jan - 15:06

Turlshy-> J'aime bien aussi, mais une fois de temps en temps aussi. X3
Sinon, bienvenue à toi Chrysalis. ^^
Et j'espère que tu t'amusera bien. =P



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chrysalis


» Messages : 448
» Pièces : 114
» Age : 19



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Chrysalis Chélicère
Classe: Princesse éjectée du trône
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Jeu 23 Jan - 16:02

Nyaaaaaah! Tant d'acceuils chaleureux... j'étouffe presque! /)^3^(\




Tiny Green Queen can do great things.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Peachy-Hime
Queen of Mushroom Kingdom ★
Queen of Mushroom Kingdom


» Messages : 14453
» Pièces : 473
» Localisation : Dans mon château bien sûr ♥
» Age : 24



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Peach Toadstool
Classe: Princesse
Boite à objets:



MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   Jeu 23 Jan - 16:45

Et moi j'aime pas xD nan pas j'aime pas mais je me suis jamais intéresser x3. Mais bien sur on est chaleureux on est remplie calin et de bisou 8D *brique*


Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpg-km.com En ligne

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La princesse Blackling est sur le point de tomber du ciel... littéralement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mushroom Kingdom  :: Avant le rpg :: Les fichettes :: Fiches validés-
Sauter vers: