Partagez | 
 

 Les étoiles brilleront pour toujours grâce à leur gardienne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité







MessageSujet: Les étoiles brilleront pour toujours grâce à leur gardienne...   Lun 19 Oct - 18:14

Identité

★ Nom : Inconnu, elle n'a pas l'air de vouloir en parler.
★ Prénom : Harmonie
★ Âge : 6233 ans.
★ Race : Humaine
★ Camp : Bon-neutre
★ Groupe : Mushroom People


La galaxie sous forme humaine et ses étoiles

Harmonie est une princesse, ou du moins en était une, et cela se voit. Elle porte une longue robe bleue turquoise. Cette robe a de longues manches qui vont au delà de ses poignets et qui, arrivés au poignet, passent du bleu turquoise à un bleu pâle sur les bords qui sont en voile. Le col de la robe est du même bleu que le bout des manches et est ouvert au point que Harmonie a presque les épaules nues. Au niveau du torse, il y a une décoration en forme d'étoile avec en son centre une pierre jaune-orangée parfaitement ronde et lisse. Sur le bas de la robe, des motifs d'étoiles sont plus ou moins visibles en fonction de la lumière et de l'angle de vu. Le bord de l'habit est plus ouvert vers l'extérieur et est aussi bleu pâle. De plus, il y a une sorte d'ouverture en triangle au milieu de cette bordure (quand on regarde Harmonie de face) qui est comblée par un tissu bleu-limite blanc qui fait comme des pétales de fleurs.
Harmonie a sur sa tête une couronne argentée à quatre « cornes », si on peut appelé cela ainsi, et chacune d'elle a une pierre incrustée: un rubis, puis un saphir, puis un autre rubis et un dernier saphir. Ces pierres sont incrustées au milieu de gravures qui rappellent les boucles d'oreilles de la princesse (mais en beaucoup plus large) qui sont des étoiles quatre branches.
Ensuite, avant-dernière partie sur le côté vestimentaire, elle porte généralement à ses pieds des escarpins argentés, tout simplement.
Et enfin, Harmonie a une tenue spéciale pour faire de la moto (car oui, elle sait faire de la moto). Une tenue qui, comme sa robe, est principalement bleue turquoise. Il s'agit d'une tenue assez moulante mais très confortable pour être une une moto ou un véhicule tout-terrain. Elle comporte : un haut, un bas, une ceinture, un foulard, des grandes bottes à talons et des gants, le tout en blanc et bleu turquoise !

Passons au physique en lui même. Harmonie est de masse corporelle normale, par rapport à sa taille qui, elle, n'est pas vraiment naturelle, à première vue, mais Harmonie n'a jamais triché pour grandir et atteint naturellement aux alentours de deux mètre vingt – deux mètres trente. Elle a un corps bien formé par la nature et une peau d'enfant et blanche. Elle a une assez grosse tête, un nez assez petit en comparaison à la tête, de grands yeux bleus, des sourcils assez fins et petits, une petite bouche rose et l’œil droit est caché par ses cheveux. Si cette œil est caché, c'est parce qu'il y a une cicatrice pas belle à voir sous ces cheveux...
En parlant de cheveux, Harmonie a les cheveux blonds platinés. Sa longue chevelure a une forme assez particulière, ayant des piques courbés à certains endroits: au niveau du crâne côté gauche (deux pics l'un au dessus de l'autre) et au niveau de la nuque où il y a trois paires (une à gauche où les pics sont l'un au dessus de l'autre, une identique à droite, et une au centre où ils sont côte-à-côte). Le bout de sa chevelure est comparable à une queue de cheval. Enfin, comme dit plus haut, elle a une frange qui cache son œil droit.
Pour en finir avec le corps d'Harmonie, et cela va être court, elle met souvent du vernis à ongles violet sur ses ongles.

Désormais, nous allons parler des créature qui accompagnent presque toujours Harmonie: les Lumas! Ces petits êtres existent en plusieurs couleurs (comme les humains): chocolat, violet, bleu, jaune, rouge, etc... Mais ils ont tous, je dis bien TOUS, la même forme: celle d'une petite étoile bien arrondie. Ils ont tous les yeux noirs, sauf les Lumas chocolats, comme Chocosta, qui ont les yeux bleus et quelques autres exceptions.

Pour clôturer cette section, je souhaite préciser aux pervers qui tenteraient de regarder sa culotte ou les personnes qui ont les yeux au mauvais endroit au mauvais moment que vous ne verrais pas une culotte sous la robe d'Harmonie, mais la galaxie, le ciel nocturne! Et ce, quelque soit la robe qu'elle porte.



La chaleur des étoiles, le froid de la galaxie,
la connaissance universelle

Pour résumer cette partie (les détails suivront), Harmonie est raffinée, ordonnée, calme, réservée, impassible, logique, peu rancunière, maternelle et elle ne juge personne du premier regard ou sur des rumeurs (en général).
Harmonie a eut une éducation de telle sorte qu'elle se porte le mieux possible avec les autres, dans la plupart des situations (comme à table, ou lors de rencontres). Elle est aussi très ordonnée, que ce soit sur les tâches à faire ou sur le rangement, l'Observatoire est nickel et sa chambre aussi. Harmonie est quelqu'un de très calme, elle ne se met jamais en colère ou ne montre jamais de réels signes de peur, et cela va aussi avec son côté peu rancunière, qui fait qu'elle pardonne facilement quand elle sens qu'elle peut le faire (Même avec Bowser, s'il prenait la peine d'essayer, lui aussi). La princesse galactique est aussi quelqu'un de très censée, qui raisonne de manière logique en utilisant ses grandes connaissances sur le monde qui l'entoure, et même quand elle n'a pas la bonne connaissance au bon moment, elle peut réfléchir à une solution logique.
Harmonie est quelqu'un qui est tout de même très réservé, que se soit sur le plan émotionnel ou sur le plan mémoriel. Elle raconte rarement son passé, et encore moins en mentionnant qu'elle est directement concernée (comme elle l'avait fait avec le livre que Mario et Luigi ont déjà entendu). De plus, elle est quelqu'un qui montre peu ses émotions en public, même si il lui arrive souvent d'avoir un petit sourire. Son manque de démonstration de ses émotions a même affecté sa voix, qui est très monotone, dans le plupart des cas.
Ensuite, Harmonie est une personne très maternelle, qui pourrait traiter n'importe quelle personne qui en a besoin comme un enfant qui cherche l'affection. Elle est aussi une très bonne mère responsable, qui élève des centaines de Lumas et assume pleinement ce rôle. Elle a beaucoup d'activités avec ceux-là, parmi lesquelles on peut compter le tennis, le karting ou même la cuisine.
Cette grande femme est quelqu'un qui traite tout le monde (ou presque) sur le même pied d'égalité. Elle reste polie avec tout le monde, elle ne montre aucune animosité envers qui que ce soit. Bien sûr, elle pourra se montrer méchante si on la cherche sérieusement, ne comptez pas sur elle pour dire des mots doux à l’Étoile Noire, par exemple, ou à dire des compliments sur quelqu'un qui se comporte comme le pire des porcs (Je ne citerais personne... Wario).
Enfin, même si elle n'en a pas l'air, Harmonie est quelqu'un qui adore s'amuser, et elle participe à un maximum d'événements amusants, où qu'ils soient, tant que ça ne soit pas trop dégradant, et que cela lui plaise, bien sûr!

Harmonie, grâce au temps passé au sein des étoiles, entourée de ses livres récoltés sur les planètes qu'elle a pu visiter, a pu acquérir un savoir particulièrement développer sur la galaxie et ses différentes planètes. Malgré le peu de temps qu'elle passe sur une planète, y compris sa planète natale (même si elle y passe tous les cent ans), elle sait parfois plus de choses que les habitants des planètes en question (ceux-ci ayant vécus généralement six cent fois moins longtemps qu'elle).

Venons-en aux Lumas. Ces petits bout d'chou sont des enfants éternels qui sont assez morfales, surtout quand il s'agit d'éclats d'étoiles. Malgré tout, ils sont très protecteurs envers leur mère, et ne la laisseront jamais partir se battre seule, même si les gens risquent de la prendre pour une mauvaise mère. Parmi les Lumas qui se démarquent, il y a Chocosta. Ce Luma à la voix plus grave est plus mature et sert même de conseiller à Harmonie, ou de guide aux personnes arrivant à l'Observatoire.



La puissance d'une famille soudée,
ne pas se laisser avoir par les apparences

Gardienne galactique rime avec grande puissance... Que nenni ! Harmonie est loin d'être puissante. Ses capacités de combat sont très limitées par rapport à ce que l'on pourrait croire en connaissant son titre. Sa coopération au combat avec ses enfants les Lumas lui permet un peu de compenser cette faiblesse. Enfin, je dis qu'elle est plutôt mauvaise au combat, mais elle n'a surtout pas conscience de son véritable potentiel et, même si elle en était consciente, elle ne saurait certainement pas utiliser tout ce potentiel à cause de son manque d'entraînement.
Les pouvoirs qu'elle possède lui ont été, pour la plupart, donné grâce à sa proximité avec les Super Étoiles et les Grandes. Voyons donc quels sont les différentes capacités que Harmonie a :

  • Pouvoirs Lumas : Harmonie est capable d'utiliser quelques pouvoirs qui sont normalement propres aux Lumas, notamment le tournoiement.
  • Manipulation de la gravité : Elle est capable de manipuler la gravité comme elle le souhaite. Elle peut par exemple attirer des personnes et des objets vers elle ou soulever quelqu'un ou quelque chose sans trop de difficultés, peu importe son poids. Elle utilise aussi ce pouvoir de manière passive sur elle-même, la rendant plus légère. Cette aptitude peut aussi être utilisée pour ralentir quelqu'un car augmenter la gravité aux pieds d'une personne c'est comme lui ajouter de gros poids sur le dos, et fait donc ralentir la-dite personne.
  • Lévitation : Tout est dans le nom. Harmonie est capable de léviter librement dans les airs. Elle est d'ailleurs rarement vue les pieds à terre, même quand elle est à quelques centimètres du sol.
  • Téléportation : Harmonie est capable de se téléporter sur n'importe quelle distance hors des combats. Dans le cas des combats, elle peut juste disparaître et réapparaître pas très loin, limite du sur-place.
  • Projection « holographique » : La gardienne des étoiles a la possibilité de créer une image d'elle même de n'importe quelle taille et à une distance maximale inconnue. Elle s'en sert pour pouvoir parler avec des gens qui ne sont pas proches d'elle. L'image projetée n'est pas complètement opaque et sa voix est projetée aussi.
  • Bouclier magique :Il s'agit d'un bouclier que Harmonie peut activer dans l'Observatoire de la Comète uniquement afin de se protéger des coups quelconques. Il est automatiquement activé hors des combats, mais elle peut le désactiver manuellement (Elle n'a pas vraiment le choix si elle veut entrer en contact physique avec quelqu'un).
  • Tir Luma : Harmonie peut transmettre son énergie à un Luma qui se prépare pour une éjection latérale afin d'augmenter la force de l'éjection. Cette attaque ce décline en trois variantes : classique, force et vitesse. La première, vous connaissez déjà la description. La deuxième, le Luma est plus lent et va moins loin, mais le coup est beaucoup plus puissant. La troisième est une téléportation, le Luma y va instantanément et peu aller loin, lorsqu'il réapparaît il en profite pour faire un coup, même s'il est particulière faible.
  • Tirs d'éclat d'étoiles : Un autre pouvoir partagé avec les Lumas. Harmonie peut tirer des éclats d'étoiles comme des projectiles pour attaquer quelqu'un, ou tout simplement nourrir un Luma. Cette attaque a aussi trois variantes : classique, défensive, rapide. Les deux variantes non-expliquées ne peuvent être utilisées que par les Lumas. La défensive crée un énorme éclat d'étoile, pratique pour bloquer des attaque, et en plus ça fait mal au contact malgré la lenteur ! La rapide est... rapide... et elle gagne en puissance avec la distance.
  • Étoile de puissance : Il s'agit actuellement de l'attaque la plus imposante d'Harmonie. Elle invoque une Super Étoile sur le terrain. Cette étoile grossi tout en envoyant des projectiles étoiles rebondissantes dans toutes les direction et fini par exploser pouvant faire de gros dégâts. Ne vous inquiétez pas, il n'arrive rien de mal à l'étoile.
  • Capacité de savoir ce qui se passe n'importe où dans la galaxie : Une capacité bien pratique pour Harmonie, car c'est grâce à celle-ci qu'elle exerce son devoir de gardienne tel qu'il lui a été dicté par le destin. Elle peut savoir ce qui se passe partout dans l'Univers et cela depuis n'importe où. Elle peut aussi utiliser ce pouvoir pour détecter précisément quelqu'un qu'elle recherche dans la galaxie (comme elle l'a fait pour Bowser lorsqu'il était au centre de l'Univers). Ce pouvoir n'est utilisable à grande échelle que dans l'Observatoire, auprès des Étoiles, mais il peut être utilisé sur un plus petit rayon (La taille d'une ville comme DiamantVille) hors de l'Observatoire.
  • Guider les Lumas : Harmonie n'est pas la mère de tous les Lumas qui existent, mais elle est leur guide, sauf rares exceptions comme Lubba. Pour cela, elle possède une sorte de pouvoir dont l'utilisation, l'origine et les effets exacts sont inconnus, mais ça reste un pouvoir pour guider les Lumas vers la transformer la plus belle qu'ils souhaitent.
  • Immortalité : Ce n'est pas réellement un pouvoir, mais Harmonie possède une immortalité magique dont les origines sont complètement inconnues. La gardienne galactique ne s'est jamais réellement demandé pourquoi elle ne vieillit pas et encore moins pourquoi elle ne meurt pas.
  • Magie offensive : Harmonie est capable d'intégrer sa magie galactique dans tous ses coups, leur donnant ainsi des effets spéciaux tels que l'apparition de mini-galaxies ou de traînées galactiques. Bien sûr, ce n'est pas purement esthétique, car se prendre un coup physique d'Harmonie sans sa magie, c'est comme se faire chatouiller par une mouche : ça fait rien, c'est juste énervant.
  • Super Anneau Étoile : Harmonie peut créer un Super Anneau Étoile spécial. Cet anneau est beaucoup plus faible qu'un Super Anneau Étoile classique, mais plus puissant qu'un Anneau Étoile simple. Elle se sert généralement de ce pouvoir pour aller plus vite d'un point à un autre mais elle peut aussi s'en servir pour attaquer en mettant un coup de pied, mais elle doit sacrifier de la vitesse et de la longueur pour mieux manier ce coup. Harmonie peut aussi augmenter la puissance et la vitesse en sacrifiant le contrôle qu'elle a sur la direction de l'éjection.


Les Lumas ont aussi leur lot de compétences qui leurs sont propres, et qui peuvent même différer d'un Luma à un autre :

  • Transformation (temporaire) : Les Lumas ont la possibilité de se transformer en divers objets utiles pour se déplacer au sein d'une galaxie. Cette transformation dépend de la couleur et certains n'ont pas de transformation connue. Les Lumas verts, jaunes ou roses peuvent se transformer en véritable Super Anneau Étoile (Les jaunes peuvent aussi se transformer en Anneau Etoiles simple, plus petits et moins puissants). Les Lumas bleus peuvent se transformer en une quantité variable d’Étoiles Crampons. Les autres Lumas n'ont pas de transformation connue. L'action est réversible et le Luma peut toujours parler quand il est transformé.
  • Transformation (définitive) :Ceci est plus un stade de croissance du Luma que un pouvoir. Les Lumas atteignant « l'âge adulte » se transforment en divers corps célestes. Il peut s'agir d'étoiles, de planètes, de galaxies, de comètes ou même de Super Étoiles. Ce stade d'évolution est atteint lorsque le Luma atteint un niveau d'euphorie extrême ou ressent le besoin de le faire pour soutenir quelqu'un qu'il aime. Cette transformation est irréversible et le Luma.
  • Pouvoirs Lumas : Le tournoiement, le jet d'éclats d'étoiles et la transformation sont des pouvoirs en commun de tous les Lumas, qui sont, pour les deux premiers, partagés avec leur mère.
  • Un ventre sans fond ? : Les Lumas n'ont pas réellement un ventre sans fond, mais ils peuvent manger autant d'éclats d'étoiles qu'il le veulent. Par contre, pour les autres aliments, ils doivent fortement se limiter.



Derrière l'écran t'es qui?

★ Pseudo ? Harmonie & Luma ☆
★ Votre Âge ? 17 ans
★  Fille ou garçon ? Garçon
★  Pour vous Mario est ? Un héros déchu
★ Comment as tu connu le forum ? Je sais plus
★ Ton avis sur le forum ? :3
★ Une dernière chose à dire ? I believe I can flyyyyy~♪



Une histoire universelle et pourtant méconnue
~ Même les étoiles ont leurs petits secrets ~

Chapitre 1 : La naissance d'une étoile.

Tout commença il y a plusieurs millénaires, bien avant l'existence de ce magnifique lieu qu'est le Royaume Champignon. Lors d'une belle nuit, une dame aux allures de reine attendait dans sa chambre, visiblement souffrante. Un homme l'accompagnait, son mari. Ce dernier lui tenait la main, la rassurant avec un calme olympien et des mots doux et des phrases rassurantes, la plus répétée étant « Ne t'inquiètes pas mon amour, il va bientôt arriver, ton calvaire va bientôt pouvoir laisser place au bonheur ! ». Au bout d'un certain temps, un autre homme arriva. Il s'agissait d'un médecin qui devait à première vue s'y connaître dans le domaine du problème de la femme. Le médecin commença à donner les indications, puis passa à l'action avec cette dame. « Poussez, madame, poussez ! » répétait-il sans cesse. Elle, de son côté, criait pour mieux supporter les contractions de ses muscles et poussait de toutes ses forces. Au bout de quelques minutes, elle fut calmée, et on pouvait entendre des cris. Des cris de bébé, la dame est devenue mère.

« Voici donc notre fille... Comme elle est belle... » dit la mère
« On ressent directement que c'est la tienne... Cette même aura qui s'en dégage. Cela me rend tellement heureux ! » enchaîna le père
« Avez-vous déjà trouver un nom pour votre enfant ? » demanda le médecin
« Oui... Harmonie. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens déjà que ce nom lui ira merveilleusement. Qui sait ce que lui réserve l'avenir... ? J'espère qu'il sera plein de bonnes choses pour elle. Même si les mauvaises périodes construire aussi l'esprit d'une personne. »

La mère tenait le bébé dans ses mains... Harmonie, un nom représentant l'équilibre et la beauté d'une chose ou d'un ensemble. Quelle est donc l'harmonie que créera ce bébé, ou sur quelle harmonie veillera-t-il ? Seul son avenir pourra le lui dire.


Chapitre 2 : Notre belle étoile veille sur nous...

Le temps passa, et Harmonie grandit. Elle vit dans un clan humain composé de personnes dotées de capacités magiques de manière innée. Une autre particularité de ce clan est leur croissance corporelle. Leur croissance est beaucoup plus longue et beaucoup plus lente que celle d'un humain classique. Malgré cela, ils peuvent régulièrement atteindre des tailles anormales pour les autres humains.

Du haut de ses quelques années, Harmonie avait un petit frère qui avait trois ans de moins. Ils étaient très proches, limite inséparables. La fille veillait beaucoup sur son frère, surtout à la place de ses parents qui étaient très occupés à gérer le clan et à maintenant la paix avec quelques autres clans dont les relations sont parfois tendues. Cependant, malgré l'absence de ces adultes, les enfants étaient gérés par d'autres personnes, des amis de la famille, des esprits étoiles. La frère en avait un pour lui, et Harmonie en avait un pour elle. L'esprit étoile qui s'occupait de notre petite brune/rousse s'appelait ♥♪!? et c'était bien entendu un nom imprononçable pour elle qui n'était qu'une petite fille sans lien direct avec les esprits étoiles. Leur première rencontre était d'ailleurs un des plus beaux jours de la vie de Harmonie...

Harmonie avait six ans ce jour-là. Elle venait d'apprendre que ses parents seraient plus absents auprès à cause de leur rôle de chefs du clan et aussi à cause du petit frère qui était encore beaucoup trop jeune pour être laissé par la mère. Harmonie ne comprit pas ce qu'ils lui disaient, et ils le savaient bien à l'avance. A la place, pour qu'elle ne soit pas lâchée dans une incompréhension totale, sa mère lui dit que quelqu'un viendrait jouer avec elle quand elle serait absente avec le père. Le jour où cette personne devait arriver, la fillette attendait devant la porte de chez elle. Lorsque la « nounou » tant attendue arriva, Harmonie ne la vit pas et cela parce qu'elle ne s'attendait pas à voir une étoile mais plutôt un humain. Au bout de quelques minutes à faire poireauter l'étoile, la princesse la remarqua enfin et se tourna vers elle. Harmonie regarda l'être à cinq branches longuement, avec la tête légèrement penchée à gauche et l'index sur le creux de la bouche qui était légèrement ouverte en O, mais très très légèrement. Enfin, la gamine décida enfin à dire quelque chose :

« T'es qui toi ? »
« Tes parents m'ont demandé de veiller sur toi en leur absence, je m'appelle ♥♪!? ! »
« Tu t'appelle comment ? J'ai juste entendu un son bizarre... »
« Je m'appelle ♥♪!?... ♥, ♪, !, ?. Ah, tu dois pas être capable de prononcer mon nom... Je te l'apprendrais, tu verras ! »
« ...♀... ☼... Aaaah ! J'y arrive pas ! Je vais t'appeler Pouêt-Pouêt en attendant !! »

L'esprit étoile soupira un coup puis rigola en lançant un « Comme tu voudras ! » mais en gardant en tête de lui apprendre à dire son vrai nom. Et c'est ainsi que commença une belle amitié entre une humaine et un esprit étoile. Harmonie put finalement réussir à prononcer le nom de son ami, mais cela resta tout de même compliquer, et même de nos jours elle a des difficultés. Lorsqu'elle n'arriva pas à le prononcer, elle l'appela Pouêt-Pouêt ou papa. Oui, papa, car la fillette finira même par considérer cette personne comme son second père. Son père de cœur.


Chapitre 3 : Mère et fille font la paire.

♥♪!? était une personne qui a beaucoup marqué la vie terrienne de Harmonie, mais il y en avait bien entendu d'autres. Une d'entre elle lui tient tellement à cœur que même de nos jours, elle y pense encore de temps en temps. Cette personne n'est autre que sa mère. Il s'agissait d'une femme d'une beauté qu'on ne pouvait voir que très rarement. Elle ressemblait presque trait pour trait à ce que Harmonie est devenue à l'âge adulte. Une différence notable restait leur regard. Alors que Harmonie a un regard neutre et limite froid, cachant derrière lui une gentillesse sans fond, sa mère avait un regard qui exprimait l'apaisement perpétuel de son esprit et l'amour qu'elle avait pour les membres de son clan, et tout particulièrement sa fille. Une autre différence, moins visible, était le fait que Harmonie était une personne très rêveuse et ayant toujours voulu vivre parmi les étoiles, tandis que sa mère était vraiment les pieds sur Terre et voulait le rester, d'ailleurs son nom lui va à merveille : Gaïa.

Harmonie et Gaïa était tout de même très proches, faisant de leur opposition un moyen d'en apprendre plus sur le domaine de prédilection de l'autre. De plus, la mère éduquait sa fille à l'utilisation de la magie, ainsi qu'à d'autres matières qui pourrais lui être utiles dans le futur, notamment la gestion du clan : Harmonie devait succéder à sa mère quand celle-ci ne serait plus en âge d'être à la tête de ce groupe de personnes. La petite fille voulait souvent jouer avec sa mère, mais le travail empêchait cette dernière de le faire et elle demanda donc à ♥♪!? de se charger de jouer avec sa fille. C'était un bon ami de Gaïa, elle avait confiance, et Harmonie avait l'air de s'entendre tellement bien avec lui !

Il arrivait tout de même que la maman d'Harmonie puisse jouer avec elle. C'était très rare. En fait, cela n'arrivait que parce qu'elle avait été forcée de rester à la maison. Par qui ? Par le père ! Non, ce n'est pas du tout un mauvais mari, au contraire ! Il voulait juste voir sa fille s'amuser avec sa femme. Gaïa le savait très bien, et même si elle râlait sur son mari à chaque fois que cela arrivait, elle n'en était pas réellement furieuse. Elle se doutait très bien que si on n'y allait pas de la manière forte, elle ne le ferait pas, elle pense beaucoup trop à son devoir, et cela malgré elle : Gaïa veut vraiment être avec ses enfants, mais elle avait donné trop d'importance à son travail avant leur naissance, et n'arrivait plus à faire machine arrière. Harmonie et son frère ayant pris du temps à comprendre que le père faisait tout cela pour le bien de la mère, ils croyaient que leurs parents pouvaient se séparer à tout moment à cause de ces crises que cela pouvait donner. La fillette fut la première à comprendre, et dès qu'elle le sut, elle prévint son frère, le rassurant grandement.

Un autre aspect de la proximité entre la mère et la fille serait que Gaïa emmène parfois Harmonie aux réunions avec d'autres chefs de clans, qui avaient pour but de maintenir la paix entre les différents groupes. L'adulte disait toujours à l'enfant que c'était dans le cadre de son éducation à l'administration, mais en vérité elle voulait juste la compagnie de sa fille adorée. Elle emmena aussi le frère de temps en temps quand celui-ci devint assez mature pour cela. Les deux jeunes purent voir ainsi à quel point être chef de clan demandait de l'énergie et comprirent que si leur mère était si peu avec eux, c'est pour leur assurer un meilleur avenir, un avenir de paix. Un rêve que beaucoup de personnes voulaient, veulent, et voudront. Un rêve sans aboutissement, mais... L'espoir fait vivre, n'est-ce pas ?

D'ailleurs, il n'y avait pas que lors de réunions politiques que la famille était réunie, mais aussi lors des soirées ou journées avec des amis. Durant ces soirées, Harmonie a put rencontrer de nombreuses personnes, mais celle qui l'avait marqué le plus était une personne que les gens qualifiaient de « déesse ». Elle s’appelait Stella. Harmonie aurait tant souhaiter lui parler, mais elle se sentait tout petite à côté de la déesse et pensait que seule sa mère avait la prestance suffisante pour pouvoir côtoyer une divinité. Pour le père, Harmonie le voyait tout le temps se bourrer la gueule avec les autres hommes adultes, tandis que son frère restait collé à elle, n'allant jouer avec les autres enfants que si sa sœur y allait elle-même.

C'était la belle vie à cette époque, non ? Mais les belles choses ont toujours une fin, vous le savez bien. Quelle est donc la cause de la fin de toute cette belle période ? Une maladie. Une maladie étrange sortie de nulle part dont personne n'en connaissait ni l'origine, ni l'ampleur, ni la durée, ni les effets... Rien, strictement rien. Et la mère fut infectée par cette maladie. Elle ne le vit pas au départ, donc elle vivait encore normalement quelques mois après l'avoir attrapée, mais au bout d'un moment, elle fut incapable de se mouvoir normalement : elle était fatiguée en un rien de temps. Cet état la força donc à rester cloîtrée dans son lit ou sur une chaise toute la journée, ayant ses enfants au petits soins avec elle tandis que le père redoublait d'effort pour combler le vide que créait son absence pendant les réunions. Qui sait jusqu'où cela peut aller... ? Personne. Enfin, cela n'avait pas l'air grave, il fallait juste attendre que la fatigue s'en aille et tout sera bon, quelque soit le temps que cela prendrait.


Chapitre 4 : Les fantômes ne font pas que du mal.

Gaïa était malade, mais personne n'avait l'air de trop s'inquiéter, surtout après que le médecin du clan ait dit que elle devrait s'en remettre d'ici quelque temps. Harmonie ne savait pas quoi penser de cette histoire, mais préférait ne rien montrer. Au lieu de cela, elle s'éclipsa de temps en temps du village formé par son clan pour se promener aux alentours, et penser un peu, s'entraîner ou simplement cueillir des fleurs. Ce fut lors d'une de ces « expéditions » que la jeune fille rencontra un jeune homme plutôt spécial. Harmonie sentait quelque chose de différent en lui, il ne devait pas être humain, mais pourtant il en avait toutes les caractéristiques physiques...

Harmonie se rapprocha du jeune homme, étant tout de même sur ses gardes : il pourrait s'agir d'un ennemi qui voudrait s'en prendre à elle. En s'approchant, elle sentait tout de même que cette étrange personne ne voulait sûrement rien de mal, mais on ne sait jamais : mieux vaut prévenir que guérir. Lorsque Harmonie était assez proche de l'humain, elle commença à lui adresser la parole :

« Bonjour monsieur. Que venez-vous faire ici, si proche de notre village ? » demanda-t-elle de sa douce voix.
« Oh... Je suis juste en train de me promener, cela vous pose un problème ? » répondit le jeune homme, très direct.
« Eh bien, vous n'avez rien à faire ici. Il est interdit de venir ici sans autorisation, si vous ne faites pas parti du clan ou si vous n'êtes pas un ami de la famille. Qui êtes-vous au juste ? »
« Je m'appelle Boo. Je viens du clan peuplé de créatures du même nom. »
« Mon dieu ! Mais allez-vous en si vous tenez à votre vie ! Les humains du village détestent le Boos, vous devriez le savoir ! » lança Harmonie, inquiète pour Boo.
« Oh, j'ai l'impression que je n'ai pas besoin de m'inquiéter tant que je suis avec vous. Je pourrais savoir votre nom ? »
« Harmonie. Je m'appelle Harmonie... Je suis tout de même ravie de vous rencontrer, Boo. »
« Harmonie ? Quel joli nom ! Il vous va à ravir ! Je suis tout aussi ravi de vous rencontrer. J'espère que nous nous reverrons bientôt. »

Sans même avoir pu dire un mot, Harmonie vit le Boo déguisé en humain se volatiliser. Comptait-il vraiment revenir ? C'est tout de même une chose risquée pour un Boo, de s'approcher du village d'Harmonie : les humains de ce clan ont tellement peur des Boos qu'ils les martyrisent dès qu'ils en ont la possibilité. Malgré cela, le cran de ce fantôme plaît à Harmonie, et elle est bien curieuse d'en savoir plus sur lui.

C'est ainsi que, durant les jours qui suivirent, l'humaine retourna au même en droit à chaque fois. Elle espérait à chaque fois le revoir. Mais le soucis est que cela n'arrivait pas tout le temps. Chaque fois qu'ils se voyaient, ils en apprenaient un peu plus l'un sur l'autre, le tout en cachant ces rencontres à leurs familles respectives. Même si Harmonie savait que son frère et sa mère ne seraient pas contre ces rencontres, elle ne voulait pas risquer que le reste du clan soit au courant de quoi que ce soit, même si ne rien dire devenait de plus en plus compliqué : quelque chose se développait dans le cœur de Harmonie, un sentiment qui lui était jusque là complètement inconnu.

C'est ainsi qu'elle décida, un jour, d'aller voir sa mère, qui était toujours coincée dans son lit. Elle n'avait toujours pas guérit. Son état était, malheureusement et heureusement à la fois, stable. Même si elle se fatiguait rapidement, elle était toujours capable de tenir une discussion avec sa fille, parler n'est pas quelque chose qui fatigue du tout. La jeune fille était à côté de sa mère. Elles se regardaient dans les yeux. Gaïa fut la première à parler.

« Ma petite Harmonie, quelque chose ne va pas ? Ce n'est pas dans tes habitudes de faire une telle tête. »
« Hum... Eh bien... Je ne sais pas trop comment te l'expliquer, maman... Je ressens quelque chose d'étrange... »
« Quelque chose d'étrange ? Essayes donc de me décrire cette sensation. » dit la mère, visiblement intriguée par ce que sa fille venait de lui dire.
« Il y a quelque temps j'ai rencontré quelqu'un... On a fait connaissance, et depuis peu, je sens comme une sorte de tristesse chaque fois qu'on doit se séparer, et un joie immense chaque fois qu'on se voit... Je ressens comme un besoin d'être avec lui. » raconta Harmonie.
« Oooh ! Je vois. Et qui est donc cette personne ? » demanda Gaïa, remarquant ensuite que sa question bloqua légèrement sa fille.
« Euh... Eh bien... Euh... Il s'agit d'un jeune homme... D'un Boo déguisé en humain. » annonça Harmonie, très hésitante et mal à l'aise.
« Un garçon en plus... Ahahah ! » Gaïa posa sa main sur la joue de sa fille et continua : « Tu es amoureuse, Harmonie ! Ne t'inquiètes pas du fait qu'il soit un Boo, et fonces... Ne laisses pas le jugement des autres guider tes sentiments. Mais ne dis surtout rien à qui que ce soit, pas même à ton frère, promis ? »
« Amoureuse, huh... Merci maman ! Et promis, je ne dirais rien ! » lança Harmonie, grandement rassurée par sa mère.

Elle embrassa Gaïa sur la joue et, avec un petit geste d'au revoir de la main, elle s'éclipsa. La malade se demandait si Harmonie allait vraiment pouvoir tenir sa promesse... Mais au fond, si elle en parle d'abord à son petit frère, cela ne devrait pas lui poser de problème : tant que sa sœur est heureuse, il l'est aussi. En ce qui concerne le reste du clan, ils ne seront jamais en accord avec un couple pareil... Mais Harmonie doit sûrement le savoir.

Harmonie attendait au point de rendez-vous habituel qu'elle a avec Boo. Elle espérait vraiment qu'il allait venir ce jour là, mais en même temps elle stressait énormément. Elle voulait lui déclarer sa flamme. Elle ne savait pas du tout comment il fallait s'y prendre, ni même si son amour était réciproque. Pour se rassurer, elle se disait que sa mère a du passé la même épreuve, pour être avec son père, et qu'elle doit avoir confiance en elle.

Le Boo déguisé vient d'arriver. Harmonie alla vers lui, et ils discutèrent comme à leur habitude, même s'il y avait quelque chose de différent, cette fois-ci. L'air était plus tendu, que ce soit pour l'humaine ou pour le fantôme. Après une ou deux heures à discuter, il y eu un gros blanc. Aucun des deux ne savaient quoi dire. Harmonie serra fort ses poing puis ouvrit la bouche.

« J'ai un truc à te dire, Boo... » dit-elle sans regarder Boo.
« Ça tombe bien, moi aussi. Mais je te laisse commencer. » dit-il en détournant le regard d'Harmonie.
« Oh ! Non, c'est toi qui commence ! » lança l'humaine, sans montrer à quel point elle était rouge.
« Tu es la première à t'être proposée pour parler. » répliqua le Boo, tentant de cacher quelque chose.
« Ce... Ce n'est pas une r- ! »

Elle n'eut pas le temps de finir qu'elle se retrouva la tête entre les deux mains du Boo et la bouche collée à la sienne. Ses yeux étaient tout d'abord grand ouverts, étonnée par l'action du fantôme, puis elle se calma et savoura ce moment avec le fantôme. Elle mit ses bras autour de la taille de Boo, et se colla plus à lui. Ce fut son premier baiser, en plus de son premier amour... Ils restèrent quelques temps ainsi puis, voyant le soleil se coucher, durent se séparer pour retourner chez eux.

C'était le début d'une belle histoire d'amour, mais quelque chose d'autre allait se préparer... Mais quoi ?


Chapitre 5 : On t'aimera toujours!

Le soir même, Harmonie retourna voir sa mère, très enthousiaste. Gaïa, remarquant facilement la gaieté de sa fille, ne put s'empêcher de la regarder avec un regard interrogateur.

« Tu es bien joyeuse cette fois-ci, que s'est-il passé ? » demanda la mère.
« J'ai été voir Boo pour lui dire ce que j'avais sur le cœur ! » annonça Harmonie.
« Comment cela s'est passé ? »
« Bah, j'ai pas réussis à lui dire, mais il a très vite compris et... Il m'a prise et m'a embrassée. En clair, lui aussi m'aime ! » dit Harmonie avec euphorie.
« Ah~ Cela s'était passé exactement comme cela avec ton père, quand j'ai voulu lui annoncé mon amour ! Aucun d'entre nous n'arrivait à parler, donc il a préférer l'action aux mots. »
« Je ne suis pas ta fille pour rien ! » conclu Harmonie en riant.

La fille fit de nouveau un bisou sur la joue de sa mère, puis s'en alla. Lorsque Harmonie avait quitté la pièce, Gaïa arrêta de sourire, arborant une expression plus triste. Elle le savait bien : Harmonie avait peur, au fond d'elle... La même peur que Gaïa avait... La petite fille doutait des paroles du médecin, et la mère en faisait de même. Harmonie avait peur de perdre sa mère... Gaïa avait peur que son départ attriste trop sa fille...

Le temps s'écoula, les jours passèrent et se ressemblèrent. Du moins, c'est ce que l'on croyait. La santé de Gaïa ne voulait pas s'améliorer et le père d'Harmonie ainsi que son frère commençaient eux aussi à douter de ce que le médecin leur avait dit, quelques semaines plus tôt. Cette inquiétude commença à se propager au sein du clan, y comprit le médecin lui-même. C'est à ce moment-là que les membres du clan comprirent qu'ils en avaient sûrement encore beaucoup à apprendre sur les maladies... Mais ils comprirent aussi qu'il était sûrement trop tard pour pouvoir tenter de guérir leur chef. Un jour, lorsque Harmonie était au chevet de sa mère, le médecin vint leur rendre visite, ayant un air très désolé.

« Bonjour, mesdames. Je viens juste en vitesse. Je tiens à m'excuser pour la grosse erreur que j'ai commise lors de votre diagnostic, Gaïa, même si ces excuses ne vous sauveront pas... »
« Le fait que vous ayez conscience de votre erreur me suffit... Mais ma santé n'a fait que se détériorer ces derniers jours, je ne penses plus en avoir pour très longtemps... » dit Gaïa au médecin, d'une voix douce cachant sa propre inquiétude.
« Je... Je vois... Permettez-moi de disposer, maintenant. » fit le médecin, tête baissée.
« Vous pouvez. Au revoir. »
« Donc tu vas vraiment nous quitter... ? » dit tristement Harmonie, quand le médecin avait quitté la pièce.
« Ne t'inquiètes pas, mon amour, je serais toujours auprès de toi... Je veillerais tout le temps sur toi, tel le Soleil le jour et la Lune la nuit... »
« Et que se passera-t-il les jours de pluie, où je ne peux voir ni le Soleil ni la Lune ? »
« Je me changerais en étoile et j'attendrais que tu sèches tes larmes... J'aurais aimé te dire de ne pas pleurer à mon départ, mais je sais que cela te serais impossible... »
« Tu tiendras ! Tu tiendras assez longtemps ! Hein, dis-le ! Dis-le que tu ne partiras pas trop tôt ! Dis-le !! » cria Harmonie, les larmes aux yeux.
« Tu sais bien que si je te le disais, ce serait un mensonge... Désolée, Harmonie... »

Harmonie regarda sa mère, vide d'émotion. Elle ne savait pas quoi faire, comment réagir... Colère ? Tristesse ? Non, rien de tout cela... C'était tellement confus en elle que tout ce que ses yeux exprimaient était le néant... La jeune fille laissa juste un « au revoir » à sa mère et quitta la salle.

La jeune brune revint tout de même les jours suivants, mais ne se sentait pas capable de parler à sa mère, voyant son état se dégrader ainsi. Même le fait de parler commençait à la fatiguer un peu. Gaïa passait maintenant les trois quarts de ses journées à dormir... Puis vint le jour final... Harmonie vint voir sa mère comme à son habitude. Gaïa était réveillée, mais extrêmement mal en point. La jeune fille la regarda.

« C'est bientôt fini, hein... ? Et dire que je n’ai rien pu faire... » dit Harmonie.
« Cela serait bien arrivé un jour ou l'autre... Le destin a juste voulu que cela arrive plus tôt que prévu... Ne te blâmes pas pour cela, Harmonie. »
« Mais... J'ai encore besoin de toi ! Et les autres aussi... Le destin est vraiment cruel parfois... »
« … Oui... Mais... Ils t'ont toujours... Et toi tu as ce Boo... » Gaïa fit une pause. Voyant que sa fille ne répondit pas, elle continua : « Tu sais, il y a une chose que je regrette amèrement, et que j'ai toujours regretté... »
« Des regrets ? Que regrettes-tu donc, maman ? »
« J'ai toujours regretté de ne pas avoir passé assez de temps avec ton frère et avec toi... Mais malgré cela, sachez que je vous ais toujours aimés... »
« Nous aussi on t'a toujours aimée... Et même quand tu seras partie, on t'aimera toujours ! »
Gaïa posa sa main sur la joue de sa fille, la caressant avec le peu d'énergie qui lui restait. « J'aurais préféré... Que tu ne me vois pas... ainsi... Mais n'oublies pas : je veillerais... toujours... sur toi...... » finit Gaïa, avant que sa main ne tombe, tel un poids que l'on n'arriverait plus à supporter.
« … Maman... ? Tu... Tu es partie... ? »

Ne voulant pas croire ce qui arrive, Harmonie continua d’appeler sa mère, elle la secoua légèrement en criant « Maman, maman !! Réveilles-toi !! Je t'en supplie... ! » puis, dans un dernier cri, elle hurla toute sa tristesse, levant la tête vers le plafond, puis s'effondra sur le corps inerte de la femme qui lui a donné la vie, le visage inondé par les pleurs incessants. Le hurlement de la demoiselle fit venir en vitesse son père et son petit frère, qui tombèrent sur la scène digne d'une pièce de théâtre dramatique...

Le jour qui suit eut lieu les funérailles de Gaïa. La coutume voulait que à l'endroit où est enterré le chef du clan, son héritier ou son héritière y plante un arbre. Harmonie eut donc la lourde tâche de conclure l'enterrement de sa mère. Durant la cérémonie, tout le monde était vêtu de noir, on ne pouvait voir aucune autre couleur présente dans les vêtements des personnes qui participaient à cela. Le temps s'était visiblement lui aussi accordé à la situation : il pleuvait de sacrées cordes ce jour-là. Le prêtre faisait son discourt, que Harmonie n'écoutait pas du tout. Elle était perdue dans ses pensées. La jeune fille était tellement perdue dedans que même quand son père l'appela, elle ne répondit pas, et il fut forcé de lui mettre un léger coup de coude pour qu'elle réagisse.

« Hum ? Qu'y a-t-il ? » demanda la concernée.
« Tu dois aller faire ta part du travail, tout de suite. » lui chuchota le père.

Se rendant compte que tout le monde la regardait, Harmonie s'avança sur le champ en s'excusant auprès du prêtre. Celui-ci lui fit un sourire compatissant, comprenant bien le manque de réactivité de la fille de Gaïa. La demoiselle se baissa donc, l'arbuste entre le main, puis posa la-dite plante dans le petit trou laissé après l'enterrement de sa mère. Elle referma le trou pour de bon puis retourna à sa place. Après la cérémonie, elle alla retrouver son tendre amour. Lorsqu'elle le vit, elle ne pu s'empêcher de se jeter dessus, et d'évacuer sa tristesse, pour ensuite lui apprendre la mort de sa mère. Elle avait vraiment besoin que Boo la réconforte...


Chapitre 6 : Quand le père s'en mêle...

Des années s'écoulèrent après ce tragique événement, mais Harmonie ne baissa pas les bras pour autant. N'ayant plus personne avec qui parler de son amour secret, elle s'était confiée, quitte à briser la promesse faite à sa mère, à son petit frère, qui accepta son choix sans broncher, et l'encouragea même à continuer ainsi. Il se disait que s'était ce que voudrait leur mère. Grâce à son petit frère et à son amour, Harmonie pu récupérer un véritable sourire, et mettre la mort de sa mère de côté, mais pas trop.

Durant une nuit, Harmonie n'arrivait pas à trouver le sommeil. Elle sentait qu'elle ne devait pas dormir, mais elle ne savait pas du tout pourquoi. Qu'allait-il encore lui arriver ? Nul ne le savait, à ce moment-là. L'héritière du clan sorti de sa chambre, et marcha d'un pas très méfiant dans les couloirs de son habitation, une bougie à la main. Elle vit un lumière étrangement blanche, contrairement à la lumière jaune émise par les bougies... La jeune fille suivit cette lumière, et arriva dans le salon. De là elle vit... Un fantôme... Une boule fantomatique blanche avec une couronne sur la tête. C'était un Boo, mais il ne s'agissait pas de celui que Harmonie aimait tant...

« Hinhinhin... Alors c'est toi, Harmonie ? La petite peste qui veut pourrir la vie de mon fils ! »
« Pourrir la vie de votre fils ? Vous êtes le père de Boo... ? Que venez-vous faire ici ?! Vous n'avez pas le droit d'entrer dans le village sans permission ! »
« J'ai entendu dire que ta mère, cette sotte de Gaïa, avait cassé sa pipe il y a quelques années... Comme c'est dommage... » dit-il d'un ton faussement triste. « Que dirais-tu de la rejoindre ? Hinhinhin ! »
« Que... Comment osez-vous parler de ma mère ainsi ?! J-Je ne vous laisserez pas me toucher, pauvre fou ! »
« Oh, mais c'est qu'elle a du cran la petite, pour m'appeler ainsi. Crèves, saloperie ! Et laisses mon fiston tranquille ! »

Dévoilant un couteau dans sa main gauche, le fantôme se jeta sur la pauvre demoiselle afin de lui assener un coup et l'éliminer rapidement. Par réflexe, Harmonie sauta sur le côté et évita ainsi le Boo couronné. Le prédateur se retourna vers sa proie, et lança le couteau sans viser. L'arme se planter dans le canapé, en coupant sur son passage la robe de nuit de l'humaine, et lui blessant le bras gauche. A cause de la blessure, Harmonie poussa un cri. Son corps était tout de même assez fragile, et peu habitué aux blessures... Le cri eut pour effet de réveiller le père et le frère, qui déboulèrent à toute vitesse dans le salon, bougies à la main.

« Que se passe-t-il ici ?! » lança le père, déjà bien réveillé.
« C'est qui ce gros fantôme... ? » fit le frère en baillant.
« Tss... La fille et le fils c'est une chose, mais le père en plus, c'est pas la même histoire. T'as de la chance gamine. Mais la prochaine fois... »

Le fantôme ne finit pas sa phrase, et disparut, laissant Harmonie qui était complètement paralysée par la peur, ainsi que son père et son frère qui étaient en train de tenter de la rassurer. Lorsque la jeune femme put enfin retrouver son calme, elle s'endormit sous la fatigue engendrée par les événements. Son père l'avait au préalable pansée et mise dans son lit. Après cela, les deux hommes de la famille eurent une petite discussion.

« C'était le roi du clan des Boos, que faisait-il ici... ? »
« Je... Je n'en sais rien du tout ! » mentit mal le petit frère.
« … Tu mens très mal, tu sais ? Dis la vérité. »
« Eh bien... Harmonie est amoureuse d'un Boo... Donc j'imagine que cela devait être son père... »
« Amoureuse d'un Boo ?! Mais... Ah... Je ne vais pas aller contre son choix. Cela pourrait aller parfaitement avec les idéaux de ta mère... Et je me suis promis de tenter tout ce que je pouvais pour reprendre ses idéaux. »

Le jeune homme sourit à son père, en l'entendant dire cela puis, après un bisou et un « Bonne nuit ! », les deux garçons retournèrent dans leur chambre respective. La nuit continua normalement, puis le jour se leva... Harmonie se réveilla, sentant toujours la douleur du couteau qui avait fait une grosse coupure à son bras. En allant dans le salon, elle vit son père qui remettait tout en ordre et qui lui fit un sourire sincère. En allant dans la cuisine, elle trouva son frère qui mangeait du pain et qui lui aussi souriait sincèrement. La routine matinale de notre protagoniste continua ainsi, puis vint l'après-midi, où elle alla voir son tendre amour.

Harmonie ne voulait pas tout dire à Boo, mais elle se disait qu'elle n'avait pas le choix : il s'agissait tout de même de son futur beau-père qui a tenté de mettre fin aux jours de l'humaine ! De toute façon, le bandage était assez voyant, le fantôme ne pouvait pas le louper. D'ailleurs, se fut sa première remarque après avoir échanger un baiser avec sa tendre humaine.

« Que t'es-t-il arrivé au bras ? »
« Oh, cela. Juste une "petite" dispute avec ton père~ » fit Harmonie sur un ton plutôt ironique.
« Mon père ?! Mais pourquoi voudrait-il te faire ça ?! » lança Boo, étonné.
« Il croit que je veut pourrir ta vie. Il a donc tenté de me poignarder. Heureusement que mon père était là. Je ne sais pas comme il a été mit au courant, mais je ne pense pas que je vais pouvoir tenir encore longtemps... » dit l'humaine beaucoup plus sérieusement.
« La manière dont il a été mit au courant n'est pas importante, ce qui compte c'est te maintenir en vie ! Je verrais ce que je peux faire. » termina Boo, qui avait l'air d'avoir déjà une idée qu'il ne voulait cependant pas dévoilé.

Harmonie hocha juste la tête, et décida de continuer son après-midi en laissant cette histoire de côté... Au couché du Soleil, Boo s'en alla comme à son habitude, et la fille retourna chez elle, tranquillement... En apparence. Au fond elle a peur de ce qui pourrait lui arriver cette nuit-là... Durant la nuit en question, le père d'Harmonie resta auprès de sa fille, prêt à en finir avec le roi Boo de l'époque au plus vite. Contrairement à leurs prévisions, le fantôme ne vint pas du tout... Le père était soulagé et, au réveil de son enfant, il alla lui-même dormir. Harmonie lui chanta une jolie berceuse pour l'aider à s'endormir puis continua sa matinée normalement. L’après-midi annonçait un nouveau rendez-vous entre Harmonie et Boo, et aucun des deux ne manquait à l'appel. L'être spectral avait même un petit plus.

« Une couronne ? C'est celle de ton père, que fait-elle sur ta tête. » questionna Harmonie.
« Je suis le nouveau chef des Boos, Harmonie ! Maintenant, plus personne ne se mettra en travers de notre route ! Et si ton père veut nous mettre des bâtons dans les roues, il le p- » fit Boo avant d'être coupé.
« Ne t'inquiètes pas pour mon père. Je crois qu'il est déjà au courant, et il n'a pas l'air de s'en plaindre... Je suis tout de même curieuse de savoir ce qui est arrivé au tien. » rassura la fille.
« Oh, lui... Il a juste mystérieusement disparut, et tes semblables n'ont pas l'air d'être liés à cette disparition. mentit parfaitement le fantôme.
« Je vois, c'est quand même étrange... Mais l'important c'est que l'on puisse vivre sans problèmes ! »


Chapitre 7 : L'amour, le véritable amour.

L'après-midi continua normalement. Les deux amants s'échangèrent des mots doux, et racontèrent leur matinée l'un à l'autre. A force de passer du temps ensemble, ils avaient de moins en moins d'histoire à se raconter, donc il y avait souvent des blancs... Mais ce n'était pas pour déplaire à Harmonie, ni à Boo, visiblement. Ce jour-là, le fantôme décida de rompre le silence en se levant d'un coup, et en faisant se lever son amour.

« J'ai quelque chose à te demander, Harmonie... » fit Boo d'un ton timide.
« Avions-nous vraiment besoin de nous relever ? Enfin, je t'écoutes, mon amour. »
Le Boo déguisé en humain se mit sur un genou, et sortit une boîte de sa poche. Il la tendit vers Harmonie et... « Veux-tu devenir ma femme ? » dit-il en ouvrant la boîte, révélant un magnifique anneau blanc avec une aigue-marine incrustée dedans.
L'humaine, au bord des larmes, de mettant les mains devant la bouches, les paumes collées entre, peina à s'exprimer tant elle était joyeuse : « Je... Oh... Ou... Oui, j'accepte volontiers !! »

C'était enfin décidé : Harmonie et Boo allaient devenir mari et femme ! Bien sûr, il fallait faire tout les préparatifs qui allaient avec. Cela devrait prendre plusieurs mois. Le plus dur était... les membres de chaque clan... Ils se détestaient plus que tout. N'ayant tout de même pas eu le choix de prévenir son clan, Harmonie le fit. Elle n'eut le courage de le faire que au bout de deux semaines et elle dut être très directe.

« Cher amis du clan. Je tiens à vous faire une annonce de la plus haute importante. D'ici quelques mois aura lieu l'union entre l'héritière du rôle de chef de ce clan, c'est-à-dire moi-même, et le chef du clan des Boos. Cette décision fut totalement approuvée par Gaïa, défunte chef du clan, ainsi que son mari et son seconde enfant. Ce choix est irrévocable. Le mariage aura lieu dans ce village dans les jours à venir. Merci de votre attention, au revoir. »

Harmonie s'éclipsa sans attendre après l'annonce. Elle ne voulait pas connaître la réaction des gens. Elle ne voulait pas regretter son choix. De toute façon, ce qui est fait est fait, et la future chef de clan ne veut pas lutter contre ses sentiments. C'est ainsi qu'elle continua, avec sa famille, son futur mari et son futur beau-frère, de préparer le mariage. Ils firent appelle à un prêtre complètement neutre sur l'histoire, qui ne risquait pas de leur faire faux-bond. Harmonie prépara la robe que sa mère avait utilisée quelques décennies plus tôt lors du mariage de cette dernière, afin de l'utiliser elle-même.

Le jour J est arrivé. Le mariage allait commencé. Le prêtre était en place, prêt à accueillir les deux mariés. Les proches des dits mariés étaient aux aguets et surveillaient de très près les agissement de chaque humain et chaque Boo présent dans la salle. Malgré la tension qui était fortement présente, Harmonie et Boo purent avoir un mariage plutôt calme. Lorsque vint la question des objections, personne ne leva la main. Les fantômes n'avaient pas l'air de vouloir aller contre l'avis de leur chef, et les humains voulaient juste accepter le désir de leur ancienne dirigeante. Vint alors le baiser. Ce tendre baiser qui scella l'union entre un fantôme et une humaine, ainsi que l'union entre deux clans qui se détestaient trop.

Le couple s'était partagé les tâches au sein de la direction des clans unis : tandis que Boo s'occuper des affaires politiques et de la direction à proprement parler du clan, Harmonie utilisa ses capacités d'oratrice pour essayer d'unir pour de bon ces deux clans. Elle leur trouva tant de points communs, dont elle n'hésitait pas à faire part aux concernés, même si elle voyait que ses efforts n'avaient pas beaucoup d'effets... Voyant toutes ces tensions, Harmonie commençait à s'imaginer le pire, mais c'était sans compter sur le soutient de son frère qu'elle put oublier ces idées... Mais aurait-elle vraiment dut ?




Dernière édition par Harmonie & Luma ☆ le Lun 19 Oct - 21:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: Les étoiles brilleront pour toujours grâce à leur gardienne...   Lun 19 Oct - 18:14

Une histoire universelle et pourtant méconnue
~ Même les étoiles ont leurs petits secrets ~

Chapitre 8 : Quand plus rien ne va...

Dans le dos de tous, quelques humains préparaient quelque chose... à l'abri de toute suspicions, ils restèrent extrêmement discrets. Ils se comportèrent comme des amis auprès d'Harmonie, même s'il ne cachaient pas réellement leur haine envers Boo et ses semblables. Il y a une nuit, où ils décidèrent de passer à l'action... Quelques années après le mariage... La nuit du drame...

Que se passa-t-il exactement ? Nul ne le sait, ce fut trop rapide et franchement discret pour comprendre sur le champ. Les conséquences en furent tout aussi rapides, mais bien moins discrètes.

Harmonie n'eut même pas le droit d'avoir une nuit complète. A l'aube, elle entendit des cris à l'extérieur. Comatant à moitié, elle alla voir à la fenêtre ce qui se passait, remarquant au passage l'absence de son amour. Ce qu'elle vit la surprit sur-le-champ et elle se réveilla complètement. Le village était en feu ! Des corps gisaient par-ci par-là, des corps humains tués avec rage. Regardant plus attentivement, la jeune femme pu voir la cause de tout cela... Son amour a perdu la tête ! Elle ne prit même pas le temps de s'habiller et alla dans la chambre de son père. Ce qu'elle y trouva l'horrifia tout autant que les événements en cours : son père a été tué ! Harmonie commença à paniquer, et cria le nom de son petit frère. Celui-ci sorti de sa chambre, à moitié réveillé.

« Qu'est-ce qui se passe, grande sœur... ? » fit le jeune homme, doucement.
« Je n'ai pas le temps pour les explications ! On doit s'enfuir au plus vite !! »

Harmonie agrippa son frère par le bras, et le tira avec force avec elle, le faisant sortir de son état second. Lorsqu'ils étaient sortis de la maison, il vit les cadavres, et ne manqua pas de lâcher un cri horrifié. Les Boos étaient déchaînés. Il n'osa même plus demander à sa sœur ce qui se passait, il préférait ne rien savoir. Le duo put sortir du village sains et saufs. Ils ne s'arrêtèrent cependant pas dans leur course. Ils étaient suivis. Un Boo les avait pris pour cibles. Remarquant qu'il s'agissait de son homme, Harmonie s'arrêta et décida de se confronter à lui.

« Petit frère... Vas-t-en... Et ne regarde pas derrière toi. »
« Mais... ! »
« On ne discute pas les ordres de la chef ! Mais... Sache que je t'aimes... Tâches de survivre... Adieu. »

Il hésita un instant. Mais les yeux de sa sœur lui firent peur. Il avait peur de sa propre sœur, maintenant ! Elle voulait tellement le faire partir qu'elle n'hésita pas à l'effrayer le plus possible. Et c'est ainsi qu'il s'enfuit, à contre cœur en pensant « Moi aussi je t'aimes... Adieu, grande sœur... »

Harmonie, de son côté, se tourna vers Boo. Elle était prête à se confronter à lui, si il le fallait. Malgré ce qu'on pouvait voir d'elle à l'extérieur, au fond elle avait extrêmement peur. Elle ne voulait pas se retrouver face à celui qu'elle aimait, mais... Pour une fois, elle allait sûrement devoir faire abstraction de ses sentiments, et faire son devoir.

« Pourquoi agis-tu ainsi, Boo ?! »
« Mon frère... Vous... Bandes d’insensibles, vous m'avez enlever la seule famille qui me restait ! Vous les humains, vous ne méritez qu'une seule chose... La mort !! »
« Mais... ! Chéri, je n’ai rien à voir là-dedans, je te l'assures ! S'il te plaît, reprends tes esprits, tant qu'il en est encore temps... » Elle s'approcha de son amour fou et posa ses deux mains de part et d'autre de la tête/du corps de Boo « Calmes-toi... Il n'est pas trop tard pour que tu redevienne le fantôme attentionné que je connais... Aller, cal-Ah !! »
« Dégages, sale folle ! C'est de ta faute, tout ça ! Tu n'aurais jamais dû venir vers moi ! Je vais t'éliminer, avec tous tes semblables !! » cria l'être spectral après avoir éjecter sa femme.
« … Je ne voulais pas en arriver là, mais tu ne me laisses pas le choix... ! »

Harmonie regarda son anneau, qu'elle avait gardé si longtemps à son doigt. Elle arracha l'anneau de son doigt et le jeta à terre, puis se prépara à affronter son ancien mari avec sa maigre magie. Elle se défendra comme elle pourra, elle n'avait plus le choix ! Envoyant des projectile magiques sur Boo, Harmonie essayait tant bien que mal de faire reculer ce dernier, mais ce fut vainc, il put l'atteindre et commença à lui asséner de puissants coups. Une question vint tout de même à l'esprit d'Harmonie.

« Pourquoi... ? Pourquoi ne me tues-tu pas comme tu l'as fait avec les autres... »

Cette question bloqua le fantôme. Il n'avait pas l'air d'avoir de réelle réponse à cette question, ou peut-être qu'il ne voulait pas dire la réponse, il ne voulait peut-être pas assumer cette réponse... Harmonie profita de ce blocage pour s'enfuir en vitesse, malgré les blessures très douloureuses. L'adrénaline était là pour l'aider, elle doit en profiter !


Chapitre 9 : La baguette maternelle.

Remarquant qu'elle n'était plus poursuivie, Harmonie arrêta de courir, et s'effondra au sol... Étrangement, malgré l'ampleur de ses blessures, celles-ci n'étaient pas mortelles. La plupart allaient même disparaître d'ici quelques mois. Une seule blessure allait sûrement faire exception à la règle, une faite au niveau de l’œil droit. Cette blessure allait guérir, certes, mais elle n'allait jamais disparaître... Une cicatrice qui voudrait lui rappeler ce jour-là pour l'éternité, sûrement.

Mais maintenant... Elle était seule au monde, au milieu de nulle part. Harmonie n'avait plus rien, juste des fruits qu'elle devait aller cueillir par elle-même. Allait-elle devoir vivre comme une sauvage jusqu'à la fin de ses jours ? Elle en a clairement l'impression, mais... Une personne apparut sous ses yeux... Et cette personne n'était autre que...

« D...Dame Stella... ?! Que faites vous ici... ? Vous n'avez rien à faire avec une fille ayant raté sa vie comme je l'ais fait... »
« J'ai un présent à te donner. Un objet que ta mère a déjà détenu... J'espère qu'il te portera bonheur. Surtout, ne poses pas de questions, et gardes-le avec toi. Que les étoiles te protègent, adieu. »

La déesse disparut, laissant à sa place une baguette dont le bout avait la forme d'une étoile creuse. Harmonie ne savait pas quel était exactement cet objet, mais elle l'accepta sans poser de questions. Stella était une connaissance de sa mère, et il s'agit d'une déesse, elle doit sûrement être digne de confiance. De toute façon, Harmonie n'avait plus trop le choix, et dû prendre la baguette. Lorsqu'elle entra en contact avec l'objet, ce dernier se mit à briller. La jeune femme ne comprit pas se qui venait de se passer, mais dût laisser ses questions de côté, encore une fois.

Harmonie continua donc son errance dans les plaines inhabitées d'un futur royaume prospère. Son regard était rivé sur la baguette qu'elle venait de recevoir. Elle y sentait quelque chose de particulier, mais surtout quelque chose de familier. La jeune humaine réfléchissait tout en marchant sur quelle était cette chose qui lui était si familière puis elle vint à penser à quelqu'un. Une personne que Harmonie adorait plus que tout, et qu'elle adore toujours malgré que le destin les ais séparées. Il s'agissait de sa mère, sa douce et défunte maman. Mais pourquoi la baguette lui faisait penser tant à sa mère, hormis le fait qu'elle lui avait appartenu... ?


Chapitre 10 : Départ pour les étoiles !

La jeune femme fut sortie de ses pensées lorsqu'une lumière passa à toute vitesse à côté d'elle. Harmonie n'eut pas le temps de distinguer de quoi il s'agissait réellement, et la suivit juste, par curiosité. Après plusieurs minutes de marche, l'humaine tomba sur un étrange objet métallique en forme de champignon rouge à poids. Ces poids servaient de hublots, sans vitres, juste des trous. Harmonie vit à nouveau la lumière à travers un des trous, puis cette même lumière jaillit par le trou qui était au dessus. Il s'agissait en vérité d'un petit être qui ressemblait à une étoile ayant une couleur rosée allant vers le blanc.

« … Qui... Qui es-tu ? » demanda l'humaine
« Je m'appelle Luma ! Je suis en train d'attendre ma maman. Tu t'appelles comment, toi ?»
« Je m'appelle Harmonie. Cela fait longtemps que tu attends ta maman ? »
« Euh... ça doit faire assez longtemps, je crois. J'ai pas vu le temps passer en fait. »
« Oh, je vois... Tu veux que je t'aides à la retrouver ? » fit Harmonie, n'ayant plus rien à perdre.
« Vu l'état dans lequel tu es, c'est plutôt toi qui a besoin d'aide ! Enfin, je dois avoir de quoi t'aider dans le vaisseau ! »

Harmonie et Luma entrèrent tous les deux dans le vaisseau. Il y avait divers objets éparpillés un peu partout. Il y avait notamment de quoi recouvrir les blessures restantes de Harmonie, de la nourriture, de l'eau et un télescope. Alors que l'étoile pensa l'humaine, cette dernière regarda le télescope. Elle pensa que cet objet serait utile pour rechercher la mère de Luma. Lorsqu'elle fut recouverte de bandages, Harmonie prit le télescope et sorti de vaisseau. Elle le mit sur son trépied et regarda dedans.

« Tu sais te servir de cet objet ? » demanda l'enfant étoile
« Oui, mon père en avait un chez moi. J'aimais bien le lui prendre pour regarder les étoiles. » expliqua brièvement Harmonie.

Plusieurs mois, puis plusieurs années passèrent à rechercher la mère du Luma ainsi. Ces recherches allaient d'échec en échec, décourageant petit à petit le jeune duo. Harmonie se demandait même si elle n'allait pas quitter ce monde avant de trouver ce qu'ils cherchent. Puis un jour arriva où elle eut une idée plutôt osée.

« Allons chercher ta maman nous-même ! » s'exclama notre protagoniste.
« Par nous-même ? Tu veux qu'on utilise ce vaisseau pour aller dans l'espace et la chercher ainsi ? » demanda Luma, étonné
« Exactement ! Tu m'as bien dit que cette chose pouvait voler, non ? Alors profitons en ! »

Ni une, ni deux, Harmonie et Luma sautèrent sans attendre dans le vaisseau, puis, après quelques réparations nécessaires, le duo s'envola vers le ciel nocturne. L'humaine qui rêvait tant d'aller dans les étoiles allait enfin voir son rêve se réaliser, et cette idée la rendait tellement heureuse !.

Quelques jours après leur départ, Harmonie se demandait si elle allait avoir assez de vivres pour tenir jusqu'à ce qu'elle trouve la mère de son ami étoile. Déjà à ce moment là, elle ne s'attendait pas à ce que le voyage dur très longtemps, à peine deux ou trois jours, mais là... Cela doit faire une semaine ou deux que le duo a quitté la Terre.

« Que vais-je faire... ? Je n'aurais jamais assez de nourriture et d'eau pour tenir assez longtemps... Tu ne t'inquiètes pas, toi ? »
« Pourquoi je m’inquiéterais ? Les éclats d'étoile me suffisent, moi ! Tu devrais goûter ! » fit le Luma, avec un ton d'incompréhension.

Le bébé étoile tendis un objet étrange à Harmonie. Il s'agissait d'une boule à piques arrondis qui avait une couleur bleue. L'humaine remarqua que son ami avait plein d'autres éclats d'étoiles qui avaient tous des couleurs différentes. Enfin, la jeune femme mangeant l'éclat et fit sa critique sur son goût :

« Hmm~ On dirait du miel ! C'est tellement délicieux ! En plus cela hydrate bien on dirait. »

Elle prit un filet à papillon qui se trouvait dans le vaisseau, puis se prépara. Le Luma se demandait ce que son amis humaine voulait faire, puis comprit rapidement lorsqu'il vit une nuée d'éclats d'étoiles arriver vers eux. Ou peut-être que c'était eux qui arrivaient vers ce tas d'éclats d'étoiles ? Peu importe, tant que cela se mange ! Harmonie faillit d'ailleurs tomber du vaisseau à plusieurs reprises, lors de sa chasse aux éclats. Grâce à ce nouvel aliment, elle n'avait plus à s'inquiéter pour la nourriture et l'eau. Le voyage put continuer normalement à nouveau.

Le temps passa encore, mais le duo avait perdu la notion des secondes, des minutes, des heures et des jours. Rien de spécial ne se passa, jusqu'à ce qu'un rayon de lumière pénètre dans le vaisseau. D'où pouvait donc venir cette lumière ? Harmonie dormait encore trop profondément pour savoir. Mais elle fut réveillée par Luma qui insista pour qu'elle regarde dehors. Lorsque la fille se pencha à l'extérieur du vaisseau, la tête dans le brouillard, elle fut réveillée d'un coup par la lumière éclatante d'une comète errante. Curieuse, elle décida de poser le vaisseau sur ce corps céleste.

« Bien, explorons un peu cette comète. Mais... Pourquoi tu as pris cette pelle ? » fit l'humaine, voyant que Luma avait prit une pelle.
« On ne sait jamais ce qu'on peut trouver en creusant sur ce genre de lieu ! » répondit le petit être étoilé.

En faisant le tour de la petite comète, le duo ne trouva rien de spécial. Cependant, à un certain point, à l'opposé du vaisseau, Harmonie sentait que le sol était différent lorsqu'elle marchait dessus que pour le reste de la comète. Luma décida donc de creuser un peu et il tomba sur un tas de ressources extraordinaire ! Il y avait des éclats d'étoiles, mais surtout du matériel pour construire diverses choses, notamment des bâtiments. Une certaine magie se dégageait des briques de pierre...

« Nous ne sommes sûrement pas les premiers à être venus ici. Profitons de ce matériel pour y vivre un certain temps. Tu es prêt à construire quelques petits bâtiments ? »
« Toujours prêt, Harmonie ! »

La construction commencera le lendemain, en attendant, le duo alla dormir dans le vaisseau, ils avaient besoin de repos. Durant cette période de sommeil, Harmonie fit un rêve différent de d'habitude. Il s'agissait d'un rêve où elle voyait sa mère... Le dialogue que les deux eurent dans ce rêve rappela à la jeune femme le jour où sa mère a annoncé qu'elle allait bientôt partir...

« Où vas-tu maman ? »
« Ne t'inquiètes pas chérie, je ne vais nulle part... » fit Gaïa après un moment sans rien dire. « Je veillerais toujours sur toi, tel le Soleil et la Lune. »
« Et les jours de pluie, où ni le Soleil, ni la Lune sont visibles, tu feras comment... ? » demanda Harmonie, toute triste.
« Je me transformerais en étoile, et j'attendrais que tu sèches tes larmes... »

Harmonie se réveilla. Elle constata qu'elle avait le visage inondé par ses pleurs. Luma était juste à côté d'elle, regarda les larmes avec émerveillement.

« Tu as des éclats d'étoiles aux yeux ! »
« Ce ne sont pas des éclats d'étoiles... Ce sont des larmes... Je pleures car je ne reverrais plus jamais ma mère... » dit Harmonie en reniflant un coup.

Le Luma commença lui-même à penser à sa propre maman. Ces pensées le rendit triste, et il commença à pleurer, doutant du fait qu'il retrouverait sa mère un jour, on pouvait même l'entendre répéter « Maman... ». Il avait raison de douter ainsi : cela faisait si longtemps qu'il a commencé les recherches. Harmonie se sentait impuissante face à la détresse du Luma puis, pour le consoler, elle le prit dans ses bras et lui dit :

« Arrêtes de pleurer... Je... Je serais ta maman, à partir de maintenant... »
« … E... Eeeeh... ?! V-... Vraiment ?! » fit Luma, en regardant sa nouvelle mère avec un regard joyeux malgré les larmes toujours présentes.

La jeune femme devenu d'un coup hocha la tête en souriant sincèrement. Dire cela lui avait donné chaud au cœur. Elle se sentait beaucoup mieux d'un coup. Elle se sentait de nouveau... vivante... Elle a récupéré cette envie de vivre qu'elle avait perdue il y a désormais si longtemps ! C'est un nouvelle vie qui commence pour Harmonie, une vie de mère ! Qui sait ce que va lui réserver sa vie à prendre soin de ce petit bout de chou ? L'avenir nous le dira bien assez tôt...


Chapitre 11 : Une nouvelle famille.

« Donc... Ici ce sera la cuisine, ici la chambre, ici la salle de bain... Ah, et le jardin ira ici ! » fit la jeune femme.
« Tu as l'air de t'y connaître en architecture, maman ! » constata Luma.
« Je lisais un peu tous les livres que je trouvais, sur Terre, tu sais ! »

Harmonie et Luma venaient de commencer à bâtir leur maison sur la comète. Les pièces principales étaient déjà là, le reste viendrait sûrement plus tard. C'était une journée de dur labeur qui venait de s'achever. Le duo avait enfin un endroit où dormir, autre que leur petit vaisseau pas si confortable. Un problème subsistait encore...

« Hum... » fit la protagoniste de l'histoire en entrant dans la maisonnette. « C'est... Beaucoup trop spacieux... Bien trop grand pour deux personnes comme nous... »

Les pièces étaient largement plus spacieuses de l'intérieur que de l'extérieur, par une magie inconnue du Luma et de l'humaine. Cet espace donnait une sale sensation de vide total au duo, qui ne se sentait pas du tout à l'aise dans le bâtiment. Ils décidèrent donc de continuer à passer leurs nuits dans le vaisseau.

Lors d'une douce journée tranquille, comme toute les autres, alors que Harmonie sirotait un bon thé avec son enfant à côté d'elle, une autre comète passa près d'eux. Une comète de couleur orange, qui semblait tout à fait normale... Qui semblait seulement. Il en sorti un autre Luma, un jaune. La fille regarda le petit être, voyant que celui qui était devenu son enfant n'était pas le seul Luma existant. Les deux Lumas se fixèrent d'ailleurs longuement. Puis le nouvel arrivant lança :

« C'est ma maman !! »
« C'est MA maman !! » répliqua Luma.

D'autres Lumas apparurent de la petite comète passante, visiblement attiré par les bruits des deux Lumas qui se disputaient Harmonie. Tous les Lumas commencèrent à intégrer cette petite dispute toute mignonne. On pouvait entendre les Lumas dire « C'est ma maman » dans tous les sens, de leur petite voix adorable. La scène était tellement mignonne que Harmonie ne put s'empêcher de rire, attirant donc le regard de tous ces enfants étoiles vers elle.

« Dites-donc, j'ai beaucoup d'enfants maintenant ! Que vais-je faire avec autant de bouches à nourrir ? » dit-elle en riant, limite pliée en deux. « Aaah... Il va falloir que je vous donne tous des noms, mes bouts de choux ! » continua-t-elle, plus sérieuse.

S'en suivit donc un séance de nommage pour chaque nouveau Luma, et ce fut relativement long, surtout que Harmonie dû faire en sorte de ne pas donner deux fois le même nom à ses nouveaux enfants. Ce moment a bien du duré plusieurs heures, mais ce n'était pas pour déplaire à notre chère demoiselle ! Maintenant qu'ils étaient assez nombreux, Harmonie et les Lumas allaient enfin pouvoir vivre dans la maison qui était auparavant trop spacieuse, et le vaisseau fut oublié.

La centième comète passa par là... La jeune humaine décida de sortir le télescope dont elle s'était servie lorsqu'elle cherchait la vraie mère de Luma, avec ce dernier. Ce qu'elle voulait faire avec cet objet ? Elle voulait observer sa planète natale qu'elle n'a pas regardé depuis si longtemps. Elle changea l'objectif de l'objet afin de voir de plus près la planète et plus nettement le lieu où elle vivait. Ce qu'elle vit à travers la lunette, c'était un arbre, avec un grand bâtiment en fond. Son ancienne maison... Et l'arbre... C'était à cet endroit que le corps de Gaïa fut enterré. En haut de la colline, cette colline où Harmonie allait souvent avec sa famille. Elle se remémora les journées enneigées passées avec son frère à glisser sur la neige, les nuits d'été passées avec son père à regarder les étoiles, et les journées de printemps passées à pique-niquer avec sa mère...

Tant de souvenir... Et pourtant, cela la rendait tellement triste... Une larme commença à coulé sur sa joue gauche, puis une autre suivi à droite, et d'autres arrivèrent, pour former deux ruisseaux sur son visage. Harmonie tomba les genoux à terre, le visage humide par la tristesse. Elle mit ses mains sur son visage et pleura. Les Lumas étaient désemparés, ne sachant pas comment ils pourraient lui rendre le sourire comme elle l'avait fait avec eux.

« Je veux rentrer chez moi ! Je veux rentrer tout de suite !! » cria-t-elle. « Maman m'a menti... Je le savais depuis le début... Elle n'a jamais été dans les cieux à me surveiller puisque... Puisque... Puisqu'elle dort éternellement sous l'arbre en haut de la colline... continua-t-elle, complètement attristée par ses souvenirs.

Luma s'approcha d'elle. Il prit l'initiative d'essayer de la réconforter. Il tapota gentiment sur le dos de sa chère nouvelle maman, puis essaya de trouver les bons mots pour qu'elle sorte de sa profonde tristesse nostalgique.

« Tu sais, je suis toujours là, moi ! »
« Ne pleures pas à propos de ta maman, elle est toujours là, elle fait parti de toi ! Ça veut dire qu'elle sera toujours auprès de toi. » renchéri un Luma jaune.
« C'est comme moi, j'adore les Eclats d'étoiles, et ça c'est parce qu'ils me rappellent ma maman! »
« … Non... Non... Elle n'est pas avec moi... Je ne pourrais plus jamais l'avoir auprès de moi... » dénia la demoiselle en pleur.
« Je sais !! Je vais me transformer ! Je vais devenir une comète qui te permettra d'être proche de ta mère autant de fois que tu le voudras !

Sur ces mots, le Lumas se mit à briller d'une lumière aveugle et soudaine, surprenant Harmonie et la faisait reprendre conscience. Le Luma entra avec fracas dans la comète sur laquelle la troupe vivait, créant un énorme trou, et produisant un bruit énorme, comparable à ceux d'explosions. Il sorti du cratère des rayons de lumière pure qui s'envolèrent dans les cieux en se dispersant. Ils se rapprochèrent ensuite le uns des autres pour former la queue d'une comète... Luma était devenu une magnifique comète... Harmonie était complètement perdue et ne comprenait pas ce qui se passait. Voyant l'état de leur mère, un Luma rouge et un Luma bleu s'approchèrent d'elle et lui expliquèrent la situation :

« Notre destin à nous autres Lumas, c'est de devenir un corps céleste. commença le Luma rouge.
« Étoiles, comètes, planètes... On peut devenir tout ça ! Quand je grandirais, j'espère que je deviendrais une étoile qui ferait sourire une personne qui m'est chère... » continua le Luma bleu.
« Ce Luma est devenu une superbe comète ! Juste pour toi, en plus! suivit un Luma vert.
« Alors ne pleures plus, maman ! » firent tous les Lumas en cœur.
« M... Merci, les enfants... Cela me rend tellement heureuse de voir que vous tenez tant à me faire sourire... »

La comète passa très proche de celle où vivaient la troupe. Elle emporta Harmonie, les Lumas, et toutes les ressources non-utilisées de l'ancienne comète pour que le tout puisse vivre sur elle. Luma était désormais une des plus belle comète que l'Univers ait pu connaître... Et il allait abriter toute une grande famille dont la mère était la personne qui l'a recueillit lorsqu'il était au plus bas de sa forme. Harmonie, de son côté, s'est dit qu'elle ne pleurerait plus, et qu'elle élèverait les Lumas comme sa propre mère l'avait élevée.


Chapitre 12 : L'Observatoire de la Comète

Les matériaux qui avaient été pris de l'ancienne comète et ceux qui sont déjà disponibles sur la nouvelle n'ont pas été oubliés. Harmonie décida qu'elle allait s'en servir pour construire un magnifique lieu de vie autour du cœur de la comète. Étant une assez bonne dessinatrice en plus d'avoir l'âme d’architecte de son père, la femme fit de nombreux plans de ce à quoi pourrait ressembler son nouveau lieu de vie. Les plans étaient cependant très différents de ce que l'on peut voir de la construction de nos jours.

Harmonie rassembla les Lumas et commença à leur donner les instructions, très précises en passant, sur la construction de leur lieu de vie, décidant même de donner un nom précis au tout.

« Nous allons construire notre maison autour du noyau de la comète. Je veux que nous ayons une plate-forme circulaire qui tienne autour du noyau. Elle sera séparée en deux partie : une partie faite de terre où nous y mettront le jardin et la terrasse, et une autre partie en aciers divers où nous placeront la cuisine, la chambre, la librairie et au bout la salle de bain. Chaque salle sera construite sous forme de dôme, la plate-forme servira de couloir à ciel ouvert. Ne faites pas les salles trop grandes : elles seront beaucoup plus spacieuses de l'intérieur que de l'extérieur. Bien sûr, je mettrais aussi la main à la pâte ! Et les plans de l'Observatoire de la Comète seront ici-même jusqu'à la fin de la construction.
« L'Observatoire de la Comète ? C'est quoi ? »
« C'est le nom que j'ai décidé de donné à notre nouvelle maison !

Les Lumas ne discutèrent pas trop le nom de la comète. Ils devaient se séparer pour faire les différentes pièces, mais avant cela ils devaient faire la plate-forme principale tous ensemble afin de pouvoir y construire les pièces par dessus. Rien que la construction de cette plate-forme fut longue, mais combien de temps cette construction a-t-elle prise ? Nul ne le sait : Harmonie, ainsi que les Lumas, n'ont aucunes notions du temps de là où ils sont. De plus, les bébés étoiles ainsi que l'humaine se relayaient tout le temps, afin que tout le monde puisse dormir sans que les travaux ne cessent, ce qui faisait qu'il n'y avait aucun moments où tout le monde dormait en même temps.

Enfin, quand la plate-forme principale fut construite, c'était au tour des différentes salles d'être construites. Alors que la cuisine, la chambre, la salle de bain et la librairie était assez proches les unes des autres, la terrasse était à l'opposé, crée sur le jardin. Les Lumas, sans même prévenir leur mère, construisirent aussi des tuyaux qui reliaient les dômes, sauf la librairie qui n'avait pas été construite en dôme, au cœur de la comète. Lorsque Harmonie vit cela, elle se posa des questions, et n'hésita pas à leur en faire part.

« Tiens ? Pourquoi avez-vous mit ces tuyaux là ? »
« C'est pour pouvoir alimenter les dômes avec l'énergie du cœur de la comète, sinon on ne peut pas du tout entrer dedans. » répondit un Luma couleur chocolat qui passait par là au même moment.

Harmonie voulait en savoir plus, mais elle préféra se concentrer sur les travaux afin de finir la maison volante. Les dernières finissions furent l'ajout des meubles faits à la main pour les salles, et de mettre des graines dans le jardin pour que des fleurs et de l'herbe y poussent. Ceci fait, tout le monde alla s'endormir. Harmonie avait sa propre chambre, tandis que les Lumas avaient décidé, par eux-même, de faire de la librairie leur propre chambre.

L'Observatoire de la Comète était loin d'être ce qu'il est de nos jours, à cette époque là, mais c'était déjà un bon début. La troupe avait utilisé tous les matériaux qu'ils avaient à disposition à ce moment là, ils allaient donc devoir rester avec l'Observatoire tel qu'il était, et ce, pour une durée totalement inconnue. Harmonie croyait même que cela sera jusqu'à la fin de ses jours.


Chapitre 13 : Une superbe étoile.

Le temps passa, et les Lumas vinrent et partirent sans arrêt. Ceux qui partaient étaient ceux qui avaient atteint l'âge de la transformation. Les voir partir ainsi faisait toujours sourire leur mère, les savoir heureux la rendait elle-même heureuse. Ceux qui vinrent étaient des Lumas nouveaux-nés qui avaient besoin que quelqu'un s'occupe d'eux. La famille s’agrandissait constamment, ayant plus de venues que de départs, même si la différence n'était pas très grande, au fond.

Un jour, un Luma jaune fit une transformation à laquelle Harmonie ne s'attendait pas du tout... Comme à chaque fois qu'un de ces enfants étoiles allait partir, toute la famille se rassembla dans le jardin, et commença à souhaiter ses adieux à celui qui quittait le foyer familial. En temps normal, le Luma aurait commencé à briller, puis se serait envolé dans le vide galactique pour devenir une planète, une étoile ou un autre type de corps céleste, mais pour celui-ci ce fut différent. Il se mit juste à briller d'une lumière aveuglante puis on pouvait entendre une explosion magique. Lorsque les personnes présentes purent récupérer une visibilité correcte, ils virent que le Luma était encore présent, sans vraiment l'être. Alors que les Lumas étaient heureux, Harmonie était plutôt dans l'incompréhension.

« Qu'est-ce que c'est que cela... ? » demanda Harmonie avec étonnement.
« C'est la meilleure transformation qu'un Luma peut souhaiter avoir ! Une Super Étoile ! Elles contiennent une grande quantité d'énergie, même si on sait pas vraiment comment s'en servir. répondit un des enfants étoiles bleus.
« Une... Super Étoile... ? Pourtant elle est beaucoup plus petite que les étoiles normales... »
« Bah, c'est comme ça qu'elles s'appellent, j'y peux rien ! »

Après cela, la Super Étoile brilla puis fonça à toute vitesse dans le cœur de la comète. Harmonie était de plus en plus dans l'incompréhension la plus totale. Elle ne comprenait pas pourquoi l'étoile était entrée dans le noyau. Une secousse se fit soudainement ressentir, puis s'en suivit une sensation d'accélération.

« Oh... Donc les Super Étoiles peuvent servir à augmenter la vitesse de la comète... D'ailleurs, je ressens toujours la présence de cette étoile dans le noyau de la comète... Et... Tiens ? Il y a une autre étoile avec ? Une beaucoup plus puissante... se disait Harmonie, en pleine reflexion alors que les Lumas étaient tous repartis jouer.

La mère des étoiles se demandait s'il était possible d'extraire ces étoiles du noyau, et qu'est-ce qui se passerait si elles étaient enlevées... Elle voulait tenter le coup, mais avait peur qu'il y ait des mauvais effets à faire cela. Puis Harmonie pensa que demander conseil aux Lumas pourrait l'aider à mieux comprendre comment tout cela marche. Elle alla donc voir un Luma chocolat. Les Lumas de cette couleur étaient toujours les plus savants et les plus matures de la troupe, allez savoir pourquoi ! Harmonie lui posa donc ses questions, et après un temps de réflexion, il répondit :

« Tu veux que la comète arrêtes d'avancer ? Enlever les étoiles qu'il y a dans son cœur lui fera perdre toute sa source d'énergie, et elle ne pourra plus du tout bouger jusqu'à ce qu'on remette des Super Étoiles et des Grandes Étoiles dedans ! Faire ça coupera aussi l'alimentation vers les autres salles et il n'y aura plus du tout de lumière. Par contre je crois qu'il y a un moyen d'arrêter le déplacement de la comète sans enlever les étoiles, mais je sais pas comment ça marche par contre, tu vas devoir te débrouiller, maman ! »
« Merci, cela me suffit comme réponse. Luma n'est peut-être plus réellement présent, mais il doit toujours avoir un moyen de communiquer avec lui via les souvenirs qui sont restés dans la comète à sa transformation. » dit Harmonie en pleine réflexion,
« Ah ? T'as réussi à savoir ça toute seule ? Si t'es si perspicace, je penses que tu vas vite pouvoir comprendre le fonctionnement de nous autres Lumas ! » fit le Luma marron en faisant des gestes heureux.

Harmonie fit un câlin à son enfant pour le remercier, puis alla vers le noyau de l'Observatoire de la Comète. Elle ne dit pas un mot, et regarda juste la boule rouge fixement pendant de très longues minutes. L'humaine avait l'air de communiquer avec le cœur de la comète, malgré qu'aucun mot ne sortait de sa bouche. Une communication par les sentiments, sûrement ? Au bout d'un certain temps, elle tendis ses deux mains, paumes vers la boule d'énergie, et se concentra, les yeux fermés. On pouvait sentir que la comète ralentissait. Un ralentissement qui prenait du temps, et les Lumas furent alertés et allèrent vers Harmonie.

« Qu'est-ce qui se passe maman ?! La comète ralenti ! » cria un Luma rouge.
« Ah ! » fit Harmonie, sortit de sa concentration. La comète accélération à nouveau, puis la femme parla : « Ce n'était rien, j'essayais juste de stopper l’avancement de l'Observatoire... Je retenterais plus tard, et cette fois-ci vous ne viendrez pas m'embêter, d'accord ? »
« Oh... Dé... Désolé maman, vraiment ! » dit le Luma, tristement.
« Ce n'est rien, calmes-toi donc mon enfant... » fit Harmonie et caressant la tête de l'enfant en question.


Chapitre 14 : Cela faisait longtemps, Pouêt-Pouêt !

Harmonie reporta donc l'arrêt total et expérimental de l'Observatoire à une prochaine fois. Elle avait une idée bien précise de quand elle voulait le faire, et elle sentait que ce moment allait bientôt arriver. Le moment où elle voulait le faire était... Lors de son dixième passage près de sa planète natale. Eh oui, elle allait bientôt passer près de chez elle pour la dixième fois. Elle qui avait perdu toute notion du temps, ne savait cependant pas depuis combien de temps elle était partie, mais elle comptait bien faire un tour, et au moins revoir la dernière personne qu'elle pensait vivante et qui lui était chère sur cette planète...

« Maman ! Regardes ! On arrive bientôt près de chez toi !! »

Lorsqu'un Luma lui annonça cela, Harmonie se précipita vers le noyau de la comète et commença sa petite manipulation. Les bras tendus vers le centre de son habitat, les paumes ouvertes et dirigées vers le même endroit, et les yeux fermés, signe de concentration maximale. Après un certain temps sans résultats, Harmonie ouvrit grand les yeux et lança :

« Observatoire de la Comète, je te demandes de t'arrêter ! »

Sur ces mots, le noyau brilla d'une lueur spéciale, puis fit ralentir la comète, qui s'arrêta et se plaça en orbite autour de la Terre. Le champ de force autour de la comète disparu ensuite, laissant l'Observatoire de la Comète à découvert. L'humaine soupira un coup, contente de voir que cela avait fonctionné, mais une question subsistait : comment descendre sur la terre ferme ? En se retournant, elle vit un Luma se transformer en un anneau qui avait la forme d'une étoile.

« Qu'est-ce donc ? » demanda-t-elle.
« Je me suis transformé en Super Anneau Étoile ! Il suffit de tournoyer dedans avec le pouvoir d'un d'entre nous en toi, et tu ira sur cette planète ! Tu pourras revenir grâce à ça aussi ! » répondit le Luma qui venait de se transformer.
« Oh ! C'est donc cela, un Super Anneau Étoile dont vous m'aviez déjà parlé brièvement... Bien, j'imagine qu'il faut deux Lumas pour venir avec moi. »

Après avoir choisit deux Lumas dans le tas, l'un des deux entra dans Harmonie pour lui conférer les-dits pouvoirs. Elle était désormais capable d'utiliser le Tournoiement qui permet l'activation du Super Anneau Étoile. L'humaine activa donc l'anneau, et se retrouva propulsée à toute vitesse, ne manquant pas de lâcher un énorme cri au début du trajet. Lorsqu'elle s'approcha du sol, une question lui vint subitement...

« Comment vais-je atterrir sans avoir mal ?! » cria-t-elle en s'agitant dans tous les sens.
« Ne t'inquiètes pas, laisses faire les choses ! » répondit le Luma qui la suivait.

« Plus facile à dire qu'à faire », pensa-t-elle. Mais au final elle suivit quand même le conseil du Luma et laissa faire les choses, même si elle avait peur de se retrouvée la tête encastrée dans le sol. Lorsqu'elle était très proche du sol, la magie qui l'a propulsée la fit se déposer en douceur sur ses deux pieds. Elle avait atterrit au pied d'une colline qu'elle connaissait très bien... La colline au sommet de laquelle se trouver le corps de sa mère... Elle ressentit aussi une présence qui lui était très familière.

« Bien, vous m'attendrez sagement ici, les enfants... Je vais voir quelqu'un, là-haut. »

Les deux enfants étoiles ne cherchèrent pas à comprendre, et acceptèrent de rester là où ils sont. Harmonie, quant à elle, commença à monter en haut de cette petite colline. En montant, elle vit quelque chose briller au sommet. Elle se demandait s'il s'agissait bien de la personne qu'elle pensait que c'était, et ne renonça pas à continuer son chemin.

Lorsqu'elle arriva au sommet, elle vit une étoile qui avait des fleurs avec elle, et qui faisait face à une pierre qui était posée à côté d'un énorme arbre millénaire. Cette étoile... C'était l'esprit étoile qui a prit soin de notre protagoniste quand elle n'était encore qu'une enfant... ♥♪!?... Lorsque Harmonie s'approcha de son ami, celui-ci se retourna, l'ayant entendu arriver.

« Qui êtes-vous ?! Que faites-vous ici... ? » fit l'étoile, méfiante.
« Mon dieu, ais-je changé tant que cela, mon cher ami ? Tu me déçois, Pouêt-Pouêt ! » répondit Harmonie sur un ton ironique.
« … Pouêt-Pouêt... ? Mais... Tu... Harmonie ?! C'est toi ?! » fit l'esprit étoile, le visage illuminé par le fait de voir cette personne en face de lui.
« Qui veux-tu d'autre que ce soit ? Quelqu'un d'autre t'appellerais ainsi, c'est cela ? »
« Idiote ! Je te croyais morte, et tout ce que tu trouves à faire c'est te ramener ici comme si de rien n'était ?! C'est... C'est... ! » fit-il sur un ton colérique, puis il sauta sur l'humaine et lui fit une énorme accolade, les larmes aux yeux. « C'est tellement génial ! Sniff... Je... Je n'arrives pas à y croire... Sniff... » et il éclata en sanglot, des pleurs de joie...
« Calmes-toi, Pouêt-Pouêt, calmes-toi... Tout va bien, je suis là, devant toi, en vie et en pleine santé. » dit-elle calmement en séchant les larmes de son ami qui commença à se calmer après quelques minutes.
« Mais... Comment peux-tu être encore vivante ? Même si tu as survécu à l'assaut que ton clan a subit, tu devrais être morte de vieillesse, tu as disparu il y a un millénaire au moins ! » dit ♥♪!? lorsqu'il était complètement calmé et qu'il s'était décollé de Harmonie.
« Un millénaire entier ? Tu dois être en train de te moquer de moi, c'est cela ? » fit Harmonie, ne croyant pas du tout à ce que venait de dire son père de cœur.
« Je suis très sérieux, figures-toi ! L'arbre de ta mère ne serait pas si majestueux, sinon ! »
« Hum... Tu as raison... Mais je suis tout aussi confuse que toi à ce sujet là : je ne sais pas du tout par quel miracle j'ai pu continuer à vivre si longtemps sans vieillir... On aura aucune réponses, j'imagine. »
« Puisque tu es là, pourquoi ne pas me parler de comment ça s'est passé pour toi, durant tout ce temps ? » demanda l'étoile.

Harmonie hocha la tête et commença à tout lui expliquer et détail. Du moins, tout depuis qu'elle a quitté la Terre : le fait qu'elle est devenue la mère d'un Luma puis de centaines d'autres Lumas, la transformation de son premier enfant en comète, son début de vie sur cette nouvelle comète, la construction de l'Observatoire de la Comète et son apprentissage sur comment marchait la magie des Lumas.

« Donc cette comète qui passait tous les cent ans au même jour qu'aujourd'hui était ta maison et celle des Lumas... Je me disais bien que j'avais l'impression de te sentir plus proche à chaque fois. J’espère que tu t'occupes bien de ces Lumas. A en juger tes propos, ils t'ont élue comme étant leur gardienne, haha! reprit Pouêt-Pouêt
« Maintenant que je suis capable d'arrêter complètement l'avancée de la comète, je vais pouvoir te rendre visites tous les cent ans. » continua l'humaine.
« Tous les cent ans ? Tu ne veux pas rester ici ? » questionna ♥♪!?
« Je ne me considère plus comme une habitante de cette planète. Je suis devenue une voyage galactique, et avant toutes choses je suis la mère des Lumas, des habitants de la galaxie. » expliqua Harmonie.
« Je vois... Mais de toute façon, tout ce qui compte pour moi, c'est que tu sois heureuse là où tu es ! Alors ne déçois pas Papa ~ ! »
« Tu peux compter sur moi ! Sur cela, je vais te laisser... C'était génial de te revoir, Pouêt-Pouêt. A dans cent ans. » dit Harmonie en faisant un bisou à son père de cœur.
« Au revoir, Harmonie. Fais un bon voyages ! » dit l'étoile en rendant le bisou à sa fille de cœur.

Harmonie redescendit la colline et rejoignit les deux Lumas qui chahutaient en bas pour savoir lequel allait cueillir une fleur qui était entre eux et l'offrir à leur mère. La femme galactique prit la fleur elle-même puis leur dit qu'elle prendrait cela comme un cadeau des deux en même temps, mettant fin à la dispute. Après cela, le trio rentra au bercail, et Harmonie fit la manipulation inverse pour redémarrer l'avancée de la comète, avec un franc succès.


Chapitre 15 : La fleur de l'amour.

Le temps s'écoula encore... Mais pas trop, cette fois-ci. Moins d'un an vient de s'écouler, et quelque chose arriva à l'Observatoire. La fleur que Harmonie venait de ramener était très chouchoutée par l'humaine et les deux Lumas qui l'ont cueillis. Mais comme toutes les fleurs, leur vie n'est pas très longue. Lorsqu'elle fana et disparut, les deux Lumas furent tristes, et allèrent trouver le réconfort auprès de leur mère.

« Maman ! Maman ! La fleur a disparu... » fit le Luma jaune, allarmé par la situation.
« Voyons, calmes-toi, mon enfant, ce n'est rien... » dit calmement Harmonie.
« Mais cette fleur est le cadeau qu'on t'a fait ! En plus elle était belle... » fit le Luma bleu, une larme à l’œil.
« Sa disparition est bon signe... Le signe que nous nous en sommes bien occupés... Elle a reçu assez d'amour de notre part pour partir sans regrets, et laisser sa place à une autre vie qui attendra tout autant d'amour... Et il en est aussi ainsi pour vous, mes enfants. Vous recevez et gardez tout l'amour que je vous donne, et le faites exploser à votre départ pour vous transformer en un magnifique corps céleste... Vous laissez la place à un autre de vos frères qui lui aussi à besoin d'amour pour se transformer... Vous comprenez ? » expliqua Harmonie, ne sachant si cela est vrai ou non, mais c'était son point de vue sur la chose... Du moins, en ce qui concerne les Lumas.
« Oh... C'est donc ça... Si le cadeau qu'on t'a fait est heureux, alors ça veut dire que toi aussi tu l'es ! Alors nous aussi on l'est ! » fit le Luma jaune en quittant Harmonie.
« Contents, contents~♪ » chantonna le Luma bleu en s'en allant avec son frère.

Les Lumas fonctionnent-ils réellement ainsi ? Sûrement. Le Luma qui est devenu la comète sur laquelle vit cette grande famille s'est transformé pour faire plaisir à Harmonie, alors que les autres transformations se sont faites sans que cette humaine ait le besoin d'être réconfortée. De plus, les Lumas qui étaient les plus proches de Harmonie sont ceux qui partaient toujours le plus vite, et la mère des étoiles se doutait bien que ce n'était pas qu'une pure coïncidence. Tout cela n'était qu'une théorie, et, même si les Lumas savent beaucoup de choses sur eux-mêmes, ils n'ont pas l'air de savoir la vraie réponse à cela.


Chapitre 16 : Une étoile grandiose.

Le temps s'écoula à nouveau sans que rien de visiblement extraordinaire ne se déroule. Plusieurs siècles, entre deux et trois siècles, étaient passés, et de nouvelles Super Étoiles étaient nées pour améliorer la puissance de la comète. La librairie fut aussi remplie au fur et à mesure que Harmonie venait sur Terre. Mais elle ne s’arrêtait pas uniquement sur sa planète natale. Elle avait aussi décidé de faire une halte sur certaines planètes qui pouvaient l'intéresser, de temps en temps.

Un jour, en vérifiant l'état des Super Étoiles, une question vint à l'esprit de Harmonie. Elle se souvint que, longtemps auparavant, un Luma marron lui avait parlé d'un autre type d'étoile. Quel était son nom, déjà ? Elle ne le savait plus. L'humaine céleste décida donc d'aller revoir un Luma brun, couleur de la connaissance parmi les Lumas, et lui demanda quelles étaient ces étoiles.

« Tu veux parler des Grandes Étoiles ? Bah, la seule chose que je peux te dire, c'est qu'elles sont bien plus puissantes que les Super Étoiles, mais sinon je ne sais pas du tout comment elles sont créées, hormis lors de la naissance d'une comète. C'est bien l'une des seules choses que nous ne savons pas sur nous même, désolé maman... » répondit le Luma, avec une pointe de tristesse à la fin.
« Ne t'excuses pas pour cela, mon enfant, tu n'y peux rien. Je te remercie tout de même ! »
« De rien, alors... Mais on ne t'avais déjà pas parlé des Grandes Étoiles auparavant? » demanda le Luma.
« Non, on m'avait juste mentionné le nom, mais rien de plus. »
« Ah oui ! C'est vrai. »
« Bien, tu peux retourner jouer avec tes frères maintenant, à plus tard. » termina Harmonie.

« C'est vrai ! », avait dit le Luma couleur chocolat. Cette phrase se répétait en boucle dans la tête de Harmonie. Le Luma marron qui lui avait parlé des Grandes Étoiles par le passé est parti rejoindre les étoiles il y a bien longtemps. Comment serait-ce donc possible qu'il s'en ''souvienne'' alors que ce n'est pas le même Lumas ? « A moins que... » pensa-t-elle « Les Lumas seraient donc soumis au cycle de la réincarnation... ». La réincarnation, qu'est-ce donc ? C'est un cycle de la vie qui consiste à la conservation de l'être d'une vie à une autre, dans un corps différent, perdant ses souvenirs au passage, faisant donc au final une personne différente de l'ancienne, ayant seulement la même âme. Les Lumas, cependant, seraient capable de conserver une partie de leur mémoire durant le processus.

La grande femme retourna auprès du cœur de la comète et médita sur cette histoire de Grandes Étoiles. Naissent-elles de la même manière que les Super Étoiles ? A quelle fréquence peut-on en voir une naître ? D'ailleurs, le Luma avait dit que une Grande Étoile naissait à chaque comète... Cela voudrait donc dire que l'Observatoire de la Comète en possède déjà une ! Le centre de la comète se mit à réagir étrangement, tout à coup. Une des Super Étoiles en fut éjectée, elle brillait d'une lueur inhabituelle.

« Qu'est-ce que... ?! Qu'arrive-t-il à cette étoile... ? » fit Harmonie, étonnée.
« Qu'est-ce qui se passe maman ? » lança un Luma vert, alerté par l'étrange lueur. D'autres Lumas étaient aussi venus.
« Je n'en sais rien du tout... Attendons un peu pour voir. » ordonna l'humaine.

Dans un premier temps, la Super Étoile perdit sa forme étoilée et devint une boule de lumière blanche. Ensuite, cette boule grossit petit à petit, devenant au moins deux fois plus grande que Harmonie, qui est déjà très grande pour une humaine. Après cela, la boule reprit une forme d'étoile à cinq branches, avec des boules au bout de chaque branche. Enfin, elle reprit de la couleur : un jaune toujours aussi éclatant avec ces deux yeux noirs.

« Tiens ! C'est ça une Grande Étoile, maman ! » cria le Luma marron.
« C'est donc cela... Elle est née de la transformation d'une Super Étoile... Il semblerait que cette transformation ne soit pas naturelle, vu comment le noyau de la comète a rejeté l'étoile à ce moment là... J'imagine que nous pouvons qualifier cet événement de mutation. »

Après cela, la nouvelle Grande Étoile tourna sur elle-même de plus en plus vite puis fonça dans le cœur de la comète. Celui-ci grandit d'un coup et, la secousse qui résulta fit tomber Harmonie et les quelques Lumas qui ne volaient pas à ce moment là. Après la secousse, la troupe put sentir cette sensation de vitesse qui augmentait. Cette sensation resta un instant, puis finit par devenir une habitude pour eux. Une question restait toujours dans la tête de Harmonie : quelles sont les chances qu'une Super Étoile devienne une Grande Étoile... ?


Dernière édition par Harmonie & Luma ☆ le Mar 20 Oct - 15:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: Les étoiles brilleront pour toujours grâce à leur gardienne...   Lun 19 Oct - 18:14

Une histoire universelle et pourtant méconnue
~ Même les étoiles ont leurs petits secrets ~

Chapitre 17 : Le monstre galactique.

Le temps passa normalement comme Harmonie en avait l'habitude désormais. Elle se demandait tout le temps si quelque chose de nouveau allait lui arrivait. En tout cas, elle était en train de visiter une partie de l'Univers qu'elle n'avait jamais approché jusque là : le centre de l'Univers. C'était un lieu tellement vide, la vie y était complètement absente... Ou presque...

« J'ai un mauvais pressentiment... Pourquoi ais-je l'impression d'être observée... ? » dit Harmonie, peu rassurée.
« T'es pas la seule, maman... On est tous mal à l'aise ici, j'sais pas pourquoi... » ajouta un Luma orange.

Un grondement se fit soudainement entendre et une lueur rouge pouvait se voir dans le vide galactique. Cette lueur était-elle proche ou lointaine ? Harmonie et les Lumas ne pouvaient le dire. Ce qu'ils savaient, cependant, c'était que le grondement venait de ce côté là. Quelle était donc cette créature qui se tapissait dans le vide... ? Harmonie s'envola grâce à son pouvoir de lévitation qu'elle avait nouvellement acquit et se dirigea en direction de la lueur rouge. Lorsqu'elle avança encore un moment, elle fut éjectée par une force inconnue.

« Montrez-vous au lieu de vous cacher ! » cria l'humaine.
« Ufufufu... De la nourriture qui vient elle-même vers moi, c'est rare... Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu quelqu'un passer pour se faire manger. A quelle sauce souhaitez-vous être mangés, tes enfants et toi ~ ? » fit une voix semblable à celle d'une jeune fille.
« Mais vous n'êtes... Qu'une enfant... ?! »
« L'habit ne fait pas le moine ! Tu sais, j'ai dévoré de nombreuses galaxies, toutes celles qui étaient ici. Mais les Lumas ne viennent plus se transformer ici depuis un moment, c'est dommage... »
« Huh... Je... Je ne te laisserais pas faire, sale monstre ! »

Harmonie n'avait pas de gros pouvoirs offensifs, mais elle devait faire du mieux qu'elle pouvait, sans impliquer ses enfants : elle ne voulait pas les voir se faire dévorer par cette créature ! Le monstre se montra enfin. Il s'agissait juste d'une petite fille, mais elle semblait avoir une puissance redoutable. Le combat se résumait surtout aux esquives de Harmonie pour éviter d'être mangée alors qu'elle envoyait ses attaques à distance sur le monstre qui les encaissait comme s'il s'agissait de rien du tout.

« Tss... Es-tu donc invincible ?! » lança Harmonie.
« Quoi ? Ahahahah ! C'est juste toi qui a des attaques minables ! »
« Tu ne devrais pas être si sûre de toi, tu sais ? »
« Cette voix... ! » fit Harmonie

Une femme majestueuse se montra. C'était Stella, la déesse que Harmonie avait rencontré sur sa planète natale. Que faisait-elle ici ? Enfin, la question n'est pas à se poser, il y a plus important. La présence d'une déesse à ses côtés pourrait grandement l'aider pour anéantir cette créature qui semblait particulièrement dangereuse malgré son apparence.

« J'imagine que j'arrive à temps pour que tu ne sois pas dévorée, Harmonie. Cette créature n'en a pas l'air, mais elle a déjà été affaiblie par les coups que tu lui as mise. Assez affaiblie pour que nous puissions la sceller ensemble. » dit Stella à Harmonie.
« Sceller cette créature ensemble... ? J'ai ce pouvoir-là ? »
« Bien sûr, sinon je ne te demanderais pas de me soutenir ! »
« Vous marmonnez quoi, vous deux ? Venez donc vous battre si vous être des femmes !! »

Les deux femmes étaient côte à côte et préparaient quelque chose que le monstre n'arrivait pas à comprendre. La créature s'attendait juste à un coup foireux comme elle en a reçu jusque là, et elle allait être surprise ! Stella et Harmonie envoyèrent leur magie sur le monstre qui se retrouva enfermé dans une bulle magique mais qui semblait encore fragile. Avec plus de concentration, elles purent complètement sceller la fillette monstrueuse. Ce sceau avait prit la forme d'une étoile, et sa création avait largement épuisé Harmonie.

« C'est... Fini... ? »
« Pour l'instant, oui. Mais le sceau peut se briser à tout moment... » fit Stella. Elle se tourna ensuite vers Harmonie puis continua : « Il va bien falloir quelqu'un pour surveiller ce sceau. Avec les pouvoirs que tu as acquis, et que tu dois encore découvrir, tu devrais parfaitement convenir à cette tâche. Je te nommes, si tu es d'accord, gardienne galactique pour maintenant et à jamais. »
« Gardienne galactique... ? Avez-vous vraiment l'autorité nécessaire pour donner un tel titre... ? »
« Ne te poses pas trop de question et dis-moi juste si tu acceptes ou non. »
« Bien, je vous fais confiance... J'accepte de devenir la gardienne galactique, Dame Stella ! Je veillerais sur cette étoile et sur le reste de la galaxie du mieux que je pourrais ! » lança Harmonie.

Faisant un dernier sourire, Stella s'en alla alors que, derrière elle, Harmonie fit signe d'au revoir à la déesse. Certaines questions vinrent à l'esprit de Harmonie, notamment concernant ces fameux pouvoirs dont parlait la déesse... Quels étaient ces pouvoirs... ? Elle le saura sûrement en cherchant un peu par elle-même. Pour l'instant, le principal est de quitter ces lieux. Le sceau est tout neuf et au maximum de sa force, il ne risquait rien pour l'instant. Cela laissait à Harmonie le temps de réfléchir à comment le surveiller tout en continuant son voyage galactique.


Chapitre 18 : Une magie d'un éclat stellaire

Cela fait maintenant plusieurs millénaires que Harmonie vit dans la galaxie avec les Lumas... Et elle a acquit, apprit et fait de nombreuses choses tout au long de ces millénaire. Harmonie a acquit et apprit comme pouvoirs diverses magies qui sont normalement propres aux Lumas -notamment le tournoiement magique-, la projection de sa propre image, la téléportation, la transmission d'énergie aux Lumas pour les projeter comme des missiles -entre autres-, la manipulation de la gravité et le don de vision si une planète est en danger mortel. Mais ce ne sont pas tous les pouvoirs qu'elle aura acquit durant son voyage dans la galaxie... Il y en a beaucoup d'autres dont elle n'a pas connaissance ou qui n'ont simplement pas été cités ici.

Récemment, elle a voulu tenter quelque chose par rapport à son pouvoir de vision. Ce pouvoir ne lui permettait que de voir le futur par rapport à des planètes proches et en étant à proximité de sa comète, mais... Pouvaient-elle essayer de voir comment se portait n'importe quel endroit de l'univers au moment présent ? Elle tandis ses mains vers le brasier, et se concentra à nouveau. Les Lumas croyant d'abord qu'elle voulait stopper l'Observatoire de la Comète au milieu de nulle part, comprirent vite que cela n'était pas le cas.

« … Oh ! Cela fonctionne, on dirait... Là je vois... L'Observatoire tel qu'il est maintenant... Essayons ma planète natale...... Oh ? Elle a bien changé, en un siècle... Je ne me rappelle pas qu'il y avait de la civilisation aussi proche de mon ancien chez-moi... Même si elle est plutôt peu évoluée par rapport à ce que j'ai pu trouvé dans la galaxie... Et incomplète, aussi, cela doit être très récent... » dit Harmonie à elle-même.
« Tu parles de quoi, maman ? T'es bizarre à parler toute seule ainsi, franchement. » fit un Luma rouge.
« Oh, ne t'inquiètes pas, je testais juste un pouvoir... Et cela semble avoir fonctionné ! Si tu veux savoir de quoi il s'agit, c'est un pouvoir me permettant de savoir ce qui se passe dans la galaxie n'importe où et à n'importe quel moment... Et quand il ne se passe rien qui aille avec mon rôle de gardienne, je peux juste regarder des zones de la galaxie comme cela me plaît. » Expliqua l'humaine.
« Woah ! Ça a l'air génial ! Et ça te seras utile aussi pour surveiller ce sceau dont t'as déjà parlé ? »
« Oui, cela facilitera grandement la surveillance du sceau... »
« Tiens, maman, j'aimerais savoir... vu que t'as acquis de sacré pouvoirs de surveillance de la galaxie, et comme, selon tout ce que tu dis, c'est sûrement grâce à ta proximité avec les étoiles... Tu crois que t'as un truc par rapport à nous, les Lumas ? » interrogea un Luma brun.
« Hum... Pas consciemment, non. Mais pendant que je dors, parfois, j'ai l'impression de communiquer avec des Lumas qui ne sont pas à l'Observatoire, et cela paraît tellement réaliste... De plus, je peux facilement localiser les Lumas dans l'espace. Par exemple, j'ai récemment localisé un petit coin sur ma planète natale où vivent cachés des Lumas. »
« Hum... Si c'est comme ça, c'est que tu ne dois pas être qu'une mère pour nous, mais aussi une guide ! »
« Être la guide des Lumas revient à protéger la galaxie... Oh, j'imagine que je ne suis pas une gardienne galactique que pour défendre un sceau, ah ah ! »
« Tu as oublié que tu pouvais aussi aider des planètes pour éviter leur destruction. » ajouta le Luma aux yeux bleus.
« Oui, c'est vrai. Mais comme je ne peux agir qu'avec mes mots, cela risque de ne pas réussir à chaque fois, malheureusement... » termina Harmonie.

La gardienne galactique aura mit cette capacité de guidage des Lumas en application les jours qui suivirent et, comme elle s'y attendait, cela était très concluant. Sa tâche actuelle ne se limitait pas que à un sceau au centre de l'Univers, et elle en est bien consciente maintenant. Harmonie est une clé de l'équilibre galactique depuis un moment, mais elle s'en est rendu compte que à ce moment là... Mieux vaut tard que jamais.


Chapitre 19 : L'Observatoire de la Comète V2.0.

On aurait pu croire qu'à son prochain passage sur Terre, Harmonie aurait découvert que sa terre natale est devenue un pays, un royaume, mais... En vérité, le royaume qui devait être là était encore si peu évolué lors de ce passage, que la femme galactique ne remarqua pas qu'il s'agissait d'un royaume, et fit cette visite comme toutes les autres, pour partir comme toutes les autres.

Un nouveau siècle pouvait donc commencer. Ce fut un début sur les chapeaux de roues, soit dit en passant. Harmonie et les Lumas décidèrent enfin de rénover l'Observatoire de la Comète. Le nombre de Super Étoiles et des Grandes Étoiles grandissant, la structure de l'époque devenait de plus en plus susceptible de se détruire ou de ne pas réussir à rester autour du cœur de la comète. De plus, la famille galactique avait regroupé assez de matériaux pour faire quelque chose de bien plus beau à voir et à habiter.

C'était le début de la rénovation de l'Observatoire de la comète, pour le rendre plus beau et résistant. Il allait devenir tel qu'on le connaît de nos jours. Une construction digne des plus grands chef d’œuvres. De plus, Harmonie a profité de ses connaissances techniques et magiques qu'elles a acquise durant son long voyage pour pouvoir créer un moyen de modifier l'aspect de l'Observatoire quand il est en vol à vitesse maximale et pour les autres moment.

Une salle des machines fut créée pour contrôler beaucoup mieux la puissance de la comète. De plus, divers mécanismes ont été ajoutés pour augmenter la vitesse de propulsion de l'Observatoire autrement que grâce aux Super Étoiles et au Grandes Étoiles. La visite de planète ayant eu une avancée technologique extrêmement rapide lui aura bien servie au final.

Un grenier fut aussi créé, au niveau le plus élevé de l'Observatoire dans sa nouvelle forme. L'intérieur a été fait de telle sorte qu'on a l'impression qu'il n'y a pas de murs. De nombreux autres ajustement ont aussi été fait : la salle de bain fait aussi fontaine et se retrouve sur une plate-forme à part, chaque dôme contribue désormais à servir de piste de décollage avec un mécanisme améliorant la puissance de propulsion des Super Anneaux Étoiles afin de pouvoir envoyer des gens plus facilement sur les planètes environnantes sans être forcé de déplacer l'Observatoire. Un tableau fut créé entre la librairie et la terrasse où il serait possible de connaître quelles planètes sont accessible grâce à quel dôme. Une dernière plate-forme avec une maisonnette fut créée autour de l'Observatoire de la Comète, contenant la salle de jeu.

Enfin, les dômes sont désormais alimentés chacun par une Grande Étoile, au lieu d'être tous alimentés par une seule. Exception faite à la librairie qui n'est pas du tout alimentée en énergie et la chambre et le grenier qui partageaient la même étoile. Il n'y en avait que cinq, à ce moment là. Pourquoi avoir fait cela ? Tout simplement parce que les pièces alimentée avait besoin d'un supplément d'énergie pour mieux fonctionner dans leur rôle principal, mais aussi dans leur rôle de zone de propulsion.

Et voilà, l'Observatoire de la Comète a maintenant été complètement refait, il ressemble presque exactement à ce qu'il est aujourd'hui. Il y a juste quelques détails qui sont différents, mais rien de bien flagrant. Après une bonne décennie à le rénover avec leurs petites mains, il était temps pour Harmonie et les Lumas de reprendre la route ! « Préparez-vous, cela va aller vite, les enfants ! » prévint Harmonie. Elle avait bien fait de prévenir : l'Observatoire allait bien plus vite qu'auparavant ! La famille stellaire prit un certain temps avant de s'habituer à une telle vitesse, mais il y avait certaines choses que ces gens-là ne pouvaient plus faire en vitesse de pointe : manger, lire, dormir. L'emploi du temps de Harmonie fut réarranger pour que tout se fasse à la suite, afin de ne ralentir l'Observatoire qu'une fois par jour et non pas trois fois.

Mais pourquoi Harmonie chercherait-elle à atteindre des vitesses folles avec son Observatoire?Premièrement car elle est une gardienne galactique, et que si elle doit agir, elle doit le faire vite ! Mais cela n'est pas la seule raison. Avec une plus grande vitesse, Harmonie peut explorer une plus vaste partie de la galaxie tout en respectant son cycle de cent ans. Elle est peut-être la gardienne de la galaxie, mais elle agit avant tout en tant que mère des étoiles et voyageuse galactique. Elle applique tout de même son rôle de gardienne galactique tout temps, quand elle vérifie l'état de la galaxie ou quand elle se présente, par exemple. Même si dire « Je suis Harmonie, gardienne galactique » peut faire prétentieux, c'est dans sa nature de se présenter avec son titre. C'est ainsi qu'elle a été élevée.


Chapitre 20 : Bienvenu au Royaume Champignon !

Les années passèrent, et Harmonie allait de nouveau faire un tour sur ses terres natales. Mais cette fois-ci allait être différentes... Un siècle était passé, et tout avait radicalement changé. Les villages qui étaient placés de manière désorganisée sur ce bout de terre semblaient s'être réunis autour d'un immense château... Harmonie visita cette ville qui s'était formée autour de ce château. « ToadVille », tel était le nom de cette ville qui était peuplée principalement par des Toads, ces petits hommes à tête de champignon. La grande dame arrêta justement un Toad qui passait à côté d'elle.

« Qu'y a-t-il, madame ? »
« Pourrais-je savoir où nous nous trouvons actuellement ? » demanda-t-elle
« Vous êtes à la capitale du Royaume Champignon, ToadVille. C'est écrit à l'entrée de la ville, vous n'avez pas vu ? » répondit gentiment le Toad.
« Oh, je n'avais pas vu, désolée... »
« Bah, c'est rien, ne vous lamentez pas pour si peu ! En tout cas, je vous souhaites une bonne visite ! »

Harmonie remercia le Toad et continua son chemin, visitant cette ville qu'elle n'avait jamais vu auparavant. C'était déjà une jolie ville à cette époque, avec son style bien particulier qui plaisait plutôt bien à notre protagoniste. Elle voulu aussi visiter le château, mais des gardes gardaient l'entrée, elle tourna donc ses talons et quitta la ville, sans plus, hormis quelques nouveaux livres.

Après avoir quitté cette ville, Harmonie alla voir la personne vivante qu'elle aimait le plus, son père de cœur qu'elle surnommé Pouêt-Pouêt mais qui s'appelle en réalité ♥♪!?, comme elle le faisait tous les siècles. Ils ne firent pas mention du Royaume Champignon durant leur discussion, Harmonie avait d'autres choses qui lui tenait plus à cœur à raconter, et sûrement de même pour son ami de toujours.

Après son habituel passage, Harmonie retourna à l'Observatoire. Harmonie n'avait finalement fait rien de très notable ce jour là. Même si elle a découvert ce nouveau Royaume, elle a juste fait le tour comme elle l'a toujours fait. Lorsqu'elle était de retour chez elle, les Lumas l’accueillirent comme à leur habitude et commencèrent à attendre que leur mère dise ce qu'elle a fait sur Terre.

« Il semblerait que ce beau bout de terre sur lequel j'aime retourner est devenue un royaume. Je me demande bien comment cela va se passer maintenant. Je devrais peut-être surveiller cela de très près... »
« Ce n'est qu'un bout de terre sur une immense planète. Je ne vois pas pourquoi tu t'attarderais plus sur celui-ci que sur le reste de la galaxie... » fit un Luma marron
« Idiot ! Ça reste quand même sa terre natale ! Puis de toute façon, t'as pas d'ordre à lui donner ! » rétorqua un Luma bleu.
« C'était pas un ordre, c'était un conseil ! Et idiot toi-même, imbécile ! » cria le Luma marron
« Mon dieu... Calmez-vous tout de suite... Ne vous inquiétez pas, je veillerais toujours sur la galaxie, et surtout sur vous. Vous en avez ma parole. » fit Harmonie pour terminer cette querelle.


Chapitre 21 : L'ombre de la gardienne.

La grande famille reprit sa route et continua sa petite routine habituelle pendant un certain temps. Un temps qui pouvait se compter en siècle, vivre dans le vide de la galaxie fait que peu de choses se passent, mais ce n'était pas pour déplaire ni à Harmonie ni aux Lumas qui préféraient tous vivre à peu près calmement. Bien sûr, tout ne se passe pas de la même manière tout le temps, il y a tout de même des événements qui ont lui à l'Observatoire de temps en temps... Comme celui-là.

Durant les heures de sommeil de la famille, une ombre s'était infiltrée dans l'Observatoire. Que voulait-elle ? Nul ne le sait. Cette ombre faisait juste le tour de l'Observatoire. Un Luma orange au sommeil léger fut réveillé par le bruit de ses pas. Il sortit de sa chambre et alla voir ce qui se passait. Lorsqu'il tomba nez à nez avec l'ombre, il fut surpris puis dit :

« Maman ? Qu'est-ce que tu fais ? » fit-il à moitié endormi
« Oh, je suis donc arrivée durant vos heures de sommeil... Je me demandais où vous étiez tous passés... »
« Hein ? Qu'est-ce que tu racontes ? Bien sûr que ce sont nos heures de sommeil, c'est toi qui les a instaurées maman ! »
« Tu n'as toujours pas compris que je ne suis pas ta mère... ? Pourrais-tu plutôt me conduire à elle, s'il te plaît. » demanda l'ombre.
« T'y ressembles drôlement, c'est louche... M'enfin, tu devras attendre qu'elle se réveille. Elle a des journées bien chargées, j'veux pas qu'elle soit crevée ! »
« Bien, je vais attendre ici sagement, alors... »

Plusieurs heures passèrent, et la petite troupe se réveilla petit à petit, Harmonie la dernière. Lorsque cette dernière se réveilla, elle vit la quasi-totalité des Lumas anormalement regroupés autour du tableau devant le brasier. Se demandant ce qu'il se passait, elle s'approcha. L'humaine demanda aux Lumas de la laisser passer et en voyant ce qui se passait...

« Qu... Qui êtes vous... ?! » fit-elle, étonnée de voir cette ombre qui lui ressemblait étrangement.
« Bonjour, Harmonie. Je suis juste un clone cosmique à votre image... Le seul clone cosmique à cotre image. » répondit l'ombre.
« Un clone cosmique ?! J'ai entendu dire que ce sont des êtres qui veulent juste du mal à leur original ! Allez-vous en, si vous ne voulez disparaître ! » lance l'humaine.
« Mon dieu... Je sais bien que nous n'avons pas la réputation d'être des saints, mais je suis bien une exception, je vous le promet ! » dit le clone en levant ses deux mains.
« J'aimerais bien vous croire, mais c'est quand même dur à avaler, j'en suis navrée... »
« Pourtant c'est la vérité. Je n'ai des clones cosmiques que l'apparence. Sinon, je ne copie pas les mouvement de mon original quand je suis proche de lui, et j'ai aussi développé un pouvoir qui m'est propre. Je peux contrôler le corps de quelqu'un afin de le mener à son objectif. Cependant, son objectif sera moins beau au bout que si la personne se débrouille par elle-même. »
« Hum... Je vois... Une sorte de guide, quoi... »
« Tu devrais la croire maman ! Moi j'dis qu'elle dit vrai ! » s'exclama un Luma rouge.
« La vérité sort toujours de la bouche des enfants... Bien, je vous crois. Mais pourquoi êtes-vous venue jusqu'à moi ? »
« Eh bien, je souhaiterais mettre mes talents à votre service. Ou du moins les utiliser à votre nom pour quiconque a besoin d'aide pour une bonne cause. Mais je souhaitais aussi vous rencontrer, tout simplement ! »
« Bien, Guide Cosmique, j'accepte que vous utilisiez vos pouvoirs à mon service. Cependant, vous restez mon clone, et je reste Harmonie. Je ne veux donc pas que vous utilisiez mon nom à votre avantage, compris ? De plus, je vous laisse libre de déterminer qui a besoin de vous et qui n'en a pas besoin, même si je me permettrais quelques recommandations de temps en temps, si on se revoit. Dans tous les cas, enchantée de vous rencontrer ! » dit Harmonie.
« Guide Cosmique... ? Oh, c'est donc ainsi que je vais m’appeler... Pourquoi pas ! Bien, vu que je n'ai plus rien à faire ici, je me permet de vous quitter. A la revoyure, Harmonie ! »

Après cela, le Guide Cosmique devint une petite boule et s'envola au loin. Harmonie espérait ne pas avoir fait d'erreurs en la laissant s'en aller ainsi, mais elle avait confiance en le jugement des Lumas. De toute façon, les clones cosmiques, surtout seuls, ne sont pas si dangereux que cela, si celui-là venait à faire du mal à quelqu'un, elle se ferait vite envoyer balader.


Chapitre 22 : Le retour de la menace galactique.

Depuis la rencontre avec le Guide Cosmique, rien de nouveau a eu lieu. Cependant, Harmonie était récemment très souvent concentrée sur quelque chose de précis, laissant donc ses moment libres à jouer avec les Lumas de côté. Quelle était cette chose précise... ? Cette chose n'était autre que la raison première pour laquelle la dame céleste est devenue une gardienne galactique à la demande de Stella : le sceau du monstre !

Cela faisait maintenant trois mille ans que le sceau a été placé par l'effort combiné de Harmonie et de Stella et celui-ci menaçait de se briser à tout moment. Des fissures pouvaient déjà être visibles sur l'étoile qui sert de prison à la personne qui est enfermée dedans. Si une seule de ces fissures s'ouvrait, le monstre pourrait sortir. Cependant, il serait plus simple à sceller à nouveau que si l'étoile était totalement détruite. Pour cette raison là, Harmonie n'attendit pas pour se rendre au centre de l'Univers.

La gardienne galactique se plaça à proximité de l'étoile et débuta une phase de concentration intense. Combien de temps lui restait-il exactement avant que la créature ne se réveille ? Elle ne le savait pas. Lorsque sa magie était assez concentrée, Harmonie commença à dessiner une étoile avec sa baguette, dans le vide galactique.

« Oh, tu t'amuses à dessiner, maintenant ? Désolée, mais je ne compte pas te laisser faire ! »

Un rayon s'échappa de l'astre et se dirigea droit sur Harmonie. Surprise par une attaque si rapide, elle eut à peine le temps d'esquiver et fut frôlée par le rayon. Heureusement, elle n'avait rien. Le monstre, quand à lui, sortait de la même fissure que le rayon.

« Comme on se retrouve... Tu a enfin décidé de me servir de repas ? Attention à ta réponse... J'ai trèèès faim... »
« Je suis juste venue te chanter une berceuse pour que tu retournes sagement au lit. L'heure du dîner est déjà passée. »
« Ne te fous pas de moi, grognasse ! Je vais te faire souffrir... Te savourer, toi et ta souffrance... Puis viendra le tour de tes mômes... VIENS A MOI, NOURRITURE !! » cria la créature en fonçant sur sa proie, prise d'un coup de folie.

Le combat commença. Enfin, le combat... C'était vite dit. Harmonie passa tout son temps à éviter le monstre sans contre-attaquer. Elle ne voulait pas épuiser trop de son énergie, contrairement à son adversaire qui allait vite s'épuiser ainsi. Ce petit jeu dura quelques dizaines de minutes, jusqu'à ce que le monstre soit trop fatigué pour continuer.

« Aurais-tu atteint tes limites ? Bien, je vais donc te chanter une jolie berceuse pour que tu retourne dormir ! » dit Harmonie en mettant ses mains l'une dans l'autre à partir de son ''Bien'' et en souriant.
« Je... Vais... Te dévorer... Grr... »
« Retournes au lit, maintenant ! Étoile de Puissance ! »

Après ces mots, Harmonie leva les mains vers le hauts et invoqua une Super Étoile. L'étoile se dirigea vers le monstre tout en éjectant des petites étoiles magiques sur lui, pour l'endommager un peu plus. Quand la Super Étoile était assez proche et disparu en créant une explosion. Explosion qui propulsa le monstre dans sa prison stellaire. Harmonie, de son côté, avait recommencé à faire le dessin d'étoile qu'elle avait voulu faire avant l'apparition de la petite fille monstrueuse. Ce dessin est en fait le signe pour réparer et/ou activer le sceau. Lorsqu'elle activa le signe, elle attendit quelques minutes, le temps que l'étoile soit complètement réparée...

Après cela, Harmonie retourna à l'Observatoire de la Comète et le remit en route. Elle annonça ensuite aux Lumas qu'elle allait se reposer, ce combat l'avait beaucoup épuisée, elle était à bout de force... La gardienne galactique alla donc dans son lit, et le voyage reprit son cours normal...


Chapitre 23 : Un Luma bien dodu.

Comme à chaque fois qu'un événement a eu lieu, le temps continua son court sans chamboulement, sans rien de très spécial. Bien sûr, il ne sert à rien de raconter une routine ennuyante, jour par jour. En plus, cela serait beaucoup trop long. Bon, il y avait bien quelques incidents du même type le tout premier que Harmonie avait résolu en tant que gardienne galactique, mais ils ne valent pas la peine d'être racontés.

Quelque chose qui valait la peine d'être racontée était sa rencontre avec un nouvel ami. Un Luma très spécial. Qu'avait-il de si spécial ? Sa forme est la première chose qu'on peut remarquer chez lui. Il n'avait pas du tout la même forme que les autres Lumas. Ni même celle d'un Goinfre Luma. Sa forme pouvait être un mixte entre un humain et un Luma. Tandis que pour sa taille, il devait être à peine plus petit que Harmonie. En plus il avait un ventre qu'il aimait bien frapper comme un tambour de temps à autres. Enfin, il s'agit d'un Luma de couleur violette, une couleur encore plus rare que la couleur beige.

Pour ceux qui n'ont toujours pas reconnus, vous allez assez vite le reconnaître. C'était lors d'une autre journée galactique habituelle, près d'un système stellaire avec une étoile magnifique en son centre. Alors que Harmonie jouait avec des Lumas, un Luma avec qui elle ne jouait pas à ce moment-là vint la voir.

« Maman, y'a un vaisseau galactique à proximité de l'Observatoire. Il est habité par des Lumas et il semblerait que l'un d'eux veuille nous rendre visite ! »
« Oh ? Vraiment ? Bien, je vais désactiver le champ de protection de l'Observatoire et arrêter son avancée. Attendez un instant. »

Harmonie se dirigea vers le cœur de l'Observatoire de la Comète et fit les manipulations nécessaires pour arrêter complètement le déplacement de l'astronef ainsi que pour désactiver le champ d'énergie qui le protège des pierres que le vaisseau pourrait heurter en se déplaçant dans la galaxie. Le Luma qui voulait faire un tour vint sur le vaisseau dès que possible.

« Salut la compagnie ! Comment allez-vous ? » dit-il avec entrain.
« Bonjour. Je vais très bien, merci. Et vous donc ? » enchaîna Harmonie de son ton monotone.
« Je vais très bien, merci ! Alors c'est toi Harmonie, la femme qui guide les Lumas à travers toute la galaxie ? »
« Oui, c'est bien moi. Et vous êtes... ? »
« Je m'appelle Lubba ! Chef du vaisseau qui gravite juste autour du tiens. Et pas de manières entre nous, tutoies moi ! »
« Eh bien... Enchantée de te rencontrer, Lubba. Mais je m'attendais à voir un Luma, qu'est-ce que tu es donc ? »
« Je suis un Luma, pardi ! Bon, je ressemble peut-être pas aux Lumas habituels, mais c'est ce qui me rend unique ! En tout cas, cet engin sur lequel tu vis est sacrément bien fichu ! Il va plus vite que mon petit vaisseau alors qu'il a moins d'étoiles!
« Oh, juste un apport des connaissances technologiques que j'ai acquises au cours des millénaires à visiter des planètes en tous genres. Mais dis moi, il y a beaucoup de vaisseaux comme le tiens, qui voyagent dans la galaxie ? » demanda l'humaine au cheveux éclaircis par le temps.
« Beaucoup, je ne penses pas, mais il y en a. Par contre il y a aussi des vaisseaux habités par d'autres espèces plus ou moins hostiles, mais j'imagine qu'avec un astronef comme le tiens, tu ne risques pas d'être attaquée pendant que t'es en mouvement ! » fit Lubba, toujours aussi enjoué.

Ces deux personnes étaient de caractères tellement opposés... D'un côté on avait Harmonie qui n'exprimait pas d'émotions visibles, sûrement à cause de son écart avec les autres humains durant ces multiples millénaires, et de l'autre côté on avait Lubba qui étaient comme la personnification de la joie.

Leur discussion continua encore un très long moment, à parler de tous et de rien. On aurait dit deux amis qui ne se sont pas vus depuis très longtemps, alors qu'en vérité ils viennent juste de se rencontrer. Ce genre de discussion, Harmonie n'en avait plus eu depuis qu'elle avait quitté sa planète natale. Certes, elle parlait de tout et de rien avec son père de cœur chaque fois qu'elle allait le voir, mais... C'était différent. Peut-être parce qu'elle le considérait comme son père, et non pas comme son ami ? Enfin, après un certain temps de discussions sur tout et rien, un sujet de conversation spécial arriva sur place.

« Les Émeraudes Célestes ? Qu'est-ce donc ? » demanda Harmonie.
« Tu n'en as jamais entendues parlé ? Oh, j’imagine que les Lumas verts ne t'en ont jamais fait mention. Les Émeraudes Célestes sont des Super Étoiles de couleur verte qui n'apparaissent que en de très rares occasions. Je ne sais moi-même pas quand exactement elles apparaissent, mais les Lumas verts sont censés en savoir un rayon là-dessus. Personnellement je n'ai eu qu'un seul Luma vert sur mon vaisseau depuis que j'ai commencé à voyager avec des Lumas, et depuis il a quitté le foyer pour rejoindre les étoiles ! Toi qui en as quelques uns avec toi, tu peux leur demander. Il reste juste à savoir si cela t'intéresses vraiment de les collecter ou non. »
« C'est intéressant comme histoire... Même si leur collection ne m'intéresses pas vraiment, c'est une bonne chose à savoir. »
« Ah oui ! Autre chose que je dois te dire. Comme tu as l'air de prendre extrêmement soin des étoiles qui alimentent le vaisseau, tu n'as jamais dû expérimenter leur fin de vie. »
« Leur fin de vie ? » fit la dame céleste.
« Yep, lorsqu'une Super Étoile ou une Grande Étoile est vidée de son énergie, ce qui arrive par manque de soins reçus, elle s'éteint et se brise en éclats d'étoiles. Rassembler un certain nombre de ces éclats d'étoiles permet de recréer une Super Étoile ou une Grande Étoile, en fonction du nombre que tu rassembles quand tu décides de les faire fusionner. » expliqua le gros Luma.
« Oh ! C'est une chose cruciale à savoir, j'imagine ! Mais, comment peut-on les faire fusionner ? » demanda Harmonie.
« Il suffit de les compresser. Lorsque tu compresses deux éclats d'étoiles, ça en donne un plus gros, et quand tu en compresses plein, tu peux aller jusqu'à obtenir une Super Étoile, voire une Grande Étoile ! Elle est pas belle la vie ? » répondit Lubba, toujours aussi enthousiaste.
« Hum... Je vois. Cela me sera très utile à un moment, je pense. Même si en prendre soin leur permet de refaire leur stock d'énergie plus facilement, il y aura toujours un moment où ces étoiles seront à sec... » conclu l'humaine.
« Exactement ! Bon, je sais pas si t'as vu l'heure qu'il est, mais il faudrait qu'on continue notre virée galactique ! J'espère qu'on se reverra, Harmonie, c'est génial de discuter avec toi ! » termina le Luma violet.

Les deux nouveaux amis se dirent au revoir puis se séparèrent pour aller chacun de son côté. Se reverront-ils un jour ? Sûrement : l'Univers est beaucoup plus petit qu'il ne l'est réellement ! Retrouver quelqu'un se fait beaucoup plus facilement que nous pouvons le penser, à moins que le hasard soit réellement contre nous !


Chapitre 24 : Super Mario Galaxy !

Les siècles passèrent à nouveau, et notre époque était désormais atteinte. C'était a même pas dix ans d'aujourd'hui que un nouvel incident allait avoir lieu. C'était le jour du passage de Harmonie au Royaume Champignon. Quelques siècles auparavant, une fête a été organisée à l'honneur de ce que les habitants croyaient être une simple comète, alors qu'en réalité elle abritait toute une famille d'étoile dirigée par une humaine. On aurait pu penser qu'il s'agirait d'un passage ordinaire comme elle le faisait tous les cent ans mais...

Alors qu'elle méditait près du brasier, en train de vérifier l'état de la galaxie une dernière fois avant d'arrêter l'avancée de l'Observatoire pour faire un tour sur Terre, un Luma marron arriva en vitesse vers Harmonie et commença à crier.

« Harmonie ! Harmonie ! C'est urgent ! »
« Ah ! Que se passe-t-il ? J'étais en train de vérifier l'état de la galaxie... »
« On a un soucis ! Il y a quelqu'un qui est en train d'absorber la source d'énergie de l'Observatoire ! »
« Qui voudrait donc s'en prendre à l'Observatoire ? Il n'y a rien de spécial à prendre ici... »
« A en juger la tête de leur chef, il s'agit du roi des Koopas. Et il est en train de nous voler les Super Etoiles ! »
« N'ont-ils pas mieux à faire qu-Ouah !! »

Harmonie ne put pas finir sa phrase. Les étoiles ont été enlevée du brasier à une telle vitesse, que l'Observatoire de la Comète fut arrêtée dans son avancée instantanément. En réaction à cette perte d'énergie, les différents dômes de l'Observatoire furent scellés un à un et la lumière du brasier disparu, rendant l'astronef comme endormi... Harmonie pu voir les personnes qui étaient derrières cela... Le roi des Koopas et ses sbires.... Après cela, elle s’effondra au sol, désemparée.

« Que faire, maintenant... ? Nous n'allons être bloqués ici le restant de nos jours, maintenant... »
« Ne t'inquiètes pas, maman ! Je vais trouver quelqu'un qui pourra nous aider !! » fit un jeune Luma de couleur beige.
« Dans ce cas là... Retrouves le héro du Royaume Champignon, et... Fais en sorte qu'il aille sur cette planète... » demanda Harmonie.

Cela prit un certain temps avant que ce fameux héro n'apparaisse. Il s'agissait d'un petit homme aux allures de plombier qui n'avait l'air de ne rien avoir de spécial. Pendant qu'il dormait à cause d'un choc qu'il a du subir récemment, le Luma beige expliqua tout à sa mère, puis alla le retrouver. Lorsque le plombier passa une petite épreuve de cache-cache avec trois Lumas, Harmonie décida d'apparaître sous ses yeux.

« Cela fait maintenant un moment que je vous observe depuis ce lieu... Le portail céleste... Mon nom est Harmonie... Je suis la vigie des étoiles. Pour retrouver celle qui vous est chère, vous aurez besoin du pouvoir de voyager à travers l'univers... » Harmonie fit venir le Luma beige. « Je vous confie ce Luma. » Le Luma entra ensuite en l'homme qui leur faisait face, puis Harmonie continua son discourt. « Tout comme vous, un grand malheur s'est abattu sur nous... A l'aide de ce Luma, vous devez sauver nos amies les Grandes Étoiles ! Que les éclats d'étoiles vous protègent...

Après ces mots-là, Harmonie disparu pour retourner à l'Observatoire. Elle espérait que ce jeune homme serait capable de réunir toutes les Super Étoiles et toutes les Grandes Étoiles afin de pouvoir aussi bien sauver l'être qui lui est si cher, mais aussi pour permettre à Harmonie de repartir. Lorsque le héro choisit par le Luma arriva, Harmonie fut alertée sur le champ par les Lumas. On pouvait voir une Grande Étoile voler autour de l'Observatoire, avec cet homme juste derrière lui. Après être arrivé sur la piste d'atterrissage, le petit homme fut déconnecté de l'étoile, faisant maintenant qu'il n'était plus soumis à la gravité de l'étoile, mais à celle de l'Observatoire. L'étoile, quand à elle fonça dans le brasier éteint. Il doubla de taille et se remit à luire.

« Le brasier flamboie à nouveau. Il ne brille encore que de la faible lumière d'une étoile de classe 6, mais cela devrait suffire à rassurer les Lumas. » dit le Luma marron
« Tout cela est grâce à vous et à la Grande Étoile que vous avez sauvée...Le peuple des étoiles est tellement important à mets yeux, ils sont comme ma famille... » dit Harmonie à l'humain en salopette avant de se retourner vers lui. « Bienvenu sur l'Observatoire de la Comète. C'est ici notre domaine, au peuple des étoiles et à moi...

Après cet accueil, Harmonie expliqua les événements qui ont mené à l'état actuel dans lequel se trouve bloqué l'Observatoire de la Comète. Elle parla aussi du lien entre ceux qui ont kidnappé la bien-aimée du plombier et ceux qui ont volés l'énergie de l'Observatoire... Il s'agissait en réalité d'une seule et même personne. Après cela, la gardienne demanda à son invité s'il voulait bien les aider à retrouver l'énergie stellaire qui leur a été volée. Le Luma marron ajouta que s'ils avaient assez d'énergie, l'Observatoire pourrait retrouver ses capacités d'astronef et se lancer à la poursuite de leur ennemi.

Ayant accepté d'aider Harmonie et les Lumas, Mario, l'homme en rouge, parti à la recherche des Super Étoiles et des Grandes Étoiles. Ce fut une quête longue et épuisante, mais il put atteindre le bout de cette mission. Lorsque toutes les étoiles furent réunies, Harmonie put à nouveau activer l'Observatoire de la Comète et se diriger vers le centre de l'Univers... Là où était tapis le voleur d'étoile et où était retenue l'être qui était cher à Mario. Harmonie n'assista pas à la bataille finale, mais elle assista à la catastrophe qui s'en suivit... Une explosion retenti, puis un trou noir gigantesque apparu...

« Que se passe-t-il ?! »
« Un trou noir gigantesque vient de se former et menace d'aspirer tout l'univers ! »
« C'est bien ce que je craignais... Le monstre vient de lâcher toute sa puissance, il semblerait... N'y a-t-il rien que nous pouvons faire contre cela ? »
« … Bien, on n'a pas le choix ! Lumas, en avaaaant ! » lança le Luma marron qui se propulsa en direction du trou noir.
« Qu'est-ce que... ? Chocosta ! Les Lumas ! Que faites-vous ?! »
« On va utiliser nos pouvoirs pour empêcher l'Univers d'être détruit totalement ! Au revoir maman ! »

Harmonie voyait les Lumas foncer dans le trou noir un à un. Des lumières apparaissaient autour à chaque Lumas qui étaient entré en contact avec l'origine de la catastrophe, tandis que l'Observatoire de la Comète était en train de partir en morceau, aspiré par le trou noir avec tout le reste de l'Univers... Mais si les Lumas sauvent l'Univers ainsi... Le monstre que Harmonie avait scellé à plusieurs reprises par le passé serait lui aussi sauvé...

Elle devait aussi agir, avant qu'il ne soit trop tard. Harmonie se prépara comme elle le faisait à chaque fois qu'elle allait sceller la créature, puis commença à faire le signe du sceau. En même temps de faire cela, la gardienne sentit que quelqu'un d'autre agissait avec elle. C'était Stella, celle qui lui a donné le titre de gardienne galactique. Elle tient aussi à maintenir la galaxie en vie... Harmonie mit toute sa magie dans le sceau, et l'envoya en direction du monstre...

Le trou noir, lui, continuait de toute absorber... Le pouvoir des Lumas allaient bientôt montrer son efficacité. « C'est donc ainsi que le cycle de la vie se fait... On efface tout et on recommence à zéro, ou presque... » pensa-t-elle, avant d'être elle-même aspirée dans le trou noir. Elle y vit une lumière aveugle, puis entendit le cri des Lumas, le même cri que ceux qui se transformaient. Harmonie se retrouva dans un couloir de lumière, face à Mario... On pouvait entendre des cris de bébés derrière Harmonie...

« De nouveaux bébés étoiles sont nés. Un jour, ils formeront sûrement une nouvelle galaxie... Lorsqu'une étoile s'éteint, elle se brise et vole en éclat... Puis, lorsque ceux-ci s'amassent, ils forment une nouvelle étoile... Et le cycle de la vie recommence. Cependant, ce n'est jamais tout à fait la même étoile... Et ainsi... »

Harmonie n'avait pas finit sa phrase... Il était temps pour Mario de se réveiller... Et de découvrir la nouvelle galaxie... Malgré la distance qui séparait les deux humains, l'homme en rouge put entendre une dernière fois la voix de Harmonie.

« Chaque nouvelle vie qui naît hérite de la mémoire des éclats d'étoiles... C'est aussi le cas pour vous. »

Le Royaume Champignon faisait la fête. Les habitants pouvaient enfin fêter le passage de la comète comme il se doit... Le monde a été sauvé in extremis grâce à la volonté des Lumas. Un grand malheur venait d'être évité.

Harmonie, de son côté, regardait une dernière fois sa planète natale, depuis le Portail Céleste. Elle pouvait désormais continuer sa route à travers la galaxie, grâce à l'aide de Mario, et aussi de son frère, Luigi.

« Merci... Depuis les lointaines étoiles, je continuerais de veiller sur vous... »

Après ces derniers morts, elle se retourna et retourna vers l'Observatoire. D'un bond majestueux, elle s'envola et, avec sa magie, elle remit l'Observatoire en marche. Une aventure venait de se terminer, mais ce n'était que le début d'une nouvelle vie pour Harmonie, au sein du Royaume Champignon...


Chapitre 25 : De belles aventures avec de nouveaux amis !

Depuis ces événements, Harmonie a été beaucoup plus proche de sa planète natale qu'elle ne l'a été en plusieurs millénaire. Elle fut, par des moyens jusque là inconnus, invités par les plus grandes personnalités sur Royaume Champignon pour participer à divers événements très réputés sur ce continent. Courses de karting, concours de golf, jeux de plateaux à taille humaine, et bien d'autres encore !

Cependant, elle a aussi été de nouveau attaquée par Bowser, le roi des Koopas, lorsque celui-ci avait prit pour cible un autre vaisseau qui voyageait dans l'espace : celui de Lubba, à qui il a volé toute l'énergie stellaire. Cette fois-ci, les dégâts furent quasi-inexistants, Mario et Luigi étant intervenus à temps, et aucune étoile n'a été transformée en trou noir. Lorsque le duo de frères avait accompli l'ultime épreuve de la galaxie, elle vint en personne sur le vaisseau Mario afin de les félicité, mais elle en profita aussi pour passer un peu de temps avec son vieil ami Lubba.

Malgré toutes ces rencontres qu'elle a faites, il y avait une toute légère sensation de manque qui persistait dans son cœur... Elle en connaissait l'origine... A cause des événements qui ont eu lieu, elle n'a pas put voir son père de cœur, Pouêt-Pouêt, et c'était à chaque sa partie favorite de ses visites sur Terre.


Chapitre 26 : Une histoire en pleine construction.

Maintenant, c'est le présent. Ou du moins, un passé très proche. De ce moment là à aujourd'hui, Harmonie n'aura pas quitté le Royaume Champignon... Pour une raison inconnue, l'Observatoire de la Comète avait dévié sa trajectoire pour retourner sur Terre par lui-même. Ni les Lumas, ni Harmonie n'avaient remarqué ce changement soudain. Il ne le remarquèrent que quand il s'arrêta tout seul...

Ayant un mauvais pressentiment, Harmonie descendit sur Terre pour enquêter un peu. Une jeune fille qui répondait au nom de Maka Albarn lui parla de la libération d'un monstre qui inquiétait beaucoup cette dernière. La gardienne galactique se demandait si cela n'était pas la raison pour laquelle l'Observatoire l'a ramenée ici... Par la suite, elle fit la rencontre d'une jeune fille qui était en vérité la petite sœur disparue de la princesse Peach, la gouvernante actuelle du Royaume Champignon.

Par malheur, la jeune femme infecta sans le savoir et sans le vouloir Harmonie d'une maladie qui était surtout appelée une malédiction. Les effets de cette malédiction étaient aléatoires et sur Harmonie ils se traduisirent par une amnésie totale, ou presque, lorsqu'elle était avec Luigi. Par la suite, elle fit une rencontre qui restera à jamais gravée dans son cœur... Même si le jour de cette rencontre, elle était plutôt méfiante à cause de la relation que cette personne entretenait avec Luigi qui était la seule source de confiance de Harmonie lors de son amnésie. La personne qu'elle venait de rencontrer était Waluigi, un grand hommes très maigre et pas forcément physique attirant. Cette rencontre c'était peut-être mal passée, mais le meilleur entre ces deux-là allait venir plus tard.

Par la suite, le remède à cette malédiction fut découvert. Lorsque les trois parties de ce remède furent retrouvé, un groupe de personne dans lequel se trouvait Harmonie allèrent combattre l'origine de la malédiction et ils purent l'éliminer avec brio.

La paix était revenue dans le Royaume, et Harmonie n'avait visiblement aucunes raisons de rester sur Terre. Alors pourquoi est-elle restée ? La raison peut paraître complètement bête, mais c'est bien celle-là : Harmonie s'était attachée aux gens qui vivaient au Royaume Champignon et voulait rester sur Terre aussi longtemps que son rôle de gardienne galactique le lui permettrait... De plus, il semblerait qu'elle ait trouvé quelqu'un qui avait attiré son attention...

Waluigi. Tel était le nom de la personne qui avait attirée l'attention de la gardienne galactique. Il n'avait visiblement rien de spécial. On aurait juste dit un petit voyou qui cherchait les embrouilles partout, mais c'était complètement faux... C'était juste un jeune homme en manque d'affection et qui était très tenace. Harmonie trouvait cela très courageux de sa part de continuer à la suivre malgré la manière avec laquelle elle l'avait rejetée pendant qu'elle était amnésique. Cependant, elle voulait aussi voir si il avait aussi les capacités de l'aider dans son rôle de gardienne et décida de lui faire passer quelques épreuves... Des épreuves pour obtenir le cœur de la mère des étoiles, de la gardienne galactique mais surtout... d'une femme qui a déjà été sévèrement déçue par le passé.

Que lui réserve l'avenir ? Nous allons bien voir cela ! La suite de l'histoire attend encore pour être écrite !!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: Les étoiles brilleront pour toujours grâce à leur gardienne...   Mar 20 Oct - 19:27

Sommaire de l'histoire :


  • Chapitre 1 : La naissance d'une étoile.

  • Chapitre 2 : Notre belle étoile veille sur nous...

  • Chapitre 3 : Mère et fille font la paire.

  • Chapitre 4 : Les fantômes ne font pas que du mal.

  • Chapitre 5 : On t'aimera toujours!

  • Chapitre 6 : Quand le père s'en mêle...

  • Chapitre 7 : L'amour, le véritable amour.

  • Chapitre 8 : Quand plus rien ne va...

  • Chapitre 9 : La baguette maternelle.

  • Chapitre 10 : Départ pour les étoiles !

  • Chapitre 11 : Une nouvelle famille.

  • Chapitre 12 : L'Observatoire de la Comète

  • Chapitre 13 : Une superbe étoile.

  • Chapitre 14 : Cela faisait longtemps, Pouêt-Pouêt !

  • Chapitre 15 : La fleur de l'amour.

  • Chapitre 16 : Une étoile grandiose.

  • Chapitre 17 : Le monstre galactique.

  • Chapitre 18 : Une magie d'un éclat stellaire

  • Chapitre 19 : L'Observatoire de la Comète V2.0.

  • Chapitre 20 : Bienvenu au Royaume Champignon !

  • Chapitre 21 : L'ombre de la gardienne.

  • Chapitre 22 : Le retour de la menace galactique.

  • Chapitre 23 : Un Luma bien dodu.

  • Chapitre 24 : Super Mario Galaxy !

  • Chapitre 25 : De belles aventures avec de nouveaux amis !

  • Chapitre 26 : Une histoire en pleine construction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rayman
« Guerrier au Cœur Pur »
« Guerrier au Cœur Pur »


» Messages : 2673
» Pièces : 658
» Localisation : Croisée des Rêves
» Age : 21



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Rayman
Classe: Gardien
Boite à objets:



MessageSujet: Re: Les étoiles brilleront pour toujours grâce à leur gardienne...   Mar 20 Oct - 19:52

Très sympa ce sommaire je crois avec un code particulier tu peux faire en sorte si on clique sur un chapitre ça renvoie sur le chapitre mais soit ;).
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Plum ❅
✬ Snow Princess ✬
✬ Snow Princess ✬


» Messages : 19540
» Pièces : 1526
» Localisation : N'importe où
» Age : 26



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Plum
Classe: Princesse des Neiges
Boite à objets:



MessageSujet: Re: Les étoiles brilleront pour toujours grâce à leur gardienne...   Mar 20 Oct - 19:55

Très belle fiche en tout cas c'était long à lire xD J'aime bien l'idée de sommaire ^^

Allez tu es validé ;-)


« Étoile des Neiges»
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Les étoiles brilleront pour toujours grâce à leur gardienne...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les étoiles brilleront pour toujours grâce à leur gardienne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mushroom Kingdom  :: Avant le rpg :: Les fichettes :: Fiches validés-
Sauter vers: