Partagez | 
 

 Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ahvili


» Messages : 47
» Pièces : 285
» Localisation : Qu'es7-ce que j'en sais ?!
» Age : 17





MessageSujet: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   Lun 6 Juin - 23:50



Re7enez jus7e AU MOINS ça.



Nom : Almere
Prénom : Ahvili
Âge : 7 révolutions solaires (environ 15 ans)
Race : Troll
Camp : Neutre à tendances bonnes
Groupe : Strangers



Ouvrez les yeux, ça ira BIEN PLUS VI7E


pour nous 7ous, croyez-moi.


Enfin, c'es7 pas comme si j'avais le choix. Remerciez-moi si vous ê7es aveugle. Ah bah non, vous pourrez pas lire non plus. Fuck. Alors pourquoi vous demandez une descrip7ion à L'ECRI7 quand il suffi7 de me regarder ??????? La logique d'ici m'échappe.


Sur Alternia, planète d'un univers antérieur au notre, chaque troll a la peau grise, et Ahvili n'y fait pas exception! Ses yeux jaunes/orangés et ses cheveux noirs sont également des spécificités de son espèce. De faibles nuances couleur lime (citron-vert) sont cependant visibles, et ce pour une explication toute simple : c'est la couleur de son sang. En effet, cela se reflète même dans les cheveux. Son nez n'a pas grand chose de particulier, bien que certains le qualifie comme mignon (ce qu'il renie) et ils possèdent des dents plutôt aiguisées, ce qui à nouveau n'avait rien de très surprenant sur sa planète.

Bien qu'il soit ici camouflé, il ressemble dans ses habits de tous les jours à ceci.

Spoiler:
 

Ses cheveux sont assez longs pour un garçon, possédant plusieurs mèches rebelles, et comme chaque troll il possède des cornes oranges : celle à sa gauche faisant une sorte de 7, celle à sa droite un arc courbé vers l'intérieur. Ce sont des tailles plutôt moyennes pour son espèce. Sur son t-shirt noir est dessiné un symbole de couleur lime : de là où il vient, chacun a un emblème différent de la couleur de son sang.

Depuis son arrivée au Royaume Champignon, il dût toutefois revêtir un autre habit pour des circonstances qui seront expliquées plus tard. Il s'agit d'un simple sweat à capuche marron. Malgré ce changement vestimentaire, il gardait son jean bleu-gris et ses baskets basses rouges.

Comme détail physique particulier, on peut noter une cicatrice au front, invisible à cause/grâce à ses mèches, ainsi que sa taille légèrement en dessous de la moyenne pour son âge.






Vous faîtes des dossiers sur les gens


ici, commen7 ça se passe ???????


Ca en devien7 assez creepy....... E7 NON, JE REFUSE QUE VOUS RES7IEZ PLUSIEURS JOURS AVEC MOI POUR E7UDIER MON COMPOR7EMEN7.


Alors, hum, Ahvili. C'est quelqu'un qu'on pourrait qualifier de... presque constamment énervé ? Il y a toujours un truc qui ne va pas pas, et ce même lorsque tout se passe pour le mieux. Si quelque chose chez vous ne lui plaît pas, il ne se gênera pas non plus pour le dire : la franchise, c'est très important, il déteste devoir mentir lorsque ça concerne les autres. Quand c'est pour lui par contre, ça c'est autre chose... Il est aussi très susceptible : quand on commence à l'énerver, il essaye d'avoir de la répartie, mais la plupart du temps ça ne fonctionne pas, ce qui aggrave sa colère.

Difficile donc pour lui de se faire des amis ! On ne peut pas dire qu'il en ait effectivement des masses, mais ces quelques personnes sont les plus importantes à ses yeux. Lorsqu'il s'agit d'amitié, Ahvili est prêt à n'importe quoi. Il tient beaucoup à leur bonheur, même s'il ne le montre pas et n'arrête pas de leur crier dessus. C'est pour le bien de ces idiots. Ainsi, on le considère souvent comme un leader terriblement efficace, ce dont il ne se plaint pas. Il aime se vanter devant les autres pour paraître puissant et respectable, bien qu'au fond il ne le pense pas vraiment.

Ses points faibles ? Mis à part son humeur grumpy, le jeune troll est très naïf. Vous pouvez lui faire croire n'importe quoi en insistant un peu, et ce même avec les choses les plus improbables. Bon, il se méfiera peut-être un peu car forcément ce ne sera pas la première fois qu'on se moque de lui, mais ça marche la majeure partie du temps. Ahvili aime aussi jouer aux héros courageux, car c'est classe selon lui, mais confronté à une situation dangereuse... il prend ses jambes à son cou et part en criant. Oui, il est peureux, PROBLEM ? Il n'est pas suicidaire non plus ! Enfin, encore une fois, lorsque cela concerne ses amis il ne réfléchit même pas au danger de mort ou non et fonce. Il est peut-être un peu stupide au fond...

C'est dans l'art et la musique que le jeune troll se réfugie. Descendant d'un grand virtuose, il a hérité de son talent et de son ingéniosité. Le gamin râleur et énervant à n'en pas finir devient alors une tout autre personne, sensible et pleine de compassion. Oui, c'est là sa véritable nature, bien qu'il ne veuille pas le reconnaître. Ahvili est extrêmement émotif, chose qu'il cherche à cacher à tout prix, faisant que lorsqu'il demande à être seul il est très probable que ça soit pour pleurer. Il peut aussi verser une larme en public, mais il ne l'admettra pas pour le moins du monde. Il souhaite conserver cette image de personne inatteignable à tout prix.

Ce qu'il déteste ? Bon, il n'aime pas grand chose ou du moins en apparence, mais il y a bien certains trucs qu'il ne supporte absolument pas. A savoir : les blagues sur sa taille, qu'on lui mente, qu'on lui donne des ordres, qu'on le prenne pour un con, tous les propos rabaissants pour lui en fait, qu'on menace ses amis, l'injustice et les seaux. Ces derniers ont une connotation sexuelle dans leur mode de vie, leur présence le met très mal à l'aise. Lorsqu'il écrit/parle, ses « T » sont remplacés par des « 7 », sa ponctuation et ses smileys tournant également autour de ce chiffre. "Vous voulez un exemple 7an7 qu'vous y ê7es ???????" =_______=




Ok, là ça devien7 VRAIMEN7 suspec7.


Sérieusemen7. Qu'es7-ce que vous faî7es de 7ou7es ces infos ? A QUOI CA VOUS SER7 DE CONNAI7RE LE MOINDRE DE7AIL SUR MOI ??????? Aucun respec7 de la vie privée ici, bravo. Je vous applaudis ironiquemen7. *clap. clap. clap. clap. clap. clap. clap.* Vous ê7es officiellement le royaume le plus CHIAN7 de tout l'univers. 7ou7es mes félici7a7ions.


Son arme a un look assez... spécial. Je vous laisse juger par vous même. (Excusez le dessin vite fait par contre. x3)

Spoiler:
 

On pourrait la décrire comme un mélange entre une hallebarde et une faux. Son manche est marron et les lames sont rayées de manière tricolore (orange, vert et blanc). La partie hallebarde comporte cependant du noir à la base, et au sommet du manche se trouve une sorte de diamant, noir également. Mais franchement, quel imbécile se baladerait avec un truc pareil dans la rue ?! Non, il fallait bien entendu un moyen pour l'avoir constamment sur soi sans qu'elle ne devienne encombrante !

En plus d'être une arme, elle pouvait également servir d'instrument à musique, plus précisément de piano/clavecin, violon et guitare électrique. Pratique, non ? Il suffisait de maintenir une pression invisible à l'oeil nu, puis d'effectuer un geste vif pour la changer en arme. Pour les instruments, il fallait deux pressions pour le piano, trois pour le clavecin, quatre pour le violon et cinq pour la guitare électrique. Il chérit énormément cet héritage de son ancêtre, rénové par un « ami ».

Après, on ne peut pas dire qu'il ait des noms d'attaques à proprement parler... Franchement, ça sert un peu à rien. T'attaques, tu défends, tu esquives ou au pire des cas tu fuis et puis c'est tout ! Cette arme lui servait surtout lorsqu'il partait en aventure RP avec ses amis, et jamais personne n'a cherché à donner de noms à ses attaques. Même sans nom, ça peut avoir la classe.

Il a bien cependant une capacité spéciale... ce qui a mené à ce qu'on veuille exterminer ceux de son sang (plus de détails dans l'histoire). Il possède en effet une certaine habilité à apaiser les gens les plus enragés, même les tueurs fous : tout le monde. Ce pouvoir, en apparence assez banal, peut s'avérer aussi bien sauveur que destructeur. Il ne faut pas l'utiliser à la légère, ce n'est que soit en extrême recours, soit en danger de mort qu'il est prêt à s'en servir. Influer sur les sentiments des autres n'est jamais bon... Même si la tentation de pouvoir changer le monde est grande.

Pourquoi l'utiliser si rarement ? Eh bien, disons qu'à faibles doses, les risques sont peu élevés, mais si l'on commence à vouloir contrôler des dizaines voire des centaines de personnes à la fois, les répercutions sur son propre comportement peuvent être dangereuses. Certains ont même sombré dans la folie, et cela peut influencer sa descendance. Bien qu'il ne le sache pas, l'ancêtre d'Ahvili fut concerné par cela : il n'en était pas devenu fou, mais une rage immense s'était accumulée jusqu'à éclater lors de sa mort (aux circonstances inconnues). Cela pourrait expliquer sa mauvaise humeur, mais ce n'était pas quelque chose de rare pour ceux de son sang.




- Brisement du 4e mur -


Juste avant le gros morceau de texte que je vais vous pondre.


Pseudo ? ♥♪!? ! =D
Votre Âge ? 16 ans aujourd'hui même !
Fille ou garçon ? ♀_♀
Pour vous Mario est ? Un prénom d'origine italienne.
Comment as tu connu le forum ? Il est venu à moi.
Ton avis sur le forum ? Je vais le rendre encore plus trashy. <3333333
Une dernière chose à dire ? Je suis désolée.




Ok, 7rès bien. Vous voulez du 7ex7e ?


Eh bien, d'accord. Vous l'aurez voulu. Ne venez pas vous plaindre après si ça vous prend 3h pour 7ou7 lire. C'es7 une version RACCOURCIE en plus.


....... Bon ok, vous me faî7es vachemen7 pi7ié quand même. Je vais vous faire un sommaire. Cliquez sur le chapi7re que vous souhai7ez lire et HOP, MAGIE ! Vous y serez ! Je sais, je sais, je suis génial, ne me remerciez pas c'es7 7ou7 à fai7 normal.


SOMMAIRE :


Prologue : Alternia
Chapitre I : Partons à l'aventure ! ♪
Chapitre II : La fin du monde tel que nous le connaissons
Chapitre III : DEPUIS tout CE temps...
Chapitre IV : Fuir à 7ou7 prix
Chapitre V : Bienvenue-chez-moi
Chapitre VI: Even in D.E.A.T.H.
Chapitre VII : Un nouveau dépar7


******************************************


Prologue : Alternia





Dans un univers autre que le notre existait une planète du nom d'Alternia. Accompagnée de ses deux lunes verte et violette, celle-ci était le foyer d'une espèce similaire à la notre : les Trolls. Cependant, ce serait mentir de dire qu'ils vivaient en parfaite harmonie... En effet, depuis toujours, ce peuple subissait la tyrannie des hauts-sangs. Laissez-moi vous expliquer...

Les trolls étaient classés selon la couleur de leur sang. Entre rouge et vert-clair, ce sont les « Lowbloods », des bas-sangs, les personnes les plus basses dans la hiérarchie. Celles-ci sont dotées de pouvoirs psychiques, variant selon la couleur de leur sang. A partir du vert jusqu'à turquoise, on trouve ensuite les « Midbloods», des mi-sangs. Ces derniers n'ont pas de compétences particulières, ce sont les plus banaux, bien qu'il y ait encore des exceptions selon la couleur. Puis enfin les « Highbloods », des hauts-sangs, allant du bleu au rose. Ces trolls-ci exercent une grande autorité, comme une forte pression sur le peuple. Avec cette capacité, ils peuvent régner en toute tranquillité sur la planète. Les plus hauts d'entre eux vivent sous l'eau et constituent une extrême minorité de la population. Le troll au sang fuchsia est destiné à en être l'empereur.

C'était une nuit de pleines lunes, ce qui pouvait être perçu aussi bien de bon que de mauvais augure. Près d'un petit lac, on pouvait entendre en provenance d'une ruche (maison, mais là-bas c'est ruche) isolée le bruit d'un instrument. Quelqu'un devait jouer du piano...

En ce 6ème périgée bilunaire équinoxe de la 6ème saison sombre, se fêtait le larvversaire d'un jeune troll. Quel était son nom ? Eh bien, normalement vous devriez le savoir si vous aviez lu la première partie de la fiche. Ahvili venait d'avoir sept révolutions solaires alterniennes, chiffre qu'il attendait depuis longtemps car il aimait bien le 7. Bref, ce n'était pas un jour comme les autres ! Malheureusement... En effet, les larvversaires ont toujours été des journées pourries, servant à se lamenter sur à quel point son existence était misérable. Et ça, même le 7 ne pouvait pas le lui faire oublier. Enfin, il voulait que cette journée passe vite et qu'il n'y pense plus. C'était donc ainsi que, comme chaque jour, il allait s'amuser à RP avec ses amis d'internet.

Le RP était le passe-temps favori des enfants trolls : ils trouvaient généralement des trésors durant leurs expéditions, ce qui les amenait à avoir de quoi vivre. Bien sûr, tout cela restait très dangereux. Ah bah oui, ils faisaient leurs RP pour de vrai bien entendu ! Le faire derrière un écran était également possible, mais le vivre était bien plus palpitant ! Et hum, ils n'avaient pas vraiment le choix. Un jeu appelé FLARP (Fatal Live Action Role Playing) était d'ailleurs en cours de développement ! A suivre...

Il y a plusieurs dizaines voire centaines de révolutions solaires, les adultes furent bannis et obligés de s'exiler dans l'espace suite à une grande Révolution. La planète fut donc exclusivement réservée aux enfants. Au final, ça ne changeait pas grand chose : le concept de parents n'existait pas. Laisser un adulte à côté d'un enfant finissait la plupart du temps en bain de sang. Oui, c'était une espèce très violente.

Ce serait vraaaaaaaiment long de tout expliquer, mais pour résumer les trolls naissaient sous-terre des mothergrubs sous forme de larves, et passaient ensuite des épreuves mortelles pour prouver qu'ils étaient assez forts pour survivre dans ce monde. Très peu d'entre-eux parvenaient à la surface. Un monstre intelligent, un lusus, choisissait ensuite un enfant pour l'élever, comme un tuteur.

Une guerre avait cependant éclaté il y a quatre révolutions sur le territoire où se déroule notre histoire. Elle fut très brève, mais les dégâts très importants. Plus de la moitié de la population de la région avait été tuée, beaucoup de ruches furent détruites, et surtout presque tous les lusus étaient morts. Ce genre de choses arrivait fréquemment. Ahvili fut concerné par cela : son lusus mort, il dût entièrement reconstruire une ruche à partir des débris de la guerre.

Bref, le jeune troll s'arrêta de jouer : il devait se mettre en route. Cependant, ça serait du suicide de sortir sans être armé. Il alla donc derrière son piano et appuya sur la pression arrière : aussitôt, il se changea en baguette de chef. Ce système pouvait être impressionnant au premier abord, mais il s'y était vite habitué. Cet objet très spécial pouvait se changer en instrument de musique et même en une arme ! Une sorte de faux et d'hallebarde à la fois (une hallefaux disons). Il remercie d'ailleurs son ami Henrir pour l'avoir rénové lors de sa découverte. Enfin, ami, il valait mieux éviter ce terme, c'était chez eux un synonyme pour ennemi.

Ahvili s'entendait très bien avec Henrir, mais sans pour autant le considérer comme un moirail. Un moirail était un des quatre types de romance chez les trolls. La moirallegience, pour faire très simple, c'était comme avoir un meilleur ami, mais dans le sens où l'un était le gardien de l'autre, et ce dans les deux sens : on s'entre-protégeait, en somme.

Ahvili étant de sang lime, sa capacité spéciale était d'apaiser les trolls les plus violents, donc les hauts-sangs. Ce pouvoir faisait de lui un très bon moirail avec eux, d'où sa relation avec un autre troll appelé Dafnis. Il était... spécial, mais attachant. Il suffisait juste de ne pas être phobique des clowns, et mieux valait ne pas l'être dans leur monde. Des personnes haut placées qu'on appelait les subjugglators étaient au service de l'impératrice.

Ils étaient uniquement de sang violet, et comme tous ceux de leur sang ils formaient une sorte de religion sectaire flippante basée sur les juggalos et l'adoration pour une boisson : le Faygo. Ils en étaient drogués, mais ils avaient au moins besoin de ça pour ne pas devenir complètement fous et tuer tout le monde. Comme ce n'était pas non plus très efficace, le gouvernement cherchait un moyen pour mieux contrôler les excès de colère, voire manipuler tous les trolls tant qu'ils y étaient...

Bien, il était tant de commencer la nuit. Les autres allaient s'impatienter. Il avait envie que cette journée se termine, et rapidement : son larvversaire le mettait de mauvaise humeur. C'était juste un mauvais moment à passer...


******************************************


Chapitre I : Partons à l'aventure ! ♪




Le jeune troll sortit de sa ruche et s'avança vers le QG de son groupe. Personne n'avait pensé à se servir de ces ruines perdues pour en faire sa propre demeure, alors ils en avaient fait leur base et entrepôt pour les trésors. Ce n'était pas très loin, un bon quart-d'heure à pied de chez lui pour y parvenir.

Pourquoi sortir la nuit ? Tout simplement car sortir le jour était très, très dangereux. Les rayons du soleil alternien étant bien trop puissants pour les trolls, ils pouvaient devenir aveugles rien qu'en les regardant. Il y avait quelques exceptions, notamment ceux au sang jade comme son amie Elenar, mais cette fille était bizarre de toutes façons.

Arrivé au repaire de son groupe, Ahvili remarqua que Dafnis était déjà là et attendait, tenant d'une main sa canette de Faygo et de l'autre la main de Tismet, sa matesprit. Sa petite amie pour faire simple.


DAFNIS : sAlUt, t'Es En rEtArd cOnnArd.
AHVILI : Eh, commen7 ça en re7ard ???!!!! Y a jamais eu d'horaires que je sache ! è_______é
TISMET : Ooh çaa vaa, voouus alleez paas coommeenceer voouus deeuux !! Voouus êêtees mooiiraaiils oouuii oouu noon ?? ==w==


Tismet, agacée, retira sa main de Dafnis et fit la moue. Elle détestait les disputes.

DAFNIS : mAIs Euh... c'EtAIt jUstE UnE pEtItE pIqUE hAbItUEllE EntrE nOUs, rIEn dE mEchAnt... §:o(
AHVILI : 7isme7, s'il 7e plai7 jus7e pour UNE fois mêles-7oi de ce qui 7e regarde.


Une main se posa soudainement sur l'épaule d'Ahvili. Surpris, il sursauta et se retourna : c'était Henrir, accompagné de Elenar.

HENRIR : Bonsoir-tout-le-monde.
ELENAR : CA $€ BA$TONN€ ICI ? H€$IT€Z-PA$ A OUVRIR VO$ PARI$ DAN$ C€ CA$ ! €NFIN, CA $€RT P€UT-€TR€ UN P€U A RI€N, PUI$QU'ON $AIT TOU$ QU'AHVI£I VA P€RDR€ COMM€ UN€ GROSS€ M€RD€ ! 8:D
AHVILI : Roh mais 7u vas pas non plus 7'y me77re ???!!!! =_______=
ELENAR : OH £A £A ! I£ €$T BI€N €N€RV€ ! CA VAUT P€UT-€TR€ £E COUP/COUT AU FINA£ ! 8:3
HENRIR : Elen@r-s'-il-te-pl@ît.
ELENAR : PFFF, VOU$ €T€$ PA$ DRO£€$ AUJOURD'HUI. 8:(
HENRIR : Tu-voul@is-surtout-te-f@ire-de-l'@rgent-en-t@nt-que-s@ns-domicile-fixe.
TISMET : Saalee SDF. ==w==
ELENAR : MAI$ ! J'AI €T€ G€NTILL€ AV€C TOI POURTANT ! D:8
TISMET : Jee nee t'aavaaiis riieen deemaandéé àà cee quuee jee saachee. Dee pluus, jee n'aaiimee paas laa viiooleencee, tuu lee saaiis trèès biieen.
AHVILI : E7 si au lieu de se dispu7er on BOUGERAI7 PAS PLU7O7 NO7RE CUL ???????
ELENAR : OOOOOH ! J'AI COMPRI$ ! DOIT Y AVOIR UN NOUV€L €PI$OD€ D'UN€ D€ T€$ S€RI€$ D€ M€RD€ $UR TROLLTUB€ QUI $ORT AVANT L'AUB€ !
AHVILI : P....... Pas du 7ou7 !!!!!!! J'ai jus7e envie qu'on se dépêche un peu, ça devien7 usan7. Et puis c'es7 pas nul, c'es7 bien....... é_______è
ELENAR : T'INQUI€T€, ON S€RA D€ R€TOUR BI€N AVANT... $AUF $I J€ D€CID€ QU€ TU R€ST€$ AV€C MOI D€HOR$ JU$QU'A D€V€NIR AV€UGLE ! 8:3
HENRIR : Elen@r-l@isse-le-tr@nquille-il-@-r@ison-il-f@udrait-qu'-on-y-@ille.
ELENAR : C'€$T PA$ JU$T€, TU PR€ND$ TOUJOUR$ $A D€F€N$E. TU $AI$ QU€ CA M€ BRIS€ L€ CO€UR, H€NRIR ? ;w;
ELENAR : J'A££AI$ M€M€ PA$ L€ FAIR€ €N P£U$... 8:'(

DAFNIS : j'AImE mEttrE mEs cOrnEs dAns d-
AHVILI : S7OOOOOOOP. PAS CE77E CI7A7ION. JUS7E, NON. PU7AIN.
TISMET : ...... Caa s'eest caalméé, aauu mooiins. C'eest toouujoouurs aauussii eeffiicaacee.
ELENAR : ...
HENRIR : ...
DAFNIS : §;o)
AHVILI : ....... On va peu7-ê7re y aller ?
TISMET : Oouuii.
ELENAR : J€ CROI$ QU'I£ M€ R€GARD€. OUI I£ M€ R€GARD€ C€ CON. PROT€G€-MOI H€NRIR. QwQ
HENRIR : *soupir*
DAFNIS : §;o)


Ahvili, en tant que leader, fit le premier pas hors du QG suivi par les autres. Comme cela avait pu être constaté, il y avait quelques tensions dans le groupe. Tismet ne supportait pas Elenar, qui elle n'arrêtait pas de se disputer avec Ahvili. Tous les deux agissaient comme frère et sœur : ils se chamaillant sans arrêt mais s'aimaient au fond. Elenar souhaitait aussi que Henrir devienne son matesprit. Elle le clamait haut et fort, on ne voyait que ça, mais elle était toujours ignorée. C'était plutôt triste à voir. Il semblerait que Henrir ne soit pas intéressé par ce genre de sentiment...

Spoiler:
 

Durant toute la première partie de la nuit, donc, le petit groupe d'amis partit en quête de l'inconnu. Le frisson de l'aventure, qu'est-ce qu'Ahvili adorait ça ! En plus, ils avaient découvert une grotte la veille et allaient l'explorer aujourd'hui. C'était d'ailleurs sa seule motivation de la journée. La marche n'allait pas être très longue, c'était tout juste à une heure d'ici environ. Il y avait déjà eu bien pire...

Arrivés à destination, Ahvili fit les premiers pas dans le lieu. C'était son rôle de vérifier si, déjà, il y avait des choses intéressantes mais aussi s'il n'y avait personne. Les trolls qui habitaient des grottes étaient assez fréquents, ça leur était déjà arrivé de tomber sur l'un d'entre-eux. Après quelques minutes, le jeune garçon arriva au fond. SERIEUSEMENT ? Depuis l'extérieur, ses quatre compagnons pouvaient l'entendre insulter la grotte de tous les noms. Ils se regardèrent. C'était mauvais signe. Crispé, Ahvili ressortit, de très, très mauvaise humeur.


AHVILI : Raaaaaaah non mais meeeeeeerde !!!!!!! L'arnaque ! Y a rien dans ce77e gro77e ! Mais quand je dis rien, c'es7 VRAIMEN7 rien ! >.:::(
HENRIR : Vr@iment-rien-tu-es-sûr ?
AHVILI : Es7-ce que j'ai l'air de men7ir selon 7oi ??????? è_______é
DAFNIS : §:o(
ELENAR : A TOU$ L€$ COUP$ TU DI$ CA CAR TU V€UX PR€NDR€ TOU$ £€$ TR€$OR$ POUR TOI !
TISMET : Caa seeraaiit pluutôôt toon geenree, Eeleenaar.
ELENAR : D:8
AHVILI : Rien ne vous empêche d'aller vérifier par vous-même si vous ne me croyez pas. =_______=


Les quatre autres se regardèrent et passèrent devant leur leader. Chacun avait beau fouiller, mais il n'y avait absolument rien. Déçus, ils pensèrent à rebrousser chemin lorsque Dafnis trébucha. Il s'était pris quelque chose dans le pied.

DAFNIS : OUch !!!
AHVILI : Ow, ça va ???????
TISMET : Daafniis !!


Tismet se précipita vers son matesprit et l'aida à se relever.

TISMET : Tuu vaas biieen ?? Riieen dee caasséé ?? Aah c'eest dee maa faauutee j'aauuraaiis dûû tee suurveeiilleer !! Quueelle maauuvaaiisee maateespriit jee faaiis !! TToTT
DAFNIS : Eh rElAx tOUt vA bIEn chErIE. jE crOIs jUstE AvOIr trOUvE Un trUc. §;o)
ELENAR : VOU$ VOY€Z ? J€ £'AVAI$ DIT QU'I£ NOU$ AVAIT CACH€ QU€£QU€-CHO$€ !
HENRIR : Tu-ne-l'@ur@is-p@s-vu-non-plus-@-mon-@vis.
ELENAR : CHAQU€ MOT QU€ TU PRONONC€$ $ONT COMM€ D€$ COUP$ D€ POIGNARD RIGHT IN TH€ KOKORO. 8:(
AHVILI : On dirai7 un éboulemen7. 7u penses pouvoir dégager ça, 7isme7 ?
TISMET : Biieen sûûr.


Tismet, via ses pouvoirs psychiques élevés dûs à son sang doré, écarta sans peine les quelques rochers. Ces derniers avaient apparemment caché le reste de la grotte, vu qu'un passage s'était ouvert à eux. Quelque chose semblait cependant avoir été écrasé...

TISMET : Uunee chaauussuuree... ??
ELENAR : WOW. Y A VRAIM€NT D€$ G€N$ A$$€Z CON$ POUR P€RDR€ L€UR CHAU$$UR€, $€RI€UX ?
AHVILI : Peu7-ê7re que c'étai7 involon7aire.
ELENAR : NON PUTAIN S€RI€UX ? M€RCI CAPTAIN TROLLBVIOU$.
AHVILI : RAH MAIS NON !!!!!!! Je voulais dire par là qu'il n'a peu7-être pas eu le choix, qu'il fuyai7 quelque chose par exemple.......
ELENAR : OUAI$, £€ GAR$ M'A VU€ ARRIV€R €T €$T PARTI €N M€ LAI$$ANT $A CHAU$$UR€ €N OFFRAND€. £UI AU MOIN$ A $U R€A£I$€R A QU€L POINT J'€TAI$ BADA$$ ! 8:D
TISMET : Oouu aaloors tuu luuii faaiisaaiis piitiiéé aaveec toon looook dee SDF.
ELENAR : £A F€RM€ TOI. 8:(
??? : - GROOOOAAAAAAR !!!! -
ELENAR : ...
DAFNIS : ... pOUrqUOI On mE rEgArdE tOUt lE tEmps dEs qU'Il Y A Un brUIt sUspEct ? §:o(


Soudain, une vingtaine de paires d'yeux fixèrent le groupe, tapis dans les ténèbres.

DAFNIS : §:oO
HENRIR : Je-pense-que-nous-sommes-plus-ou-moins-d@ns-le-pétrin.
AHVILI : AAAAAAAHHHHHHH !!!!!!!
ELENAR : AAAHHH !!
TISMET : AAAAAAHHHHHH !!!!

Le groupe se mit à courir le plus vite qu'il pouvait, sans se retourner. Ils devaient sortir de cette grotte et vite ! Bien heureusement, après une course effrénée, ils parvinrent à retrouver l'air libre. S'assurant d'abord que la chose ne sorte pas de cette grotte, chacun put ensuite reprendre son souffle. Ils l'avaient échappée belle !

TISMET : Pfiioouuh... Pluus jaamaaiis uun truuc paareeiil !! Maarcheer eencooree çaa vaa maaiis jee dééteestee coouuriir !!
DAFNIS : OUI mAIs tU tE sErAIs fAItE mAngEr sInOn. §:o(
TISMET : Paas faauux......
ELENAR : AH AH AH AH ! £€ CRI D€ FI££€TT€ QU€ TU NOU$ A$ $ORTI$ €TAIT G€NIA£ AHVI£I !! 8XD
AHVILI : M-Mais va 7e faire... !!!!
HENRIR : C'-est-domm@ge-@vec-tout-ç@-nous-n'-@vons-p@s-eu-le-temps-de-RP-correctement.
TISMET : Cee n'eest quuee paartiiee reemisee......
ELENAR : … £€$ G€N$. £€$ G€N$.
DAFNIS : §:o?
ELENAR : J'AI... J'AI P€RDU MA CHAU$$UR€ €N COURANT J€ CROIS.
AHVILI : *clap.clap.clap.clap.clap.clap.clap.*
TISMET : Tuu viieens dee réépoondree àà taa quueestiioon dee toouut àà l'heeuuree, Eeleenaar. Cee n'eest paas dee maa faauutee sii tuu t'eenfoonces toouutee seeuulee.
ELENAR : MAI$ C'€$T PA$ DRO£€ !!! J€ VAI$ GA£€R€R POUR R€NTR€R MAINT€NANT !
TISMET : Reentreer ?? Reentreer ooùù ?? Tuu aas uunee ruuchee maaiinteenaant ??
ELENAR : C'€TAIT UN€ FACON D€ PAR£€R. ;w;
HENRIR : ... Rentre-@vec-moi-si-tu-veux-je-v@is-t'-en-procurer-une-nouvelle-p@ire-@u-plus-vite.
ELENAR : OUIIIIIII ! J€ T'AIM€ H€NRI-CHOU, MERCI !! <3


Elenar se jeta ensuite dans les bras de Henrir qui, ne s'y attendant pas, vacilla légèrement avant de vite redevenir stable.

AHVILI : Bon, il serai7 7emps d'y aller, je ne veux pas res7er plus long7emps ici.
ELENAR : J'AIM€RAI$ BI€N QUAND M€M€ R€CUP€R€R MA CHAU$$UR€... 8:/
ELENAR : J€ $AI$ ! ON A QU'A €NVOY€R AHVI£I £A CH€RCH€R ! CA S€RA D€JA UN€ P€RT€ MOIN$ TRAGIQU€ ! 8:D

AHVILI : EH ??????? Qu'est-ce que 7'insinues ???!!!! è_______é
HENRIR : Elen@r-@hvili-est-plus-import@nt-qu'-une-ch@ussure-je-préfère-encore-t'-en-donner.
ELENAR : BON OK, MAI$ C'€$T BI€N PARC€ QU€ C'€$T TOI. T'A$ D€ £A CHANC€ MINU$. 8:P
TISMET : Aaïïee soon pooiint faaiiblee.
AHVILI : JE SUIS PAS PE7I7 OK ??????? è_______é
ELENAR : OUAI$ BON, TI$M€T €$T L€G€R€M€NT P£U$ P€TIT€ QU€ TOI MAI$ TU R€$T€$ MON MINU$ PR€F€R€ ! <3
DAFNIS : lE rEspEct Est mOrt. §:oO
AHVILI : -------_______-------
HENRIR : Bon-@rrêtez-vous-deux-s'il-vous-pl@it-rentrons-@-l@-b@se.
ELENAR : YOUPI !! J€ T€ $UI$ H€NRI-CHOU ! <3
HENRIR : Je-m'@ppelle-Henrir-Elen@r.
ELENAR : ROH, CA VA, J€ N€ D€MANDAI$ JU$T€... QU'A H€NRIR. 8;)
AHVILI : *badum-tsssssss.*
HENRIR : …
ELENAR : … TU $AI$, H€NRIR, €N RIR€.
DAFNIS : En tAnt qUE clOwn jE dEsApprOUvE cEttE blAgUE. §:o(
TISMET : Même le con7ex7e é7ai7 foireux.
ELENAR : BON J'AI COMPRI$, J'ARR€T€. ON Y VA. 8:(
TISMET : Ooh tiieens eellee s'eest arrêêtééee !! Cee seeraaiieent dééjàà lees doouuzee Péériigééees ?? 88D
ELENAR : J€ N€ $UI$ PA$ NON PLU$ D€V€NU€ $OURD€ TU $AI$. 8:'(


Après deux sévères victimisations consécutives, la bande de trolls retourna vers leur coin de repère. Tout le monde était déçu de n'avoir rien trouvé d'intéressant dans cette grotte, en particulier Ahvili pour qui la seule bonne chose de la nuit venait d'être anéantie.

DAFNIS : Eh AU fAIt jE vIEns dE mE rAppElEr.
TISMET : Mmhh ??
DAFNIS : c'Est lE lArvvErsAIrE d'AhvIlI AUjOUrd'hUI nOn ? §:oO
HENRIR : @h-oui-tiens-le-p@uvre-tout-ç@-est-@rrivé-lors-de-son-jour-spéci@l.
AHVILI : Bah, c'es7 un larvversaire quoi........
ELENAR : JOY€UX £ARVV€R$AIR€ MINU$ ! 8:D


Blasé, Ahvili ne nota même pas cette remarque, lui qui normalement se serait énervé pour que l'on rajoute du malheur à cette journée. Personne d'autre ne parla, d'ailleurs, et ce jusqu'au QG. Après tout, qu'est-ce qui pourrait bien arriver de pire ? C'était le pire larvversaire qu'il n'avait jamais vécu.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ahvili


» Messages : 47
» Pièces : 285
» Localisation : Qu'es7-ce que j'en sais ?!
» Age : 17





MessageSujet: Re: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   Lun 6 Juin - 23:51


Chapitre II : La fin du monde tel que


nous le connaissons


Arrivés au repaire, les jeunes trolls se permirent une pause : ils avaient encore largement le temps avant que le jour ne se lève. Cette désillusion avait démotivé tout le monde, et en plus avec une Elenar sans chaussure... Ils n'avaient plus d'autre choix que de repartir chez eux.

AHVILI : Bon, je propose qu'on y aille.......
HENRIR : J'espère-que-dem@in-ser@-plus-fructueux.
ELENAR : A TOU$ £€$ COUP$ C'€$T L€ LARVV€R$AIR€ D'AHVI£I QUI NOU$ A PORT€ MALH€UR.
DAFNIS : Eh c'Est pAs cOOl çA. §:o/
TISMET : T'aavaaiis proomiis d'aarrêêteer Eeleenaar.
ELENAR : Y A QU€ £A V€RIT€ QUI BL€$$€. 8:P


Ahvili baissa la tête.

AHVILI : 7'as peu7-ê7re raison.......
DAFNIS : yO mEc tU vAs pAs tE lAIssEr fAIrE pAr EllE qUAnd mEmE ? §:o(
AHVILI : ….... J'y vais, à plus.


Et c'est ainsi que le jeune troll partit du QG, sans même regarder ses amis. Il n'était absolument plus d'humeur à quoi que ce soit. Tout ce qu'il voulait était rentrer et oublier cette journée pourrie.

TISMET : Waaoouuh, meercii beeaauucoouup Eeleenaar !!
ELENAR : C'€$T PA$ D€ MA FAUT€ $'I£ €$T D€PR€$$€D AUJOURD'HUI ! « Oh là là c'es7 mon larvversaire aujourd'hui que c'es7 horrible », €H BI€N I£ AVAIT QU'A N€ PA$ V€NIR €T M€RD€ !! >8:(
HENRIR : Ce-n'-ét@it-tout-de-même-p@s-très-@pproprié-de-t@-p@rt-@hvili-f@it-toujours-ce-qu'-il-peut-pour-que-nous-nous-entendions-tous-bien-m@lgré-nos-différences-enfin-@-s@-m@nière-certes-m@is-c'-est-@dmirable-de-s@-p@rt-de-vouloir-tous-nous-unir-s@ns-lui-nous-ne-serions-peut-être-plus-ic-
ELENAR : B£A B£A B£A. J€ R€V€ OU I£ T'AS FAIT UN LAVAG€ D€ C€RV€AU A £A CON ?? PFF J'VOU$ JUR€... €NFIN J€ T€ PARDONN€ H€NRIR CAR J€ T'AIM€ ! <3


Le regard soudainement rempli de malice, Tismet se rapprocha d'Elenar et lui chuchota à l'oreille :

TISMET : Vraaiimeent ?? Nee tee meens paas àà tooii mêêmee, oon vooiit biieen quuee tuu flaashees suur Aahviilii.
ELENAR : D€... D€ QUOI TU PAR£€$ ?? C'€$T H€NRI-CHOU QU€ J'AIM€ ! 8:c
TISMET : C'eest vraaiimeent troop flaagraant Eeleenaar tuu nee saaiis paas caacheer quuooii quuee cee sooiit.
ELENAR : BON ALLON$-Y H€NRIR J'€N AI MARR€. 8:'(
HENRIR : D'@ccord-@u-revoir-vous-deux.
DAFNIS : A plUs ! §;o)
TISMET : Boonnee chaancee aaveec eellee Heenriir.
HENRIR : Elle-n'-est-p@s-méch@nte-ne-t'-en-fais-p@s-pour-cel@.
ELENAR : >8:(


Elenar fit la moue et prit la main de son bien aimé, qui ne redit rien à cela. C'était quelqu'un de vraiment très, très patient. Les deux partirent en direction de la ruche de Henrir, la SDF boitant légèrement à cause de son manque de chaussure. Le couple se retrouva donc seul.

TISMET : Quu'eest-cee quu'eellee éétaaiit ééneervaantee aauujoouurd'huuii ceellee làà !! Eencooree pluus quuee d'haabiituudee !! ==__==
DAFNIS : t'InqUIEtE jE lA lAIssErAI pAs tE fAIrE dU mAl chErIE. §;o)
TISMET : Mooh meercii ! <3<3

Tismet câlina ensuite Dafnis, qui lui caressait gentiment la tête avec amour.

DAFNIS : n'EmpEchE, EllE Et AhvIlI fOnt Un sAcrE dUO, jE pEnsE qU'On s'EnnUYErait tOUs Un pEU sAns EllE. §:oO
TISMET : Eellee reestee quuaand mêêmee trèès daangeereeuusee jee troouuvee, eencooree pluus quu'uun suubjuugglaatoor. Saans ooffeensee, jee saaiis quuee tuu veeuux een êêtree uun.
DAFNIS : Oh t'En fAIs pAs, jE sErAIs pAs cOmmE cEs EnfOIrEs sI jAmAIs j'Y pArvIEns. §;o)
TISMET : J'een suuiis peersuuadééee. ::3
DAFNIS : sInOn, tU pEnsAIs vrAImEnt cE qUE tU lUI As chUchOtE dAns l'OrEIllE ? j'AI tOUjOUrs plUtOt vU cA cOmmE UnE rElAtIOn frErE-sOEUr. §:oO
TISMET : Sii tuu lee diis, c'eest pluutôôt coompliiquuéé eentree eeuux. Eenfiin j'aaii suurtoouut diit çaa poouur l'eembêêteer. ::P
DAFNIS : cA m'EtOnnE pAs dE tOI. §<3
TISMET : Hee hee...... Eeh, coommeent tuu...... ??
DAFNIS : §;o)
TISMET : Boon, d'aaccoord, jee nee vaaiis paas cheercheer pluus looiin. Jee vaaiis reentreer, àà pluus taard chéérii !! <3<3
DAFNIS : dOrs bIEn pOUpEE. §:o3


Tous retournèrent ainsi à leur ruche, plus ou moins déçus par cette nuit qui ne s'était pas déroulée comme ils l'auraient espérée. Tismet et Dafnis allaient chacun de leur côté, Elenar se rendait chez Henrir avec lui, et Ahvili parvenait enfin au seuil de sa porte. Il soupira avant d'entrer et de sortir sa baguette pour la changer en piano. Il en jouera peut-être tout à l'heure, mais là il voulait plutôt aller sur l'ordinateur vérifier les nouvelles vidéos. Rien de tel après une journée bien merdique.

En allumant son appareil et ouvrant une page sur son navigateur, il découvrit avec joie qu'un nouvel épisode de sa web-série était bel et bien sorti ! Elenar n'avait pas eu tort, au final... Réjoui par la seule bonne nouvelle de la nuit, il s'empressa de mettre son casque pour une meilleure qualité son et regarder la suite de sa web-série préférée.


AHVILI : Zu7, une pub. =_______=

Comme toutes les pubs dans son pays, celle-ci était remplie de « OBEIS » ou encore « SOUMETS-TOI A MA PUISSANCE », de très charmants messages de l'impératrice. Mais cette fois-ci, ce n'était pas de la propagande pour un nouveau produit révolutionnaire. Tout avait l'air bien différent, comme une sorte de message... Il ne pouvait même pas quitter la page, baisser le son ou faire pause : tout l'écran était entièrement monopolisé. Même en enlevant son casque, le son était diffusé dans toute la pièce. C'était la première fois que ça allait aussi loin, Ahvili se demandait ce que l'Empire avait encore préparé qui semblait si important.

Chez Henrir, le même phénomène se produisait. Le plus étonnant était que tout était pourtant éteint. C'était Elenar qui l'avait prévenu alors qu'il cherchait de quoi lui faire des chaussures que son ordinateur s'était allumé tout seul.


HENRIR : Tu-n'ess@yerais-p@s-de-me-f@ire-une-m@uv@ise-bl@gue-j'-espère-Elen@r.
ELENAR : NON J€ T€ JUR€, J'AI TOUCH€ A RI€N !! 8:O
ELENAR : BON OK J'AI PA$ €T€ $UP€R $YMPA AUJOURD'HUI J€ P€N$€, J€ $UI$ A £A £IMIT€ PR€T€ A M'€XCUS€R AUPR€$ D'AHVI£I $I CA P€UT T€ FAIR€ PLAI$IR MAI$ CROI$-MOI J'AI RI€N FAIT !!




Intrigué, Henrir soupira, reposa sur son plan de travail les matériaux qu'il avait sorti et se dirigea vers son ordinateur. Regardant par-dessus son épaule, Elenar faisait de même.

ELENAR : €H C€ $€RAIT PA$ £A VI... £'IMP€RATRIC€ ? 8:?
HENRIR : En-effet-je-me-dem@nde-bien-ce-qui-se-p@sse.


Le même phénomène se produisit pour Dafnis et Tismet, mais de manière plus étrange cette fois : ils étaient toujours en route pour rentrer chez eux lorsqu'ils entendirent la voix de l'impératrice. Il fallait croire que tous les trolls étaient concernés par cette mystérieuse annonce, c'était vraiment du sérieux. Personne n'avait d'autre choix que de l'écouter.

eh jsuis a lantenne cest bon
ah on dirait que oui
bon bah jvais faire court parce que jai pas que ca a foutre
je suis une femme tres occupee vous savez
mais bref en gros on veut plus des sangs lime ici
ou citron vert peu importe jcp
ces fils de glub nous ont tjr manipules
avec leurs pouvoirs de M-ERD-E ils ont failli mettre en peril tout lempire
MON -EMPIR-E M-ERD-E
est ce que vous etes DACCORD avec ca
a mon avis nn au pire vous avez pas le choix vous devez pas letre
du coup vous avez compris je pense
on va montrer a ces connards quils ont pas le droit de faire ca
ILS M-ERIT-ENT TOUS DE CR-EV-ER
voilà jme suis bien fait comprendre
bien bon bah c tout pour moi
ah non en fait attendez 2 sec
on donne des recompenses si vous nous amenez un de ces enfoires vert-merde
serieux c quoi cette couleur degueulasse je savais pas que ct possible
g envoye des gens sur alternia pour les gamins et les autres essayez pas de fuir dans lespace on contrôle tt on va vous attraper avec mes supers subjugglators
jvous ai pas bannis dalternia pour que vous alliez foutre la merde partout ailleurs
enfin oubliez pas c gens la sont pas des gens mais des monstres tres tres dangereux
leur but est de vous manipuler pour ensuite detruire lempire et regner sur le monde
ce qui est MON PUTAIN D-E BOULOT
a part pour detruire lempire moi je laime lempire normal je suis limperatrice <3
bref c pas a eux de faire la loi ils meritent pas la vie jaurais du faire ca depuis longtemps g ete trop sympa
parce que la encore tt a lheure y a eu un putain dattentat bon on les a tue mais c chiant un jour on saura plus maitriser leurs coups de glub
allez a plus tt le monde et surtout OB-EISS-EZ A M-ES ORDR-ES
tout acte de rebellion sera severement puni par vous savez quoi c trop evident pour que je le dise
bon tchao


DAFNIS : …
ELENAR : …
AHVILI : …....
TISMET : …...
HENRIR : ...


La caméra coupa l'espace d'une seconde, avant de se rallumer vers une autre personne : le chef des subjugglators. Bien que l'impératrice était plutôt bien respectée, cet ordre pourrait provoquer d'importantes révoltes. C'était là qu'il intervenait. Son sang pourpre lui permettait, comme tous ceux de son caste, d'utiliser un pouvoir manipulateur extrêmement puissant appelé les chucklevoodoos. Les ondes émises permettaient alors de contrôler totalement le peuple. Au plus son sang était bas dans l'échelle, au mieux cela fonctionnait. Les yeux subitement colorés de pourpre, Ahvili se leva brutalement.

AHVILI : …....

Il sortait lentement sa baguette. Il ne contrôlait absolument plus rien.

AHVILI : Qu'es7-ce que....... je fais....... ?

De sa main libre, il tentait d'agripper son poignet gauche. Il ne devait pas succomber ! Son index pressait déjà le bouton. Si le moindre mouvement brusque était effectué... ! Tremblant, il se démenait pour essayer de reprendre le contrôle.

AHVILI : Aaaahhh....... N-NOOOOOOON !!!!!!!

La baguette tomba au sol. Il avait réussi à la relâcher. Ainsi, ses yeux reprirent peu à peu leur apparence habituelle. Qu'est-ce qui venait de se passer... ?! Lorsqu'il tentait de se rappeler des événements ayant fait suite à l'annonce, un horrible mal de crâne le prenait. Il agrippa son front d'une main, serrant les dents. L'annonce... L'ANNONCE... Ce n'était que maintenant qu'Ahvili réalisait complètement le sens du discours de son impératrice. Il ne savait absolument pas comment réagir. S'énerver ? Prendre peur ? Abandonner... ? Ceux de son sang avaient toujours subi une certaine discrimination, le peuple étant très méfiant à leur sujet, mais là... !!

AHVILI : S....... Sale..!!!.. AAAAAAAHHHHHHH !!!!!!!

Ses deux mains serrant son front, il ne put s'empêcher de lâcher ce cri, tête levée. Un hurlement rempli de rage, de colère, de peur... de détresse. Tous ses membres tremblaient. Qu'allait-il lui arriver, maintenant ? Le destin devait bien se jouer de lui pour le faire mourir la nuit de son septième larvversaire. Est-ce qu'on viendrait bientôt le chercher ? Sans aucun doute, ils étaient déjà en route. Ils rentreront chez tout le monde, fouilleront leur ruche de fond en comble, et ce jusqu'à avoir trouvé tous les trolls au sang lime. Ils vont les exterminer jusqu'au dernier. Ils en étaient absolument capable. Les subjugglators étaient capables de tout.

Soudain, et bien plus tôt qu'il ne l'aurait pensé, il entendit beaucoup de bruit à sa porte. Comme si quelqu'un l'enfonçait en se servant d'une arme... Ahvili n'était pas prêt, il ne voulait pas mourir ! Pas comme ça !!

… La porte avait cédé, sûrement par un coup de pied pour la faire tomber. Des fragments éclatant au sol, quelqu'un avançait vers l'intérieur d'un pas lourd et inquiétant.


??? : TOC toc MOTHERFUCKER.
AHVILI : ….... ???!!!!
??? : §;o)


******************************************


Chapitre III : DEPUIS tout CE temps...



AHVILI : ….... Dafnis....... ? C'est 7oi.... ???
??? : §;o)


N'ayant aucune réponse de sa part, Ahvili descendit prudemment au rez-de-chaussée. Sa voix ressemblait énormément à celle de son moirail, mais était à la fois très différente. Comme si... Comme s'il n'était plus vraiment le même. Sa baguette en main, prêt à se défendre, il passa sa tête derrière le mur afin d'observer son visiteur à la porte d'entrée.

Le doute fut immédiatement levé : il s'agissait bien de Dafnis, ses deux baguettes reliées par une ficelle à chaque main, tenant en leur centre son diabolo.


AHVILI : ….... Sérieusemen7 ? 7'as réussi à défoncer une por7e avec un diabolo ?
DAFNIS : TA gueule FILS de PUTE.
AHVILI : Que....... Qu'es7-ce qui 7’arrive enfin ????!!! Reprends-7oi s'il 7e plaî7 Dafnis !!!!!!! P....... Pense à 7isme7 ! 7u lui avais promis de ne jamais blesser quelqu'un !!!!!!!
DAFNIS : je NE vais PAS te BLESSER putain.
DAFNIS : MAIS juste TE tuer COMME la CONDESCE le DEMANDE. §;o)


Dafnis s'approcha lentement, un sourire creepy s'étalant sur tout son visage. Il n'avait plus cette expression de défoncé au soda. C'était là l'expression d'une personne animée par la haine, la vengeance et l'envie de meurtre. Ahvili tentait désespérément de le raisonner : il fallait croire que ce discours avait eu pour effet de le rendre sobre. Et de ce fait complètement fou.

AHVILI : Mais....... je pensais qu'on é7ai7 moirails !!!!!!! Nous sommes censés nous pro7éger l'un l'autre, pas s'en7re-7uer MERDE !!!!!!!
DAFNIS : moirails ? QUELLE bonne BLAGUE. nous NE l'avons JAMAIS ete SALE merde.
DAFNIS : DEPUIS tout CE temps... TU nous AS toujours PUTAIN de MANIPULES.

AHVILI : C'es7 faux !!!!!!! Jamais je n'aurais fai7 une chose pareille !!!!!!!
DAFNIS : c'est CE qu'ils DISENT tous, MAIS les FAITS sont LA.
AHVILI : Je ne suis pas responsable des « a77en7a7s » de ceux mon sang, e7 j'insis7e BEAUCOUP sur ces guilleme7s mé7aphoriques pour 7e faire comprendre à quel poin7 ce son7 des conneries, alors ARRE7E AVEC CE REGARD CREEPY PU7AIN !!!!!!!
DAFNIS : avoue QUAND meme QUE ca T'AURAIT fait PLAISIR que L'IMPERATRICE et SON gouvernement SOIENT renverses, SALE traitre.
AHVILI : …....
DAFNIS : TU vois, CONNARD. tu SAIS plus QUOI dire MAINTENANT. je SUIS sur QUE ton ANCETRE devait ETRE un PARTISAN du SIGNLESS.
AHVILI : Je....... Vous ê7es tous mes amis, e7 JAMAIS je ne vous ai empêchés d'agir selon vos envies !!!!!!!
DAFNIS : tu EN es SUR, ahvili ?
DAFNIS : §;o)

AHVILI : ….... S'il 7e plai7 Dafnis, calme-7oi.......


Cela pouvait parfois arriver que Dafnis pète un plomb, en général il suffisait juste de lui faire boire du Faygo ou que son moirail lui tapote le visage et le réconforte. Mais une folie pareille, c'était du jamais vu. Prenant une grande inspiration et tentant de sourire pour s'auto-rassurer, Ahvili se dirigeait le plus calmement possible vers le clown : il devait arrêter tout ça.

DAFNIS : NE me TOUCHE pas CONNARD !!!

Dafnis balança violemment son diabolo en plein dans la tête d'Ahvili, qui valsa plusieurs mètres jusqu'à s'écraser sur le mur de derrière. L'objet roulait vers l'espace entre la porte et le milieu de la pièce.

DAFNIS : tu M'AURAS pas AVEC tes PUTAINS de SHOOSH-PAP de MERDE.
DAFNIS : ils CONTREDISENT ce QUE tu VIENS de DIRE, plus JAMAIS tu ME manipuleras ENCULE.
DAFNIS : ah MAIS merde JE t'ai PAS one-shot, DU coup JE t'ai UN peu BLESSE. §:o/



Ahvili, assommé dos contre mur, tentait avec peine de se relever. Tout en s'appuyant, il réussit finalement à se remettre sur pieds. Son corps entier tremblait et son visage devait être salement amoché, mais il était debout. En passant la main sur son crâne douloureux, il remarqua que celui-ci saignait. Il aura sûrement une cicatrice pas jolie jolie. Il fixa ensuite cette main avec rage. C'était ce même sang qui l'avait conduit à subir les récents événements. Il le détestait.

AHVILI : Pourquoi...... ?

Il resserra son poing ensanglanté, des larmes de la même horrible couleur verte coulant de ses yeux. Il en avait marre, MARRE !

DAFNIS : parce QUE. §;o)

Cette incroyable répartie renforçait le malaise ambiant. Alors qu'il recommençait lentement à s'approcher, Ahvili crut entendre des vibrations venant de Dafnis. Soit c'était une hallucination, soit quelque chose comme un portable vibrait.

DAFNIS : notre IMPERATRICE, bien RESPECTEE et AIMEE de TOUS bons TROLLS, m'a ENFIN fait REALISER qui JE suis REELLEMENT destine A etre. TOUTES ces ANNEES je ME suis MENTI a MOI-MEME. tu M'AS depuis TOUJOURS cache LA verite. MAIS a PRESENT ca NE marche PLUS. je COMPRENDS beaucoup MIEUX les ACTIONS des SUBJUGGLATORS. en TE tuant, JE pourrais A la FOIS etre LIBERE de TON joug MANIPULATEUR mais EGALEMENT m'offrir UNE place POUR les REJOINDRE. pourquoi HESITER ? §;o)
AHVILI : Oh merde. Oh mon dieu. Oh non. Oh merde. Oh mon dieu. Oh merde. Oh non.
DAFNIS : allez, PENSE à MES rêves. SI tu AIMES tant TES amis, SOIS bien SAGE et CREVE.
connard. §;o)


Avec les ficelles de ses baguettes, Dafnis fit violemment trébucher Ahvili qui se cogna la tête contre le même mur que tout à l'heure, avant de faire sortir de ses deux armes leurs pointes aiguisées. C'était la fin ? Le juggalo prit un peu d'élan et sauta vers sa victime au sol. Non, ce n'était pas fini. Dans un élan de détermination, Ahvili roula sur le côté et put esquiver le coup fatal qu'on voulait lui porter. Les aiguilles se plantèrent lamentablement au sol.

DAFNIS : AH le FILS de... !!!

Profitant de ce moment de répit, le sang lime prit ses jambes à son cou et se mit à fuir par la porte qui n'était plus vraiment une porte.

DAFNIS : IL essaye DE fuir EN plus !!! §>:o(

Dafnis, ses baguettes récupérées, fonça en sa direction, les aiguilles en avant tout en hurlant. Finalement, Ahvili réussit à sortir de chez lui. Puis tout alla très vite.

TISMET : Eeuuh...... Aahviilii ??
AHVILI : 7ISME7 NON, PARS VITE !!!!!!!


Il prit la main de son amie pour l'aider à partir, mais elle la relâcha immédiatement avec force en voyant Dafnis foncer sur elle. Avec courage, elle écarta ensuite ses bras comme pour protéger Ahvili. Elle lui fit un clin d'oeil, apparemment confiante que sa présence l'arrêterait. Mais, euh...

AHVILI : NON NE FAIS PAS CAAAAAAA !!!!!!!

… Ca n'avait pas vraiment fonctionné. Les pointes venaient de transpercer le ventre de Tismet.

DAFNIS : WhAt thE... ???

Choqué et semblant perdre de sa folie, Dafnis lâcha ses aiguilles. Elles étaient couvertes, tout comme ses mains, d'un liquide doré. Tismet s'écroula lentement au sol. Le tueur fixait la scène, les yeux écarquillés, n'arrivant plus à parler. Il tomba sur ses genoux et tenta à plusieurs reprises de prendre la parole. Ahvili était de nouveau en pleurs.

AHVILI : C'es7 pas possible....... POURQUOI ? POURQUOI A-7-IL FALLU QUE 7U VIENNES PILE A CE MOMEN7 LA ???????

La coïncidence était tellement grosse que cela en devenait effrayant. Ahvili n'avait vu ça que dans ces livres, séries ou jeux tragiques où tout se passe pile au moment crucial « comme par hasard ». Eh bien, le hasard s'était bien foutu de lui cette nuit. Il jeta un coup d'oeil à Dafnis. Le pauvre était toujours en plein choc, incapable du moindre mouvement si ce n'était que trembler. Il venait tout juste de perdre la personne à laquelle il tenait le plus au monde. Il avait arraché sa vie de ses propres mains. Enfin, transpercée en l'occurrence.

Ahvili revint sur sa précédente question. Pourquoi s'était-elle rendue chez lui ?? Etait-ce parce qu'elle s'inquiétait pour lui suite à cette horrible annonce ? Une idée lui traversa alors l'esprit. Peut-être qu'il ne les avait pas rêvées, ces vibrations de portable... Et si... ?


AHVILI : ....... Dafnis. SORS 7ON POR7ABLE DAFNIS.

Il releva la tête vers son ami, interloqué par cet ordre soudain. Il avait le regard complètement perdu.

AHVILI : 7OU7 DE SUI7E. C'ES7 IMPOR7AN7, C'ES7....... CA CONCERNE 7ISME7.

Toujours muet, ce dernier s'exécuta en tremblant. Il manqua d'ailleurs plusieurs fois de faire tomber son appareil. Il semblait avoir reçu plusieurs messages via Trollian, la messagerie instantanée la plus répondue sur la planète.

Spoiler:
 

Dafnis fit tomber son portable après avoir lu. Ahvili ne savait plus quoi faire. Il pouvait en tout cas noter que l'Impératrice n'était pas très intelligente : les chucklesvoodoos de ses subjugglators ont uniquement touché ceux avec un écran à proximité. Les autres, comme Tismet et Dafnis, non. Enfin, ça n'a pas empêché ce dernier de partir en vrille.

DAFNIS : … n... nOOOOOOOOn !!! chErIE... qU'Est-cE qUE j'AI fAIt ????!!!
AHVILI : …....
TISMET : Jee...... nee t'een veeuux paas......


Tismet, entourée d'une flaque de sang doré, parvint faiblement à parler, les yeux entrouverts.

TISMET : Jee saaiis quu'aauu foond, tuu nee veeuux dee maal àà peersoonnee......
DAFNIS : p... pOUrtAnt... rEgArdE cE qUE j'AI fAIt... jE... jE sUIs lE sEUl mOnstrE dAns l'hIstOIrE !!!!
TISMET : Sssshhhh...... Tuu n'yy peuux riieen...... Cee n'eest paas taa faauutee sii toon saang poouurpree tee poouussee...... àà aagiir aaiinsii...... *tousse*


Dafnis baissa les yeux, abattu et en larmes.

TISMET : …... Coommee cee n'eest paas dee laa faauutee d'Aahviilii d'aavooiir uun saang liimee......
AHVILI : 7....... *renifle* 7isme7......


Ahvili prit la main gauche de Tismet, qu'elle tentait avec le peu de force qui lui restait de serrer.

AHVILI : Le sang....... Si on avai7 7ous le même, ça n'arriverai7 pas !!!!!!!
TISMET : Maalheeuureeuuseemeent...... Cee n'eest paas lee caas......
AHVILI : .:::'(
TISMET : Tuu saaiis...... Peeut-êêtree àà caauusee dee maa reelaatiioon aaveec Daafniis...... Jee crooiis quuee...... jee t'aaii toouujoouurs uun peeuu...... coonsiidééréé coommee uun mooiiraaiil......
AHVILI : V....... Vraimen7... ????


Tismet sourit faiblement puis hocha lentement la tête.

AHVILI : Ah ah....... Espèce d'idio7e....... C'es7 7rop 7ard main7enan7. Bien 7rop 7ard.......
TISMET : Peeuut-êêtree...... Maaiis aauu mooiins, j'aaii puu lee diiree...... ::D *tousse*
TISMET : Daafniis......



Le troll, remplit de culpabilité, releva avec peine la tête vers sa matesprit. Le chagrin était tel qu'il ne savait plus dire aucun mot.

TISMET : J'aaii l'iimpreessiioon d'êêtree cee peersoonnaage...... quuii meeuurt peendaant diix révolutions daans uun draamaa...... Eenfiin, saachee quuee...... Maalgréé toon geestee...... Jee t'aaii toouujoouurs aaiiméé.
DAFNIS : mOI... mOI AUssI, tIsmEt. jE t'AImE... jE... jE nE sAvAIs plUs cE qU-... tIsmEt... ?
AHVILI : ….... Je....... Je crois que.......
DAFNIS : … NON... non C'EST pas POSSIBLE !!!
AHVILI : Dafnis, ne recommence pas S'IL TE PLAI7 NE REDEVIENS PAS FOU !!!!!!!


Mais il ne voulait apparemment plus rien entendre, hurlant de toutes ses forces. Même un « shoosh-pap » ne marcherait pas. La peine à soulager était bien, bien trop profonde. Il venait de perdre un de ses piliers le ralliant au  bon sens. Dafnis s'empara brutalement d'une de ses deux baguettes couvertes de sang, jusqu'à lors toujours plantées dans Tismet. Serrant son arme avec fermeté, il cessa brutalement ses cris. Ahvili secouait lentement la tête, les yeux écarquillés. Ce silence était encore plus inquiétant que les cris.

DAFNIS : Ah Ah Ah Ah.... ah AH ah AH ah AH ah AH ah AAAAAAAAAH !!!

Dafnis était soudainement pris d'un rire hystérique. Il avait complètement perdu l'esprit.

DAFNIS : tismet EST morte. POURQUOI ? car ELLE a VOULU te PROTEGER. si TU n'avais PAS ete LA... ah AH ah AH ah AAAAAAH !!!!


Son expression était plus qu'étrange. C'était comme s'il riait et pleurait à la fois, mais il n'avait pas non plus l'air de pleurer de rire. En son esprit même devait se dérouler un combat inimaginable entre ses deux personnalités. Ahvili avait beaucoup de peine pour son vieux moirail, qui se tenait maintenant le crâne des deux mains. Peut-être était-ce enfin le moment pour... ? Avec précaution, il s'approcha à nouveau de lui et tendit la main.

AHVILI : AAAAAAAOOOOOOOUUUUUUUCCCCCCCHHHHHHH !!!!!!!

Il eut pour réponse un coup dans l'entre-jambes qui l'immobilisa instantanément au sol. C'était le coup de grâce. Des larmes perlant au coin de ses yeux, Ahvili réussit à en entrouvrir un pour rester alerte à la scène. Dafnis reculait, à moitié horrifié par ce qu'il faisait. Sauf que derrière-lui...

AHVILI : NON DAFNIS FAI7 A77EN7ION !!!!!!!
DAFNIS : j-je NE vais PAS me FAIRE avoir PAR t- HOOOOOOONK !!!


Trop tard. Son pied venait de se poser sur le diabolo de tout à l'heure. Perdant l'équilibre, il roula quelques instants sur place, l'autre pied levé... avant de finalement glisser vers l'arrière. Là où il y avait...

AHVILI : NOOOOOOON !!!!!!!

Ahvili commençait à se relever pour se précipiter vers lui, mais trop tard. Les aiguilles, toujours plantées dans le ventre de Tismet, venaient à leur tour de transpercer celui de Dafnis. Il perdit aussitôt connaissance.

AHVILI : AAAAAAAAAH LA NUI7 DE MERDE !!!!!!!

Encore à genoux, le jeune troll s'enfouit la tête entre ses mains et reprit ses pleurs, qui avaient redoublé d'intensité. C'en était trop !! Qu'avait-il fait pour mériter tout cela, et en aussi peu de temps ?! C'était tellement injuste !! Ces deux-là n'avaient rien demandé !! S'il n'avait pas été là... ils seraient sûrement toujours heureux... et vivants. Ahvili pensa aussitôt à Henrir et Elenar. Peut-être valait-il mieux pour eux que lui aussi mette fin à ses jours ? Il ne voulait pas qu'ils soient également mêlés à tout cela... Surtout pas...

Mais... Il n'en avait pas la force. Il ne souhaitait pas mourir. Non. Pas maintenant. Pas comme ça. Tismet s'était sacrifiée pour lui. Il ne devait pas rendre son acte vain. A la mémoire de ses deux défunts amis, il n'avait pas d'autre choix que de se battre. Essuyant ses larmes d'un revers de la manche, Ahvili se releva, le regard déterminé. Ses yeux se posèrent sur les deux corps entourés d'une flaque or et pourpre. Il détourna le regard, cette simple vue était horrible pour qu'il puisse la supporter plus longtemps.

Il ne pouvait pas rester ici. Il allait devoir prendre la fuite... et le plus vite serait le mieux ! Cela lui faisait de la peine de devoir laisser les cadavres de ses amis comme ça, en plein milieu de la pièce, mais il n'avait pas vraiment le choix. Tout ce qu'il allait prendre sur lui seraient son arme et son portable qu'il avait tout le temps sur lui. Il ne pouvait absolument pas se séparer de son héritage !

Ahvili se tourna vers cette fameuse relique. Et dire qu'il y avait encore quelques heures, il y jouait en toute tranquillité... Cet objet incroyable avait été trouvé il y a quelques révolutions durant la guerre, alors que tout autour de lui avait été anéanti et qu'il s'était retrouvé sans défense. La baguette, trouvée dans un coffre au fond d'une grotte, était cependant abîmée : seul le piano pouvait apparaître, ainsi qu'une vieille arme. C'était toujours mieux que rien !

Plus tard, elle fut rénovée par Henrir dont l'ancêtre se trouvait être l'architecte du curieux objet. Il avait également trouvé son héritage, un vieux livre où de nombreuses inventions et expériences étaient répertoriées, et même une partie historique ! Ce fut d'ailleurs à ce moment-là qu'il comprit la signification du ♋ argenté servant d'interrupteur. Ce dirigeant derrière le piano, il appuya sur ce dernier afin qu'il se change en baguette. Ce symbole était celui du Sufferer, ou Signless, personnage très important lors de la Grande Révolution. Dafnis avait bien raison, eh eh... Il rangea ainsi son arme dans sa poche et se dirigea rapidement vers la sortie.

Quoique... Le portable, c'était risqué. Si jamais quelqu'un souhaitait l'appeler, ils seraient tous les deux en danger. A priori, personne ne le fera, mais il fallait toujours prendre ses précautions. Ahvili effaça donc légèrement à contrecœur son compte Trollian et éteignit son appareil. Voilà. Ca, c'était fait ! Il le déposa donc sur la table à côté de lui. A présent, il fallait fuir et vite !


******************************************


Chapitre IV : Fuir à 7ou7 prix



Quittant sa ruche, il courut le long du lac : il savait parfaitement où se cacher. A cette vitesse, cela ne lui prendrait même pas dix minutes. Son endurance laissait à désirer, mais puisque sa propre vie était en jeu...Tête baissée, il entendait au loin des cris : ils étaient là ! Etait-ce bien sûr de se réfugier là-bas, au final... ? Les deux lunes étaient hautes dans le ciel, c'était encore le milieu de la nuit. Rester chez lui aurait été encore plus risqué.

Il y avait sur son chemin quelques corps ensanglantés, ses pieds tapant parfois sur des flaques verdâtres... Il préféra ne pas en prendre compte. S'il ne voulait pas perdre l'esprit tout comme Dafnis, il devait continuer peu importe les obstacles.

Au beau milieu de sa course, il se rendit compte d'un bruit... étrange. Non pas ces hurlements stressants, mais plus comme une sorte de... couinement ? En profitant pour reprendre un peu son souffle, Ahvili s'arrêta derrière un rocher. Le bruit s'était arrêté.


AHVILI : … Alors ça, c'es7 la meilleure. Génial.

Ne voulant pas attirer l'attention, il essaya de se contenir, mais franchement ça le mettait sur les nerfs !! POURQUOI SES CHAUSSURES COUINAIENT BORDEL DE... ?? M'enfin, restons calmes. Ca devait être car elles étaient trempées... et foutues par la même occasion. Mais qu'est-ce que c'était soûlant ! L'abri n'était plus très loin, et déjà l'agitation s'était faite beaucoup plus lointaine. Parfait, plus qu'une centaine de mètres et il y était... C'était le moment crucial.

Serrant les poings, il sprinta comme jamais il n'avait sprinté. Il y allait vraiment à fond, pour le coup. Espérant qu'il n'allait attirer personne avec ses couinements, il fonçait vers le QG de son groupe. Au bout d'une minute, il y parvint finalement.

Personne ne semblait l'avoir suivi. Tant mieux. Essoufflé, Ahvili s'assit lentement au sol tout en glissant contre le mur. Même durant ses aventures, jamais il n'avait autant couru ! Il s'accorda ce petit instant de répit pour se remettre les idées en place. Et maintenant ? Bien, il avait pris la fuite, il était en sécurité, mais pour combien de temps... ? Soupirant, il ferma quelques instants ses paupières. Un gros mal de crâne le prenait depuis quelques temps, et il se faisait de plus en plus intense. Ses tentatives pour se vider l'esprit étaient vaines, bien entendu...

Cela faisait quelques minutes qu'Ahvili était assis là, son souffle bien repris. Mais car c'était la meilleure nuit de sa vie, cet instant de tranquillité fut très bref. Alors que le calme était plat, il crut entendre des bruits de pas se rapprochant progressivement... DEJA ?? C'est pas vrai... ! Tout en se redressant lentement, il sortit d'une main tremblante sa baguette de la poche.


??? : @hvili-tu-es-l@-il-y-@-quelqu'un ?
AHVILI : A77EN7ION, J-J'AI UNE BAGUETTE E7 JE N'HESI7ERAI PAS A M'EN SERV- Hein ? H-Henrir ???????


La silhouette se rapprocha, confirmant son identité.


AHVILI : Oh.... !!! C'es7 bien 7oi, Henrir ????!!!
HENRIR : Je-pense-que-c'est-mon-nom.


Ok, c'était bel et bien lui. Quel soulagement ! Manquant presque de pleurer, de joie cette fois-ci, il se jeta dans ses bras. Henrir manqua de tomber à la renverse, n'ayant pas vraiment prévu ça.

AHVILI : Je suis 7ellemen7 heureux de 7e voir !!!!!!!
HENRIR : @h-@h-tu-f@is-t@-Elen@r.


Ahvili se retira immédiatement.

AHVILI : Bon, hum. Qu'es7-ce que 7u fais ici ?
HENRIR : Je-s@v@is-que-tu-ser@is-venu-ici-vu-que-tu-@s-dû-fuir-de-chez-toi-@près-tu-s@is-quoi-enfin-je-veux-dire-c'ét@it-évident-tu-es-bien-trop-prévisible.
AHVILI : Oh. D'accord.


Le regard du jeune troll s'assombrit au rappel de ce funeste événement. Rien que l'annonce était terrifiante, mais en rajoutant à cela les morts de ses deux amis...

HENRIR : Et-puis-en-f@it-c'est-surtout-gr@ce-@ux-GPS-que-j'@i-mis-sur-vous.
AHVILI : Ah, je v-....... A77ENDS QUOI ???????
HENRIR : Reg@rde-sur-t@-ch@ussure-g@uche. Oh-zut-qu'est-ce-qu'il-lui-est-@rrivée-elle-est-toute-verte-@ttends-je-v@is-essuyer-ç@.

Henrir sortit un torchon de sa blouse de scientifique et essuya le sang recouvrant la chaussure. Il fit de même pour la droite.

AHVILI : J'aurais pu le faire, 7u sais. -_______-
HENRIR : Vu-ce-que-c'ét@it-@-mon-@vis-tu-ser@is-tombé-d@ns-les-pommes-en-y-touch@nt-ne-ser@it-ce-qu'une-goutte.
AHVILI : Exagère pas non plus. -_______-
AHVILI : M'enfin, merci je suppose.

HENRIR : De-rien-c'est-norm@l-tu-en-@ur@is-f@it-@ut@nt-pour-moi.
AHVILI : Ah ah, je ne sais pas franchemen7.......
HENRIR : Toujours-@ussi-modeste-je-vois. @ttends-que-viens-tu-de-dire-ç@-ne-te-ressemble-p@s-l@.
AHVILI : L-laisse 7omber.......


De nouveau, son regard s'était assombri. Il repensait à Dafnis, et à ce que Tismet lui avait annoncé avant de mourir. Ce sentiment d'impuissance lui pesait depuis tout à l'heure. Il fit quelques pas en arrière afin de s'adosser contre le mur puis lâcha un soupir.

AHVILI : Oh, 7iens.......
HENRIR : Hm ?
AHVILI : Ca ne couine plus !
HENRIR : @h-ç@-c'est-le-système-d'@l@rme-du-GPS-lorsqu'il-est-en-d@nger-de-disfonctionnement-il-émet-ce-son. Désolé-ç@-@-dû-te-compliquer-l@-t@che-pour-fuir.
AHVILI : ….... Ah d'accord. Non non, c'es7 pas grave. Pas grave duuuuuuu 7ou7.

Il n'allait quand même pas s'énerver contre lui. Il avait fait ça pour l'aider à la base, non ? Cette histoire l'intriguait tout de même. Il retira donc sa chaussure gauche et se mit à chercher ce fameux GPS.

Il y a environ une révolution solaire alternienne, Henrir avait offert à chacun une paire de chaussures, soit-disant qu'elles étaient bien plus confortables et résistantes que les actuelles. Ce fut bien entendu le cas, mais apparemment celles- ci cachaient un bonus secret... C'était un peu creepy, maintenant qu'il le réalisait.

En tout cas, Ahvili avait beau chercher, il ne voyait toujours pas où était ce foutu GPS. Voyant qu'il commençait à s'impatienter, Henrir lui pointa du doigt son emplacement.


AHVILI : ….... Je pensais que c'é7ai7 une simple décora7ion.......
HENRIR : De-b@se-oui-m@is-j'@i-voulu-y-@jouter-un-petit-plus-pour-votre-sécurité. J'@urais-peut-être-dû-vous-prévenir-plus-tôt-@-propos-de-tout-cel@-m@is-j'@v@is-peur-que-du-coup-vous-ne-l'enleviez.
AHVILI : -_______-
HENRIR : Ne-le-prends-p@s-m@l-je-voul@is-juste-ess@yer-de-vous-protéger. Même-si-ç@-m'@-servi-@-rien-@u-fin@l...


Henrir se leva, regardant la sortie du repaire.

HENRIR : M@is-rentrons-tu-ne-peux-p@s-rester-ici-indéfiniment.
AHVILI : Ren7rer où ? A77ends....... 7u veux dire que ?
HENRIR : Chez-moi-bien-sûr-il-y-@-peu-de-ch@nces-qu'on-te-trouve-l@-b@s. D'@illeurs-le-temps-p@sse-on-devr@it-se-dépêcher.

A la fois surpris et heureux par cette proposition, Ahvili hocha la tête avec vivacité et se releva. L'espoir renaissait. Henrir alla d'abord s'assurer que personne ne se trouvait dans le coin, avant d'inviter son ami à le suivre. Il allait de nouveau se mettre à fuir, mais il n'était plus seul. Son autre moirail était là pour lui.

HENRIR : Ok-je-crois-qu'il-n'y-@-personne-tu-me-dir@s-en-même-temps-c'est-complètement-p@umé-p@r-ici-m@is-on-s@it-j@m@is-@vec-eux-ils-sont-imprévisibles.
AHVILI : Ok, merci Henrir. On peu7 y aller main7enan7 !


Le jeune scientifique prit la main d'Ahvili. Ne s'y étant pas attendu, ce dernier voulu la relâcher aussitôt, mais sa poigne était bien trop forte pour qu'il réussisse à s'en dégager.

HENRIR : Il-v@ut-mieux-qu'on-ne-se-l@che-pas. J'espère-que-tu-cours-vite-p@rce-que-je-ne-v@is-p@s-me-retenir.
AHVILI : Pour qui 7u me prends ???!!!! B-bien sûr que je sais courir vi- AAAAAAAH !!!!!!!


Henrir démarra sa course d'une vitesse fulgurante. Ahvili n'était pas prêt, et déjà il volait dans les airs, comme s'il n'était qu'un vulgaire ballon à baudruche. Tout en courant, son « sauveur » se retourna et le fixa comme pour dire : « Désolé-m@is-ess@ye-de-ne-p@s-f@ire-trop-de-bruit-non-plus. » Comprenant le message, Ahvili se tut et tenta même de retourner sur la terre ferme et suivre convenablement Henrir.

Il faillit perdre sa chaussure en effleurant le sol. Welp. Tant pis. Il allait devoir rester comme ça jusqu'à la ruche de son hôte.







Dernière édition par Ahvili le Mar 7 Juin - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ahvili


» Messages : 47
» Pièces : 285
» Localisation : Qu'es7-ce que j'en sais ?!
» Age : 17





MessageSujet: Re: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   Lun 6 Juin - 23:51


Chapitre V : Bienvenue-chez-moi



La route fut, comme on pouvait s'en douter, très rapide. Au bout d'une petite dizaine de minutes, Henrir s'arrêta brusquement. Ne s'étant pas vraiment préparé à l'atterrissage, Ahvili manqua de s'éclater au sol malgré l'étreinte de son ami. De justesse, il parvint à poser une jambe et à retrouver un équilibre plus ou moins stable en battant des bras.

AHVILI : AAAAAAAH MAIS 7'AURAIS PU PREVEN-
HENRIR : Shhhht-ce-n'est-p@s-le-moment-de-nous-f@ire-repérer-et-je-suis-désolé-je-t'@v@is-pourt@nt-dit-qu'on-@rriver@it-bientôt-m@is-tu-n'@s-p@s-l'@ir-d'@voir-entendu-d@ns-le-feu-de-l'@ction.
AHVILI : Oui, bon d'accord....... Excuse-moi.
HENRIR : P@s-de-soucis-ne-t'excuses-p@s-je-comprends-t@-surprise.


Sa ruche ressemblait à une grande forteresse, très reculée du reste. Ahvili comprenait mieux pourquoi il serait particulièrement en sécurité ici. Il n'y avait même pas de fenêtre ! Henrir ouvrit la porte et l'invita à rentrer.

L'intérieur était tout aussi étrange que l'extérieur. On aurait dit un laboratoire, c'était vraiment spécial. Mais d'une certaine manière... il n'était pas plus étonné que ça : ça lui ressemblait bien. Le scientifique referma la porte derrière-lui.


HENRIR : Bon-et-bien-f@is-comme-chez-toi-le-temps-qu'on-trouve-une-solution-moi-j'@i-des-ch@ussures-@-finir.
AHVILI : Des chaussures à... ????
ELENAR : H€NRI-CHOU !!! OU T'€TAI$ PA-
AHVILI : ….... PU7AIN.
ELENAR : … D€ M€RD€.
AHVILI : J'avais oublié que 7u....... =_______=
ELENAR : QU'€$T-C€ QU'I£ FOUT £A, £UI ?? >8:(
HENRIR : Désolé-de-ne-p@s-t'@voir-prévenue-Elen@r-m@is-@près-tu-s@is-quoi-je-dev@is-f@ire-quelque-chose-pour-l'@ider.


Elenar fixa subitement Ahvili d'un regard noir, qui fit de même.

AHVILI : *Elle va encore fou7re le bordel celle-là, vivemen7 qu'elle ai7 ses chaussures. =_______=*
ELENAR : *POUR UN€ FOI$ QU€ J'€TAI$ €N T€T€ A T€T€ AV€C H€NRIR, FA££AIT QU€ £'AUTR€ NAIN $'INCRU$T€, VIV€M€NT QU'I£ $€ CA$$€ D'ICI.*


AHVILI : Eh sinon, Henrir, je peux voir 7a fameuse armoire ?
HENRIR : De-quelle-@rmoire-p@rles-tu ?
AHVILI : 7u sais, y a un peu plus d'une révolu7ion, 7u m'avais di7 avoir cons7rui7 une armoire spéciale ! 7'as pas voulu me dire spéciale en quoi, d'ailleurs, comme quoi le révéler me me77rait en danger.
AHVILI : Du coup je 7'ai laissé 7ranquille avec ça e7 7'ai plus posé la moindre ques7ion dessus, mais main7enan7 que j'ai pu venir chez 7oi j'aimerais bien la voir !

HENRIR : Je-ne-vois-@bsolument-p@s-de-quoi-tu-p@rles.
AHVILI : Alleeeeeeez, on es7 en7re nous, c'es7 super sécurisé ici donc ça sor7ira pas de ce77e ruche !
HENRIR : Es-tu-sûr-qu'il-ne-s'@gir@it-p@s-d'un-vieux-rêve ?
AHVILI : Pfffffff, 7'es chian7. J'm'en fous, je la 7rouverai bien 7ou7 à l'heure, e7 7'y pourras rien ! è_______é


Elenar, qui s'était contentée de rester spectatrice de la scène, se tourna ensuite vers Henrir, toujours occupé à fabriquer ses chaussures.

ELENAR : DIIIIS, POURQUOI C'€$T TOI QUI T€ TAP€S AHVI£I ? TI$M€T OU DAFNI$ POUVAI€NT PA$ £€ FAIR€ ? T'A$ D€JA QU€£QU'UN CH€Z T-
AHVILI : AAAAAAAH MAIS 7AIS-7OI NOM DE DIEU !!!!!!! >______<
ELENAR : QUOI, C'€$T QUOI £E PROB£€M€ ?? I£$ T'ONT R€FU$€ C'€$T CA ? 8:?
HENRIR : Euh-c'est-un-peu-plus-compliqué-que-ç@.


Les yeux humides, Ahvili se dirigea face à Elenar et lui pris les épaules.

AHVILI : ILS SON7 MOR7S, OK ??????? M-O-R-7-S !!!!!!!
ELENAR : A-ATT€ND$, Q-QUOI... ? J'AI PA$ COMPRI$ AV€C TON 7 €N P£€IN MI£-
AHVILI : FAIS PAS LA CONNE AVEC CA, CA S'EN7END MEME PAS DONC 7U AS 7RES BIEN COMPRIS !!!!!!!
ELENAR : CA VA, CA VA, J'€$$AYAI$ D€ T€ FAIR€ ARR€T€R D€ P£€UR€R... 8:/
AHVILI : SERIEUX 7U 7'A77ENDAIS A QUOI ???????T_______T
ELENAR : J€ $AI$ PA$. MAI$, WOW. J'ARRIV€ PA$ A BI€N R€A£I$€R. J'V€UX DIR€, C'€$T POUR D€ VRAI ?
AHVILI : MAIS OUI PU7AIN !!!!!!!
HENRIR : M@lheureusement-je-ne-peux-que-confirmer.
ELENAR : … MINC€. C'€$T TRI$T€. 8:/
AHVILI : 7'as pas l'air plus a77ristée que ça.......
ELENAR : QU'€$T-C€ QU€ TU V€UX QU'J€ DI$€ ? C'€$T PLUTOT COMMUN D€ MOURIR ICI, C'€$T M€M€ £IMIT€ UN MIRAC£€ D'€TR€ VIVANT DAN$ C€ MOND€.
ELENAR : 'FIN APR€$, DAFNI$ C'€TAIT QUAND M€M€ TON MOIRAI£, CA C'€$T CHAUD.

HENRIR : Tu-@ur@is-pitié-de-lui-Elen@r ?
ELENAR : … !!! P-PA$ DU TOUT ! J€ M'€N FOU$ MAI$ A£OR$ £A, COMP£€T€M€NT !!
HENRIR : Tu-ne-ch@nger@s-j@m@is. Sinon-j'@i-fini-tes-ch@ussures-ess@yes-les-pour-voir.
ELENAR : WOW D€JA ?? T'€$ £€ M€I££€UR H€NRI-CHOU ! <3


Elenar sauta dans les bras d'Henrir, qui tenait la nouvelle paire de chaussures d'une main.

AHVILi : C'é7ai7 rapide dis donc ! Ca veu7 dire que 7u vas pouvoir repartir ! ^_______^
ELENAR : AH NON. CA VA PA$ €TR€ PO$$IB£€. $I QU€£QU'UN PART C€TT€ NUIT, CA $€RA TOI ! >8:(
ELENAR : H€NRIR M'A PROMI$ $UR £A ROUT€ QU€ J€ POUVAI$ PARTIR D€MAIN EN JOURN€€ ! VOIR€ M€M€ AU CR€PU$CU£€, PA$ VRAI ?

HENRIR : Oui-je-confirme-j'@i-@ccepté-suite-@-tes-nombreux-supplices. Désolé-@hvili-m@is-tu-devr@s-f@ire-@vec.
AHVILI : ….... Bah, c'es7 pas grave, c'es7 7oujours mieux que d'aller dehors. =_______=
HENRIR : Bon-je-v@is-@voir-une-cr@mpe-@u-br@s-@-force-de-le-l@isser-tendu-comme-ç@-peux-tu-récupérer-tes-ch@ussures-s'il-te-pl@it-Elen@r ?
ELENAR : OH OUI BI€N $UR !!


Toute joyeuse, elle prit sa nouvelle paire en embrassant Henrir sur la joue. Il restait complètement indifférent. Wow, Elenar a vraiment du courage pour persévérer avec lui dans ces conditions. La jeune troll s'assit donc au sol afin de les enfiler, et ce malgré les quelques chaises environnantes.

AHVILI : Clocharde.
ELENAR : ON T'A RI€N D€MAND€ MINU$ !
AHVILI : ALORS DEJA, JE SUIS PAS SI PE7I7 OK, Y A BIEN PIRE QUE M- Oh. Fuuuuuuuck.
ELENAR : 8:?
AHVILI : ….... Henrir. Sérieusemen7 ?
HENRIR : Quel-est-le-problème-j'@ime-ce-modèle-de-ch@ussures-en-plus-elles-sont-vr@iment-très-résist@ntes-tu-l'@s-bien-vu-lorsque-tu-@s-dû-courir-d@ns-des-fl@ques-de-s@-
AHVILI : OUI OUI JE SAIS PAS LA PEINE DE PRECISER CA. Mais jus7e, pourquoi EXAC7EMEN7 les mêmes ???????
ELENAR : ATT€ND€Z, M€ DIT€$ PA$ QU€...
HENRIR : Je-pens@is-@ussi-qu'@voir-les-mêmes-ch@ussures-vous-r@pprocher@it-un-peu-et-st@biliser@it-votre-étr@nge-rel@tion. En-plus-ç@-vous-r@ppeller@-cette-époque-où-vous-étiez-en-moir@llegi@ance-vous-étiez-bien-moir@ils-il-y-@-quelques-révolutions-sol@ires-@lterniennes ?
AHVILI : ….... 7u sais dire les choses qui blessent, 7oi. =_______=
ELENAR : … BON, OK, J'ACC€PT€ QUAND M€M€ VU QU€ C'€$T D€ TA PART €T QU'€N PLU$ J€ N'AI PA$ VRAIM€NT £€ CHOIX.


Ses chaussures enfilées, Elenar fit quelques pas avec afin de se les faire au pied. Bien évidemment, elles étaient parfaitement adaptées. Henrir savait vraiment tout faire ! Satisfaite malgré leurs similitudes avec celles d'Ahvili, elle fit un tour sur elle-même et se précipita vers le scientifique cordonnier pour le câliner.

ELENAR : M€RCI B€AUCOUP, €££€$ $ONT PARFAIT€$, A L'IMAG€ D€ L€UR CR€AT€UR ! <3
HENRIR : De-rien-je-ne-f@is-que-rendre-service. Et-hum-merci-du-compliment.
ELENAR : 8;)


Henrir se racla la gorge avant de se tourner vers Ahvili, le regard toujours aussi sérieux.

HENRIR : Bon-m@inten@nt-il-f@ut-trouver-quelque-chose-pour-c@cher-ton-s@ng-pour-commencer.
AHVILI : Bah, c'es7 pas bien compliqué, suffi7 de changer le hau7. Car bon, avec mon gros symbole en lime, je vais pas 7enir 7rès long7emps dehors.
HENRIR : En-effet-il-f@udr@it-peut-être-le-même-m@is-d'une-@utre-couleur.
ELENAR : €H. J'DI$ CA COMM€ CA, MAI$ VOU$ AUR€Z B€AU CACH€R £A COU£€UR, I£$ VONT BI€N £A D€COUVRIR A UN MOM€NT. 8:/
AHVILI : Je le sais 7rès bien !!!!!!! C'es7 jus7e une mesure de précau7ion en a77endan7 un meilleur moyen.
HENRIR : Quelle-couleur-du-coup ?



AHVILI : ….... J'aimerais bien du rouge vif, mais ça ne sera pas 7errible non plus.
ELENAR : G€NR€, COMM€ £€ SUFF€R€R ? T'€$ VRAIM€NT UN FANBOY, TOI.
AHVILI : C'ES7 PAS CA !!!!!!! Je le respec7e jus7e, e7 ça pourrai7 lui rendre hommage.......
ELENAR : TU T€ F€RA$ TU€R €N D€UX $€COND€$ T€LL€M€NT C€TT€ COUL€UR $€RA PA$ CR€DIB£€. $€RI€UX, £€ PROCHAIN QUI AURA £E SANG ROUG€ NAITRA PA$ AVANT D€$ C€NTAIN€$ D€ R€VO£UTION$ A MON AVI$.
HENRIR : @u-pire-tu-peux-toujours-prendre-une-@utre-nu@nce-de-vert-proche-de-l@-tienne-comme-je-ne-s@is-p@s-olive ?
AHVILI : ….... Ok, à la limi7e. On fai7 ça.
HENRIR : Bon-@près-cordonnier-je-v@is-f@ire-couturier-c'est-p@rti.
AHVILI : Je peux 7oujours essayer de le faire si 7u veux.
ELENAR : OUH £A. NON. TU $AI$ TOUT AUTANT QU€ MOI QU€ TU €$ TR€€€€€$ HABI£€ D€ T€$ MAIN$ P€UT-€TR€ €N MU$IQU€ €T €N D€SSIN, MAI$ PA$ €N COUTUR€.
HENRIR : C'est-gentil-m@is-non-merci-elle-@-r@ison.
AHVILI : COMMEN7 CA ? JE SAIS COUDRE QUAND MEME !!!!!!! PASSE-MOI DES AIGUILLES E7 DE LA LAINE.

Hésitant, Henrir s'exécuta tout de même et sortit les aiguilles à coudre ainsi que de la laine noire, qu'il tendit à Ahvili. Ce dernier les prit, déterminé à leur montrer qu'il en était capable ! Il n'avait jamais cousu, mais ça ne devait pas être bien compliqué ! Il s'assit donc sur une chaise, une aiguille dans chaque main et la pelote sur les genoux. Et il resta ainsi de longues secondes, à fixer cette boule de laine, brandissant les baguettes qu'il tenait fermement.

ELENAR : BON, C'€$T POUR AUJOURD'HUI OU POUR D€MAIN ?
AHVILI : …....
ELENAR : AVOU€ TU $AI$ PA$ COUDR€.
AHVILI : ….... Bon, ok, je ne sais pas commen7 faire, mais j-
ELENAR : AH ! J'€N €TAI$ $UR€ !! >8:D


Après avoir fait un doigt à Elenar, Ahvili se releva pour remettre les outils de couture entre les mains d'Henrir.

AHVILI : 7iens. 7u sauras mieux les u7iliser que moi. =_______=
HENRIR : Merci-qu@nd-même-d'@voir-ess@yé.
ELENAR : TOI A£OR$, T'€$ VRAIM€NT UN CA$.
AHVILI : On en parle du 7ien ???????
HENRIR : S'il-vous-pl@it-ne-f@ites-p@s-ç@-ne-commencez-p@s-une-dispute-on-perd-du-temps.
HENRIR :Bien-je-v@is-chercher-de-l@-l@ine-olive-en-plus-de-celle-ci.
ELENAR : G€NIA£, C€TT€ RUCH€ $€ TRAN$FORM€ €N AT€£I€R COUTUR€.
AHVILI : Si 7'es pas con7en7e, rien 7'empêche de partir. =_______=
ELENAR : NOOOON J€ V€UX R€$T€R ! èwé



Sans prêter attention à la scène, Henrir se contentait de fouiller ses tiroirs afin de mettre la main sur la bonne couleur. De leur côté, Ahvili et Elenar étaient repartis dans une intense bataille de regards. Cependant, celle-ci ne dura pas bien longtemps : quelque chose semblait perturber la jeune troll. Fier d'avoir gagné par forfait, son adversaire poussait quelques « YES ! » tout en levant les poings, victorieux. Mais Elenar n'avait pas l'air plus irritée que ça, elle restait tout aussi troublée.

AHVILI : Bah....... Qu'es7-ce qu'il y a ?
ELENAR : €UH... AHVI£I ? RA$$UR€-MOI, J€ N€ $UI$ PA$ COMP£€T€M€NT FO££€ ? 8:?
AHVILI : Commen7 dire....... 7u sais 7rès bien ce que je vais 7e répondre.
ELENAR : NON MAI$ $€RI€U$€M€NT. €$T-C€ QU€ J€ $UI$ £A $€U£€ A €NT€NDR€ C€S BRUIT$ D€ PA$ ?
AHVILI : ….... Main7enan7 que 7u le dis....... EH, HENRIR, C'E7AI7 PAS CENSE E7RE 100% SECURISE 7OU7 EN E7ANT PAUME ICI ???????
HENRIR : Ils-@rrivent-enfin.
AHVILI : ….... Ils ? De quoi 7u parles ???!!!!


Le scientifique qui leur faisait jusqu'à lors dos se redressa. Il fit ensuite une rotation à 180° avec sa tête vers la porte, sans que son corps ne suive. Son sourire glacial pouvait donner des frissons à n'importe qui.

ELENAR : H-H€NRI-CHOU... ?
AHVILI : ….... NON. NON, PAS 7OI. S'IL 7E PLAI7.
HENRIR : Ils-sont-l@. 8]


Ce n'était pas une très bonne nuit pour les portes. Celle de la ruche d'Henrir venait à l'instant de se faire défoncer par des adultes. Il s'agissait d'un subjugglator accompagné de quelques policiers trolls, des trollcops, les yeux teintés de pourpre. Ils étaient manipulés par leur chef.

SUBJUGGLATOR : SURPRISE MOTHERFUCKERS

Totalement effrayée, Elenar se cacha derrière Ahvili qui lui reculait. Mais derrière, il y avait aussi Henrir, donc au final il avança un peu pour finir en plein milieu.

SUBJUGGLATOR : j'aime les gps
SUBJUGGLATOR : C'EST VRAIMENT PRATIQUE
SUBJUGGLATOR : pour retrouver des sales gosses

AHVILI : PU7AIN C'E7AI7 SERIEUSEMEN7 POUR CA LES GPS HENRIR ??????? 7'AVAIS 7OU7 PREVU DEPUIS UNE REVOLU7ION ???????
HENRIR :  ¯\_(ツ)_/¯
SUBJUGGLATOR : DE BASE C'ETAIT JUSTE POUR SURVEILLER VOTRE PETIT GROUPE
SUBJUGGLATOR : de quoi, je vais pas vous le dire ;o)

ELENAR : ATT€ND€Z, QUOI ? QU€£$ GP$ ? J€ COMPR€ND$ P£U$ RI€N !!
AHVILI : FIGURE-7OI QUE 7ON HENRI-CHOU A PLACE DES FOU7US GPS SUR NOS CHAUSSURES.
ELENAR : T-T€ FOU$ PA$ D€ MOI ! POURQUOI I£ AURAIT... ?
AHVILI : =_______=
ELENAR : … J'ARRIV€ PA$ A Y CROIR€. I£ €$T TROP G€NTI£ POUR... !
ELENAR : M€ DIT PA$ QU'IL A IN$I$T€ POUR R€FAIR€ M€$ CHAUSSUR€$ A CAU$€ D€... ?

AHVILI : YEP.
ELENAR : OH £€... !! >8:(


Elenar se tourna vers Henrir qui était toujours immobile et souriant. Elle fonça vers lui et lui asséna un puissant coup de pied entre les jambes.

- KLONG -
ELENAR : AI€ MA JAMB€ !!
HENRIR : 8]
SUBJUGGLATOR : AH AH AH !!! ELLE VEUT CASTRER UN ROBOT !!
SUBJUGGLATOR : le show de ce soir est génial :o)

AHVILI : UN ROBO7 ? Quoique, c'es7 logique en fai7.......
ELENAR : AHVI£I. J€ CROI$ QU€ NOU$ $OMM€$ £€$ P£U$ GRO$ IMB€CI£€$ QU'A£T€RNIA AIT PORT€.
SUBJUGGLATOR : ;o)


Le subjugglator se mit à fixer intensément Elenar du regard. Ahvili n'eut même pas le temps de faire le moindre geste qu'elle fut déjà atteinte. Les chucklevoodoos venaient de la posséder, sûrement pour éviter qu'elle soit une gêne lors de son meurtre.


AHVILI : N-NOOOOOOON !!!!!!!
SUBJUGGLATOR : OK, MAINTENANT...
SUBJUGGLATOR : tue ton petit ami
SUBJUGGLATOR : JE VEUX UN BEAU SPECTACLE
SUBJUGGLATOR : honk

ELENAR : OUI, MON $€IGN€UR.
AHVILI : …....


La troll manipulée sortit alors une pièce de monnaie qui, à l'instar de la baguette d'Ahvili, pouvait se changer en arme. Sans attendre plus longtemps, elle fit la procédure adéquate. Elle lança dans les airs sa pièce, qui pivota sur elle même, avant d'atterrir au sol. Une lance apparut à cet emplacement. Elenar l'empoigna avec force et commençait à viser sa victime, le regard toujours aussi vide. A contrecœur, Ahvili sortit sa baguette et déploya également son « hallefaux ». Il devait se défendre sans la blesser.

HENRIR : BLBLBLBLLLBLLLBLBLL-TURBO-POING !

Alors ça, c'était sorti de nulle part. Le poing propulsé heurta de plein fouet le visage d'Elenar, qui valsa en arrière tout en lâchant sa lance. Intrigué, Ahvili se retourna vers le robot et haussa un sourcil. On aurait dit qu'il avait... surchauffé ? La machine se tourna ensuite vers le jeune troll, semblant préparer exactement la même attaque.

AHVILI : NOPE. NOPE NOPE NOPE NOPE NOPE NOPE.
HENRIR : BLBLLBLLBLLBLBLBL-TURBO-POING !


De justesse, Ahvili réussit à esquiver l'attaque part un saut. Ainsi, le projectile frappa le subjugglator.

SUBJUGGLATOR : HOOOOOOOONK !
SUBJUGGLATOR : j'ai été trop indulgent
SUBJUGGLATOR : EH GAMINE TUE MOI CE ROBOT AUSSI


Malgré le sang coulant à flot de son nez, Elenar se releva dans un calme extrême et récupéra sa lance. Ca lui faisait de la peine de l'admettre, mais Ahvili pensait également que c'était pour le mieux. Ce n'était pas Henrir, il ne fallait pas avoir de regret...

La lance fut lancée. La tête fut touchée. Ainsi fut-elle décapitée. Bien qu'étant une machine, du sang indigo gicla de l'orifice nouvellement créé, mêlé aux nombreux fils électroniques. Encore une fois, la simple vue du sang donnait à Ahvili une forte nausée. Tout en mettant une main devant la bouche, il crut apercevoir une feuille de papier protégée par une sorte d'emballage spéciale... Lui-même ne savait pas trop de quoi il s'agissait. Enfin, c'était peut-être qu'une hallucination ? Personne n'avait l'air de l'avoir remarquée.

Les yeux toujours teintés de pourpre, Elenar alla calmement récupérer sa lance enfoncée dans le crâne du robot. Cependant... Son geste se faisait un peu plus hésitant, son bras tremblait légèrement.


ELENAR : J€... J€...


Agacé par cette soudaine résistance, le subjugglator tenta à plusieurs reprises de reprendre le contrôle absolu sur Elenar. Mais... ça ne semblait pas marcher. Ahvili allait appeler ça « l'effet Dafnis ». Tu es possédé, tu as tué quelqu'un que tu aimes, et logiquement après... tu pètes un câble. Toujours avec cette même hésitation, la jeune troll pointa sa lance ensanglantée vers lui.

ELENAR : N-NON... $TOP...
ELENAR : J€ N€ P€UX PA$ FAIR€ CA !!!


Elenar lâcha sa lance et s'écroula à genoux, tenant sa tête entre ses mains. Ses yeux perdirent leur aura pourpre et redevinrent normaux. Ahvili avait une sale impression de déjà-vu.

SUBJUGGLATOR : bon bah j'ai pas le choix
SUBJUGGLATOR : VOUS AUREZ L'HONNEUR DE MOURIR DES MAINS D'UN SUBJUGGLATOR

AHVILI : ARRE7EZ !!!!!!!
AHVILI : Si quelqu'un doi7 mourir, c'es7 moi....... N'impliquez pas Elenar là-dedans !!!!!!!

ELENAR : NON AHVI£I, FAI$ PA$ £€ CON !!!
SUBJUGGLATOR : tiens donc, je vais me gêner ;o)
ELENAR : WOW, GG.
AHVILI : EH, IL ALLAI7 7'A77AQUER QUAND MEME DE 7OU7ES FACONS !!!!!!!


Bon, ils n'allaient pas non plus commencer à se disputer. Le subjugglator n'était plus d'humeur à s'amuser. Il sortit de derrière-lui des quilles de jonglage. On ne dirait pas comme ça, mais c'était une arme particulièrement redoutable très prisée chez les subjugglators. Elenar ramassa sa lance, non sans éprouver un certain dégoût en voyant le sang. Déterminé, le duo tenait bien fermement leurs armes, prêt à se défendre.

L'opposant faisait valser avec dextérité ses quilles. Elles étaient particulièrement dures à esquiver, mais ça restait faisable. : ils étaient tous les deux plutôt agiles et rapides.


ELENAR : €H, AHVI£I.
AHVILI : HM ?
ELENAR : €$T-C€ QU€... T'€TAI$ $INC€R€ TOUT A £'H€UR€ ? QUAND TU DI$AI$ PA$ VOULOIR M'IMP£IQU€R.
AHVILI : Oh, euh....... 7-7e sens pas concernée en par7iculier !!!!!!! C'es7 jus7e que j'aime pas me77re des proches en danger.......
ELENAR : CA M'A FAIT PLAI$IR, €N TOUT CA$. M-M€RCI.
AHVILI : ….... Prends pas non plus la grosse 7ê7e, ça aurai7 pu ê7re n'impor7e qui d'au7re !!!!!!!
ELENAR : …TU $AI$... J€ COMM€NC€ A M€ D€MAND€R... €$T-C€ QU€ J'AIMAI$ VRAIM€NT H€NRIR ?
AHVILI : Elenar, c'es7 PAS VRAIMEN7 LE MOMENT de 7e reme77re en ques7ion.
ELENAR : AU CONTRAIR€ ! >8:(
ELENAR : J'AI M€M€ PA$ R€MARQU€ QU€ D€PUIS SUR€M€NT P£U$I€UR$ $AI$ON$, C'€TAIT UN ROBOT.
ELENAR : QU€££€ MAT€$PRIT J€ $UI$ POUR N€ PA$ $AVOIR R€CONNAITR€ MA MOITI€... ?
ELENAR : D€PUI$ QU'ON £'A R€NCONTR€ I£ Y A QU€LQU€$ R€VO£UTION$, J'AI BI€N VU QU'I£ AVAIT L'AIR ATTIR€ PAR TOI.
ELENAR : J'€TAI$ JALOU$€. J€ N'€TAI$ POURTANT QU€ TON MOIRAI£, PA$ TA MAT€$PRIT...

AHVILI : ….... C'es7 donc pour ça que 7u as voulu qu'on arrê7e 7ou7 ?


Elenar hocha la tête. Ils étaient toujours en train d'esquiver les coups, et un dialogue d'une telle ampleur les déconcentrait, en particulier la jeune troll qui disait là tout ce qui lui pesait sur le cœur. Est-ce qu'elle sentait vraiment la mort arriver ? Ou une simple séparation ? Ou... un nouveau départ ?

******************************************


Chapitre VI: Even in D.E.A.T.H.


ELENAR : J€ M€ $UI$ FORC€€ A AIM€R H€NRIR POUR QU'I£ $€ D€SINT€R€$$€ A TOI. J'AI M€M€ COMM€NC€ A M€ DIR€ QU€ J€ L'AIMAI$ R€€££€M€NT.
ELENAR : QU'€$T-C€ QU€ J'€TAI$ IDIOT€ A L'€POQU€. J'AI POURTANT £'IMPR€$$ION D€ N'AVOIR PA$ TANT €VO£U€ QU€ CA...

AHVILI : C'es7 vrai. 7u as 7oujours é7é une idio7e, c'es7 peu7-ê7re d'ailleurs pourquoi on s'en7endai7 si bien.
AHVILI : E7 crois-moi, ce77e Elenar d'avan7, la vraie Elenar qui ne se crée pas de faux sen7imen7s.......
AHVILI : C'es7 celle que je préfère.

ELENAR : AHVI£I...
AHVILI : OH A77EN7ION !!!!!!!


Elenar n'eut pas le temps de réagir à l'attaque portée. Une quille de jonglage la frappa en plein ventre et la propulsa contre le mur. Réjoui d'avoir ENFIN touché quelqu'un, le subjugglator se rapprocha lentement de sa victime. Il pointa son cou de son arme, menaçant à tout moment de le trancher.

AHVILI : ELENAR NON !!!!!!!
ELENAR : N-N€ FAIT PA$ ATT€NTION A MOI, FUI$ !!
ELENAR : $I POUR UN€ FOI$ DAN$ MA VI€ J€ P€UX M€ R€NDR€ UTI£€... J€ V€UX QU€ CA $OIT POUR T'AID€R !!

AHVILI : … !!!!
SUBJUGGLATOR : OUI DU DRAMA !!
SUBJUGGLATOR : qu'est-ce que j'aime ça, continuez <3

ELENAR : TA GU€U£€, TOI.
ELENAR : A£OR$ QU€ TOUT £€ MOND€ M'ABANDONNAIT, TU A$ €T€ £€ S€U£ A R€€££€M€NT M'AID€R.
ELENAR : C€TT€ GU€RR€ D€ M€RD€ AVAIT FOUTU €N £'AIR TOUS £€$ D€VOIR$ QU€ J'AURAI$ DU ACCOMP£IR €N TANT QU€ SANG JAD€. C'€TAIT £€ GRO$ FOUTOIR AV€C MA MOTH€RGRUB MORT€...
ELENAR : BR€F. M€RCI POUR TOUT, AHVI£I. J'AI PU FINA£€M€NT €TR€ H€UR€U$€. 8:)

AHVILI : Ne parles pas comme si 7u allais crever.... !!!


Le jeune troll, ne sentant même pas les larmes couler, refusait de voir une autre personne mourir sous ses yeux. Empoignant son arme à deux mains, il sauta sur le subjugglator qui menaçait de décapiter Elenar d'un instant à l'autre.

ELENAR : NON MAI$ QU'€$T-C€ QU€ TU COMPR€ND$ PA$ DAN$ £€ MOT « FUI$ » ???

Le subjugglator ayant vu ce coup arriver à des kilomètres se contenta d'un coup de pied dans le ventre, le propulsant un peu plus loin.


SUBJUGGLATOR : ALORS, FAIS CE QU'ELLE TE DIT, FUIS
SUBJUGGLATOR : j'adore jouer à cache-cache
SUBJUGGLATOR : DE TOUTES MANIERES, TU NE POURRAS PAS ALLER BIEN LOIN ;o)


En effet. Les Trollcops manipulés barraient la porte, soit la seule sortie possible. Car oui, il ne fallait pas l'oublier, il n'y avait aucune fenêtre ici ! Quant aux murs, ils avaient été construits d'une matière indestructible ! Henrir était peut-être un génie, mais il restait quand même en lui une part de bêtise et d'insouciance.

ELENAR : N€ L'€COUT€ PA$, J€ $AI$ QU€ TU T'€N $ORTIRA$, $'I£ T€ P£AIT N€ P€RD$ PA$ €$POIR !
ELENAR : FAI$-£€ POUR MOI...


Tout en s'appuyant sur son hallefaux, Ahvili se redressa difficilement. Son corps avait pris pas mal de coups cette nuit. Il fixa ensuite Elenar tout en se mordant les lèvres, hésitant de suivre son conseil ou non. Mais au fond de lui, il savait ce qu'il devait faire. Tout le monde autour de lui s'était sacrifié pour le sauver. De plus, face à un subjugglator, il ne pourrait rien faire de toutes manières. La seule solution envisageable restait donc...

AHVILI : D'accord. Je vais fuir. Je 7e prome7s de me ba77re jusqu'au bou7.
ELENAR : M€RCI. M€RCI B€AUCOUP. TU P€UX PA$ $AVOIR A QU€£ POINT CA M€ $OU£AG€...


Elenar lui souriait, ce que lui rendit Ahvili, bien que triste. Un sourire de sa part étant rare, la jeune troll renforça son expression de joie et ferma les yeux. Ne voulant ni assister à la scène, ni perdre une seconde de plus, Ahvili rapatria son arme en baguette, le rangea dans sa poche de pantalon, et courut pour se rendre dans une autre pièce de la ruche. Il ramassa au passage le papier enveloppé, il ne l'avait pas rêvé au final ! Il devait sûrement être très important.

SUBJUGGLATOR : le drama est fini apparemment :o(
ELENAR : VA$-Y, $A£€ C£OWN. J€ T€ $€N$ D€ P£U$ €N P£U$ IMPATI€NT.


Le subjugglator ne se fit pas prier ! A peine une seconde après, la vie d'Elenar s'éteignit. De quelle manière ? Ahvili ne l'avait pas vu et ne souhaitait en aucun cas le savoir. A tous les coups, vu l'emplacement de la quille, elle s'était aussi faite décapiter. Non non non ! Il ne devait pas se mettre une telle image en tête ! Resserrant son morceau de papier, il continua sa course qui ne menait à rien. Cette ruche était vraiment immense !

C'est alors qu'il repensa à cette discussion de tout à l'heure avec l'autre robot. Cette armoire si spéciale... Il se souvenait parfaitement en avoir entendu parler il y a une révolution, elle devait exister ! Henrir n'aurait pas pu mentir là-dessus, il se rappelait parfaitement de son expression sérieuse et... craintive. Eh... Et si... ?

Traversant une nouvelle pièce, il n'eut pas le temps de laisser sa réflexion aller plus loin. Plongée dans l'obscurité, il aperçut ce qui ressemblait à une armoire. Ca ne pouvait être que ça. C'était FORCEMENT ça ! Il s'empressa donc de l'ouvrir, naturellement, mais... elle semblait cadenassée : un code était demandé.


AHVILI : Sérieusemen7 ???!!!!
AHVILI : Oups.......


Il devrait éviter de s'énerver : il attirerait l'attention du subjugglator. Il entendait d'ailleurs au loin les bruits de pas de ce dernier. Lui qui avait l'air si pressé d'en finir au premier abord, le voilà bien lent... Il prenait vraiment cette course poursuite pour un simple jeu de cache-cache !


Bon. Il fallait reprendre son calme. Il devait certainement y avoir un autre moyen... La casser avec son arme serait complètement idiot, mais il n'avait rien sous la main pour pouvoir crocheter le cadenas. Ahvili en profita donc pour examiner le morceau emballé qu'il tenait dans la main. Beuh, il y avait encore un peu de sang ! Tout en secouant la feuille avec un certain dégoût, l'emballage s'ouvrit, laissant tomber le papier...

Il se frotta les mains sur son t-shirt qui allait bientôt ressembler à un horrible arc-en-ciel, puis ramassa la feuille.


Spoiler:
 

Yes ! C'était le code ! Il avait vraiment bien fait de ramasser ce papier ! La chance lui souriait peut-être un peu, au final ? Avec lui, soit il en avait énormément, soit pas du tout. Bien, pas de temps à perdre. Ahvili rentra aussi vite qu'il put le code dans le cadenas et… l'armoire fut déverrouillée. Vraiment heureux, le jeune troll l'ouvrit aussitôt.

Il découvrit à l'intérieur un simple sweat à capuche marron. Etrangement, il n'y avait même pas de trou pour les cornes ni de symbole, mais ça s'arrêtait là. Wow. Vraiment ? Il était un peu déçu... Tiens. Un autre morceau de papier dépassait de la capuche. Tout cela commençait à avoir des allures de jeu de piste...

Ahvili s'en empara donc et le déplia : il y avait plusieurs pages, ça allait être un peu long. Espérons que le subjugglator prenne vraiment son temps dans ses fouilles...


Spoiler:
 

AHVILI : ….... Oh mon dieu ! 7OU7 ES7 LIE !

Ahvili ne réalisait pas bien ce qu'il venait de lire. Il venait de comprendre tellement de choses d'un coup, les GPS, son changement, le robot... Et maintenant un téléporteur ? On se croirait dans un film de science-fiction. C'était juste... incroyable. En tout cas, Henrir avait réussi son coup pour cacher la feuille. Pas étonnant de la part du génie, bien que pris à son propre piège. Les bruits de pas se rapprochaient, il devait se décider et vite !

Le choix était évident. Peu importe que l'aller soit simple ou non, il n'avait certainement pas l'intention de revenir ici. Tout ce qui l'attendait était la mort. Il se demandait simplement si ce sweat n'était pas une sorte d'invitation à changer de haut. Vu son manque de symbole et de trous, il ne devait pas avoir été fini, ou alors il avait été abandonné en cours de route. Henrir faisait souvent cela, pas mal de ses inventions restaient incomplètes, la preuve avec cette armoire...

Bon, ok, les tâches de sang le mettait extrêmement mal à l'aise, et comme il ne trouvera peut-être pas d'autre occasion pour se changer... Ca cachait son sang lime en plus ! Alors si dans ce fameux monde, la couleur du sang faisait également polémique, c'était là une double raison pour l'enfiler ! Il commença donc à enlever son t-shirt tacheté, lorsqu'une ombre se dessina sur le sol.


SUBJUGGLATOR : RE, ON FAIT UN STRIP-TEASE POUR MOI ?
SUBJUGGLATOR : tu vas attirer les pédophiles tu sais ;o)
SUBJUGGLATOR : ET LES NECROPHILES DANS PEU DE TEMPS
SUBJUGGLATOR : honk

AHVILI : AAAAAAAH !!!!!!!


Ahvili balança son haut sur la tête du subjugglator, qui fut ainsi aveuglé quelques secondes. C'était le moment ! Il agrippa le sweat et ferma immédiatement l'armoire. Sans perdre un instant, il enfila à l'arrache son nouveau vêtement et chercha à l'aveuglette le bouton dans le coin indiqué, assis dos au fond du meuble.

AHVILI : PU7AIN MAIS IL EST OU ????!!!
-CLIC-
AHVILI : Oh. 7rouv-WAAAAAAAH !!!!!!!


Le mur du fond disparu à l'instant même où il enclencha l'interrupteur. Totalement pris au dépourvu, Ahvili bascula subitement en arrière dans le trou qui venait de se former. C'était donc ça, les téléporteurs ?! Il aurait pensé à autre chose, du genre l'armoire qui disparaît dans un « ZIOUP ! », enfin un truc comme ça, pas un trou de l'infini qui sort de nulle part !! Le jeune troll voulait bien savoir où cela menait, scrutant désespérément le fond, mais une lumière commençait à se faire de plus en plus intense. Tenant à sa vue, il ferma les yeux tout en se les cachant d'un bras.

Il ne sait pas trop ce qu'il s'est passé ensuite, il a dû perdre connaissance.


******************************************


Chapitre VII : Un nouveau dépar7




C'était une nuit particulièrement redoutable : une énorme tempête faisait rage. Personne n'avait connu un tel froid, c'en était presque paradoxal : il n'était pas censé faire si froid avec un tel soleil, même de nuit ! Ahvili, âgé de quatre révoltions solaires alterniennes et quelques saisons (soit environ dix ans), se contentait de rester assis devant son instrument. Bien qu'enveloppé d'une couverture, il avait vraiment froid, mais jouer parvenait à lui faire un peu oublier ce désagrément. Même le lac à côté duquel il était avait gelé, c'était dire !

??? : OUIIIIIIN !!!

Tiens ? Il entendait des voix, ou quelqu'un pleurait... ? Il s'arrêta quelques instants de jouer pour mieux écouter. Ca devait être lui, au final. Le froid lui causerait-il des hallucinations auditives ? Ca sera gênant pour jouer.

??? : Y A QU€£QU'UN ?? S'I£ VOUS P£AAAAAAIT !!!

Ok, il ne l'avait pas rêvé, il y avait bien quelqu'un dehors... Oh là là, le pauvre !! Il devait faire quelque chose pour l'aider, surtout que d'après la voix ça devait être une fille de son âge ! Il s'arrêta immédiatement et descendit au rez-de-chaussée afin d'aller jeter un œil dehors.

La tempête l'empêchait de bien voir, mais il y avait bel et bien quelqu'un à plusieurs mètres de là... Oh non ! Elle s'était écroulée au sol ! La pauvre devait être en train de mourir de froid. Ahvili se précipita vers elle et tenta du mieux qu'il put de la porter sur le dos. Allez, la ruche était à quelques mètres, il pouvait le faire !

Finalement, il parvint non sans mal à destination et reposa au sol la pauvre petite.


AHVILI : Ouah, qu'es7-ce qu'elle es7 lourde !
??? : C'PA$ VRAI, J'$UI$ PA$ LOURD€ ! >8:(
AHVILI : Ah, 7'es réveillée au final ! Oh là là, 7'arrê7e pas de 7rembler !
??? : €N M€M€ T€MP$, ON P€UT PA$ DIR€ QU'I£ FA$$€ CHAUD H€IN.
??? : … $NIF... J'€N AI MARR€...


La revoilà partie en pleure. Même s'il ne savait pas ce qu'il se passait, ça faisait de la peine à Ahvili. Il s'accroupit donc face à l'inconnue et l'enlaça dans ses bras. Surprise, elle voulut s'en échapper, mais au final elle se laissa faire. Ca la réchauffait et réconfortait à la fois, surtout avec ses shoosh-paps.

??? : POURQUOI... TU €$ $I G€NTI£ ? ON $€ CONNAIT M€M€ PA$ !
AHVILI : Si 7'es pas con7en7e, 7'as qu'à re7ourner dehors !
??? : NON NON NON, CA IRA.
AHVILI : ALORS 7E PLAIN7 PAS ! è_______é
AHVILI : Hum, désolé.......

??? : NON, C'€$T MOI QUI $UI$ D€$O£€€... M€RCI, €UH...
AHVILI : Ahvili. J'm'appelle Ahvili, e7 7oi ?
??? : €£€NAR.
AHVILI : Elenar. Je sais pas ce qui s'es7 passé pour que 7u 7e re7rouves là, mais je vais essayer de 7'aider pour que 7'ais une sor7e de....... de nouveau dépar7 !


******************************************

Cela faisait un certain temps qu'il n'avait pas eu de flashback. Il ne se rappelait même pas en avoir déjà eu un, à vrai dire. Revoir cette scène le rendait... nostalgique. Surtout après les récents événements... Tout était bien flou dans l'esprit du jeune troll. Il ne savait absolument plus où il en était. Il y avait eu cette lumière étrange et puis... plus rien. Juste un flashback. Est-ce qu'il ne serait pas mort, en fait ? On dit qu'on voit une lumière avant de mourir, et qu'on revoit aussi toute sa vie défiler sous ses yeux. Bon, il n'y a eu qu'un infime fragment là, mais quand même ! Ca le mettait dans le doute.


Peu à peu, il ressentit sa conscience lui revenir. Il était allongé, dans de l'herbe vue l'odeur et la texture. Mais wow, elle était assez chaude... Merde, il était en Enfer, c'est ça ???!!!! … Nah, ce genre de choses n'existaient pas. Lentement, il ouvrit les yeux, encore à moitié KO.

AHVILI : ….... Ah, pu7ain mon dos, j'suis 7ombé de combien de mè7res au jus7e ?! Es7-ce qu'au moins je suis vraimen7 7ombé pour commenc-.......

Après un certain temps, Ahvili réalisa enfin quelque chose. Il était en plein soleil.

AHVILI : AAAAAAAHHHHHHH MES YEUX JE VAIS E7RE AVEUGLE BORDEL DE... !!!! NOOOOOOON JE REFUSE JE REFUSE JE 7IENS A MES YEUX COMMEN7 JE VAIS FAIRE SINON POUR J-....... Eh, mais ça va en fai7.

Il fallait croire que ce soleil-ci n'était pas aussi agressif que celui d'Alternia. Ouf, c'était rassurant ! Il n'avait encore jamais vu un paysage de jour, à part en photo ou dessin... C'était beau, en fait. Alors qu'il admirait ce nouveau paysage, toujours assis, il ne remarqua pas l'agitation qu'il venait d'engendrer avec ses cris.

JEUNE TOAD 1 : Eh maman, qu'est-ce que c'est... ?
AHVILI : ….... Wha7. 7he. Fuck.



A quelques mètres de lui se tenait une sorte de nain à peau beige à tête de champignon et... où étaient ses jambes ?! Wow. Qu'est-ce que c'était que ce truc ? Qu'est-ce que c'était leur délire avec les champis ? Qu'est-ce que c'était « maman » ? Qu'est-ce qu'il y avait dans ces herbes sérieux ?! Bon déjà, ils semblaient parler la même langue à quelques mots près peut-être. Intrigué, Ahvili se releva tout en fixant ce drôle de personnage, haussant un sourcil tout en faisant la grimace.

TOADETTE : N-Ne t'approches pas de cette créature !
JEUNE TOAD 2 : AAAAH J'AI PEUR ! Ses cornes sont pires que celles de Bowser !!
AHVILI : LA CREA7URE A CORNES ELLE VOUS EMMERDE !!!!!!! è_______é
JEUNE TOAD 1 : AAAAAH !!
JEUNE TOAD 2 : IL VA NOUS MANGER !!
AHVILI : Des champis sur pattes à moitié cons qui se baladent en sous-vêtements ? Arf, non merci franchemen7. =_______=
TOADETTE : Vite les enfants, il faut partir !! Oh là là, depuis que Bowser a épousé Peach c'est de pire en pire ce royaume !


Les trois champis se mirent donc à courir, les autres aux alentours se regardant avec peur et hésitant à faire de même.

AHVILI : MERCI DE L'ACCUEIL SUR7OU7, CA FAI7 VACHEMEN7 PLAISIR !!!!!!!
AHVILI : Pfffffff....... *facepalm* Dans quel merdier 7u m'as embarqué, Henrir ?!


Tant qu'il y était, il allait se dégourdir un peu les jambes. Il se trouvait dans une vaste étendue d'herbe, parsemée de quelques arbres de-ci de-là ainsi que de bancs pour s'asseoir. Il apercevait même un petit lac au loin. Le décor était vraiment joli, mais les habitants... !! Bon, au moins, il risquait de ne pas y avoir de blagues sur sa taille vue la leur. Ouf.

Les mains dans les poches, il se balada un petit peu, histoire de faire du repérage sur ce qui sera sa nouvelle planète, définitivement apparemment. Où qu'il allait, un de ces champis le pointait du doigt en tremblant, d'autres mettaient leur main devant la bouche tout en secouant l'autre comme pour dire « Oh là là !! ». Ca commençait sérieusement à lui taper sur le système. Il sentait même que certains le suivaient ! Non mais, wow, c'en était trop là. Ahvili se retourna subitement et fixa la petite troupe de curieux qui s'étaient formée derrière-lui.


AHVILI : SI J'AI UNE SALE GUEULE, DI7ES-LE 7OU7 DE SUI7E EN FACE AU LIEU DE ME SUIVRE EN ME POIN7AN7 DU DOIG7 !!!!!!!
TOADS : AAAAAAAAAAAAAAHHHHH !!!!


Et tous partirent en courant. Tant mieux, il pourra enfin profiter pleinement du paysage ! Ces gens là n'auraient pas survécu une nuit à Alternia. Quelles tapettes, même lui était bien moins trouillard et idiot que ça. On atteignait des sommets ! Bon au moins, personne n'avait l'air d'être hostile, c'était plutôt lui qu'on considérait comme un monstre ici. Déjà un autre point positif sur cette population...

Au loin, Ahvili apercevait un énorme bâtiment. Il n'en avait jamais vu en vrai, mais cela ressemblait bien fort à un château. Ca devait sûrement être un royaume... Un royaume champignon, ah ah. Il avait bien envie de connaître son vrai nom, mais il n'arrivait pas à déchiffrer les panneaux. Leur alphabet semblait différent du sien. Et bien sûr, s'il allait demander à quelqu'un, il allait se faire rejeter direct. Qu'il n'y pense même pas ! Il pouvait toujours essayer de profiter de cette capuche sans trous pour cacher ses cornes, mais ça ne passait pas : elle était trop petite pour elles.

Franchement. Quelle merde.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Plum ❅
✬ Snow Princess ✬
✬ Snow Princess ✬


» Messages : 19540
» Pièces : 1526
» Localisation : N'importe où
» Age : 26



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Plum
Classe: Princesse des Neiges
Boite à objets:



MessageSujet: Re: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   Mar 7 Juin - 9:41

Wow ! Tu t'es surpassé !!! J'adore totalement ta fiche je sens que ce perso va être drôle xP

Tu es bien évidemment validé miss, Bienvenue à ton nouveau compte 8D


« Étoile des Neiges»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Peachy-Hime
Queen of Mushroom Kingdom ★
Queen of Mushroom Kingdom


» Messages : 14818
» Pièces : 1130
» Localisation : Dans mon château bien sûr ♥
» Age : 24



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: Peach Toadstool
Classe: Princesse
Boite à objets:



MessageSujet: Re: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   Mar 7 Juin - 9:57

Bienvenue à ton nouveau compte *flemme de lire* sorry xD


Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpg-km.com
avatar

Geno ♥♪!?
☆ Gardien de la Star Road ☆
☆ Gardien de la Star Road ☆


» Messages : 1090
» Pièces : 366
» Localisation : Là-haut, dans un lieu appelé Star Road...
» Age : 17



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: ♥♪!? (Geno)
Classe: Etoile
Boite à objets:



MessageSujet: Re: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   Mar 7 Juin - 23:12

Aucun soucis je peux comprendre x'D

Merci ! Je me suis bien éclatée là-dessus ! 8D



Geno The Star Guardian ♥♪!?
♥♪!? :
 

Souvenirs ~ ★:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité







MessageSujet: Re: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   Ven 10 Juin - 3:17

Ohhh super un perso de Homestuck ! *w*
Rebienvenue à toiii <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Geno ♥♪!?
☆ Gardien de la Star Road ☆
☆ Gardien de la Star Road ☆


» Messages : 1090
» Pièces : 366
» Localisation : Là-haut, dans un lieu appelé Star Road...
» Age : 17



Feuille de personnage
Nom & Prénom :: ♥♪!? (Geno)
Classe: Etoile
Boite à objets:



MessageSujet: Re: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   Ven 10 Juin - 9:12

Hé hé c'est bien ça, un OC d'Homestuck ! 8D
Merci Luddyyyy !! <3



Geno The Star Guardian ♥♪!?
♥♪!? :
 

Souvenirs ~ ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cornelius De Koopa
♟Monarque Lunatique♟
♟Monarque Lunatique♟


» Messages : 12
» Pièces : 291
» Localisation : Manoir d'ivoire.
» Age : 14





MessageSujet: Re: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   Lun 1 Mai - 22:23

UN FANTROLL UN FANTROLL UN FANTROLL <3


Echec et Mat
★  ★ ° ☾ ☆ ¸. ¸  ★  :. 。・* ○ ° ☆   . • ○ ° ★  .  * . .  ¸ .   °  ¸. * ● ¸ .

[ fiche | thème ]

 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????   

Revenir en haut Aller en bas
 

Commen7 ça, se présen7er ? POURQUOI ???????

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mushroom Kingdom  :: Avant le rpg :: Les fichettes :: Fiches validés-
Sauter vers: